Différences entre les versions de « quoi »

24 octets ajoutés ,  il y a 8 mois
→‎fr-interj-1 : lien, année, forme
(Traductions : +kogui : (assisté))
(→‎fr-interj-1 : lien, année, forme)
#* '''''Quoi''' ! Vous osez me braver en face !''
# Introduit une [[certitude]], une [[évidence]], une [[décision]], un [[argument]].
#* ''Le prêtre comprend, il devine que c'est un piège, mais '''quoi'''! si vraiment un mourant l'appelle, s'il y a une chance sur dix mille que ce soit vrai, il faut qu'il retourne, [...].'' {{source|{{nom w pc|Maurice|Zundel}}, ''Silence, parole de vie'', éd. Anne Sigier, 1990, p.page 114}}
# Exprime à l’[[interlocuteur]] la mauvaise [[transmission]] du [[message]], le fait qu’il demeure [[incompris]], ou encore la [[volonté]] qu’il soit [[réitérer|réitéré]].
#* ''— Thomas ! Peux-tu me monter la masse ?<br
#* '''''Quoi''' ? Qu’est-ce que tu mates ? Tu veux ma photo ? Non ? Bah casse-toi alors !''
#* '''''Quoi''' ? Pourquoi tu cries comme ça ? Ça ne va pas la tête !''
# {{populaire|fr}} [[tic de langage|Tic]] de langage]] en fin de phrase pour [[faire appel]] à l’[[assentiment]] de l’interlocuteur.
#* ''Au bout du compte viendra le temps de la mélancolie, du romantisme, de l’angoisse, de la frustration, du bovarysme de plus en plus confiné, de la dépréciation malheureuse, du délire pseudo-poétique, du féminisme vite enrôlé dans le biologisme, de l’érotisme rabaissé en pornographie, le cinéma, '''quoi'''.'' {{source|Philippe Sollers, ''Éloge de l’infini'', Gallimard, 2001, page 281}}
#* ''Vivre, ça veut dire pouvoir dire “nique ta mère” à quelqu'un si tu n'esn’es pas d'accord avec lui, […]. Moi, je peux pas vivre comme si j'étaisj’étais personne, '''quoi''' !'' {{source|Emma Aubin-Boltanski, ''Politiques du corps'', Karthala, 2007, page 118}}
 
==== {{S|notes}} ====
18 100

modifications