Différences entre les versions de « Wiktionnaire:Actualités/066-septembre-2020 »

Dictionnaire du mois : Pierre Cabard et Bernard Chauvet, « L'Étymologie des noms d'oiseaux »
(Dictionnaire du mois : Pierre Cabard et Bernard Chauvet, « L'Étymologie des noms d'oiseaux »)
|couleur = gris
|texte=<translate>
; Pierre Cabard et Bernard Chauvet, ''L'Étymologie des noms d'oiseaux''
 
Spioncelle, macroule, casarca... le vocabulaire ornithologique fourmille de qualificatifs singuliers, poétiques et mystérieux. Et que dire des substantifs ? Bulbul, durbec, goglu, marouette, crave, bouscarle... Il fallait bien un dictionnaire pour nous éclairer sur l'étymologie des noms d'oiseaux : il existe, il est l'œuvre de Pierre Cabard et Bernard Chauvet, et c'est un vrai plaisir de lecture. Chaque espèce voit expliqué chacun des termes de ses noms français et latin. Ainsi la perdrix bartavelle, chère à Marcel Pagnol, dont le nom vient du grec perdo, péter, « allusion à l'envol bruyant de ces oiseaux et à leurs manifestations vocales », et du provençal ''bartaval'' : le loquet de porte dont le bruit rappelle la voix de la perdrix. Les auteurs détaillent les caractéristiques physiques et les mœurs des oiseaux nécessaires à l'explication étymologique et, pour appuyer leurs propos, expliquent souvent le sens des noms que prennent ces volatiles dans d'autres langues. Le seul reproche que je puisse faire à ce travail est de ne pas l'avoir étendu aux appellations régionales des oiseaux, qui sont nombreuses : ainsi le traquet est-il appelé ''ouiquet'' à Montbéliard, ''taperiau'' dans le Morvan, ''floquet'' en Sologne, ''crechet'' à Nantes et ''criquet'' en Basse-Normandie. Mais des noms suisses, belges et québécois sont mentionnés. Un article est même consacré aux noms des rassemblements d'oiseaux, peu variés en français mais très riches en anglais ! L'ouvrage est complété par les ''biographies sommaires des personnes dont les noms propres sont repris dans la nomenclature''. Lire à propos de ceux qui donnèrent leurs noms à la tadorne de Belon, au pétrel de Jouanin, à la sittelle de Ledant ou au faisan de lady Amherst est une passionnante promenade dans l'histoire de l'ornithologie. À la lecture de cet ouvrage, on ne peut qu'être séduit par l'inventivité onomastique dont l'espèce humaine a fait preuve pour désigner la gent ailée. Initialement publié chez [[:w:Éveil éditeur|Éveil éditeur]], ce beau dictionnaire est désormais disponible, dans une édition augmentée, chez Belin. Signalons que les mêmes auteurs ont publié une ''Étymologie des noms de mammifères'' : les mammalogues francophones s'en délecteront.
 
</translate>
|signature= <translate> — une chronique par …</translate>
211

modifications