Différences entre les versions de « manicanterie »

568 octets ajoutés ,  il y a 3 mois
→‎Français : datation + citation
(→‎{{langue|fr}} : première citation (J. Verne))
(→‎Français : datation + citation)
 
== {{langue|fr}} ==
=== {{S|référencesétymologie}} ===
: {{date|1651}} Voir ''[[manécanterie]]''.
 
=== {{S|nom|fr}} ===
{{fr-rég|ma.ni.kɑ̃.tʁi}}
'''manicanterie''' {{pron|ma.ni.kɑ̃.tʁi|fr}} {{f}}
# {{désuet|fr}} {{variante de|manécanterie|fr}}.
#* ''Les [[[chanoine]]s] n’entendant toutes fois lesdits seigneurs que ledit Godart abuse de la dispence ains luy enjoignent à vacquer assidûment à ladite '''manicanterie''' et instruction des [[clergeon|clerjons]], comme il y est tenu, aux peynes du droit.'' {{source|Acte capitulaire du Chapitre de Saint-Jean, 7 novembre 1651, cité par J.-M.-H Forest, ''[https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k379374m/f117 L’Ecole cathédrale de Lyon, le petit-séminaire de Saint-Jean]'', librairie Briday, 1885, page 107}}
#* Je fis la gamme d’''ut'' à ''ut'' en montant puis en descendant. Maître Effarane ne parut point satisfait. Il m’ordonna de recommencer… Ça n’allait pas… Ça n’allait pas. J’étais très mortifié. Moi, l’un des meilleurs de la '''manicanterie''' […] {{source|{{nom w pc|Jules|Verne}}, « {{w|M. Ré-Dièze et Mlle Mi-Bémol}} », texte paru pour la première fois dans ''le Figaro illustré'' de décembre {{w|1893}} et figurant pages 63 à 111 in ''{{w|Hier et demain}} : contes et nouvelles'', Hetzel, {{w|1911}}, partie VII, page 94. Texte procuré par Wikisource : [[s:fr:M. Re-Dièze et Mlle Mi-Bémol]], et [[s:fr:Page:Verne - Hier et demain, 1910.djvu/106]] pour la page 94. }}
 
=== {{S|références}} ===
* {{R:Littré}}
9 233

modifications