Différences entre les versions de « tréteau »

28 octets supprimés ,  il y a 3 mois
aucun résumé de modification
 
'''tréteau''' {{pron|tʁe.to|fr}} {{m}}
# [[support|Support]] [[stable]] [[amovible]], offrant au moins deux [[point]]s d'[[appui]], utilisé en [[construction]] ou pour une installation [[temporaire]].
#* ''Les magasins d'ailleurs sont vides, nous y mangeons sur des '''tréteaux''', interrompus par le bombardement de Burnhaupt-le-Haut, dont le clocher vacille et s’effondre.'' {{source|{{w|Jean Giraudoux}}, ''Retour d'Alsaced’Alsace - Août 1914'', 1916}}
#* ''La saison des vide-greniers s'ouvre alors que le printemps pointe, pour la plus grande joie de tous leurs amateurs. Ceux-ci, vendeurs, « déballent » aux aurores sur des '''tréteaux''' branlants, ou « chineurs », farfouillent fébrilement dans les tas de vieilleries au charme désuet, en quête de la perle rare.'' {{source|{{w|Pascal Lardellier}}, ''Nos modes, nos mythes, nos rites: Le social, entre sens et sensible'', Éditions EMS, 2013, p.page 75}}
# {{au pluriel}} {{lexique|théâtre|fr}} [[théâtre|Théâtre]] de [[saltimbanque]], théâtre où l’on [[représente]] des [[pièce]]s [[bouffon]]nes et [[populaire]]s.
#* ''Le drame bouffon, la farce, appartiennent plus en propre au moyen-âge, mais encore ici il y a un certain rapport de filiation entre les acteurs des '''tréteaux''' du moyen-âge et les derniers histrions de l'antiquitél’antiquité.'' {{source|{{w|Jean-Jacques Ampère}}, ''[[s:La Littérature française au moyen-âge|La Littérature française au moyen-âge]]'', Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19}}
#* ''De loin en loin, une troupe de ''zarzuela'' ou de danseuses espagnoles venait monter sur les '''tréteaux''' dans quelque ''fondouk'' inoccupé.'' {{source|{{w|Frédéric {{smcp|Weisgerber}}}}, ''Au seuil du Maroc Moderne'', Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p.page 19}}
#* ''Plus de deux siècles plus tard, Constant Coquelin, ému par la déchéance de quelque ancienne gloire des '''tréteaux''', crée une maison de retraite pour comédiens.'' {{source|{{w|Christophe Barbier}}, ''Dictionnaire amoureux du théâtre'', Plon, 2015}}
# {{au pluriel}} [[métier|Métier]] de [[comédien]].
#* ''Monter sur les '''tréteaux''','' se faire comédien.
# {{argot|fr}} {{lexique|sports hippiques|fr}} Mauvais [[cheval]].
#* ''— Il en fait un chambard, c’'''tréteau''', dans son écurie à roulettes, constate Paradis.'' {{source|Henri {{pc|Barbusse}}, ''{{ws|Le Feu/7|Le Feu : journal d’une escouade}}'', Flammarion, 1916, pages 106}}
#* ''- T’es pas louf ? C’est un '''tréteau''', c’te gail, il est jamais arrivé !... Il est même jamais parti !'' {{source|Réplique de Jo (Michel Simon) dans le film ''{{w|Fric-Frac (film)|Fric-frac}}'' (1939), d’après la pièce d’{{w|Édouard {{pc|Bourdet}}}} (1936)}}
# {{argot|fr}} {{par analogie|fr}} [[automobile|Automobile]] peu performante.
#* ''Tout en pilotant mon '''tréteau''' à cent trente chrono sur l’autoroute de l’Ouest, je fais le point de la situation.'' {{source|{{w|Frédéric {{pc|Dard}}}} ([[w:San-Antonio (série)|{{pc|San-Antonio}}]]), ''Le Secret de Polichinelle'', Fleuve Noir, 1958, page 159}}
#* ''[...] de toute façon une grosse voiture à 20.000 boulles, tu te retrouves avec un '''tréteau''' rincé à pas reconnaitre l’avant de l’arrière!'' {{source|''Quelle bagnole pour un Zicos ?'', zikinf.com/forums, 2004}}