Différences entre versions de « jésuite »

370 octets ajoutés ,  il y a 9 ans
exemple
m
(exemple)
 
{{-étym-}}
: De ''{{w|Compagnie de [[Jésus]]}}.''
 
{{-nom-|fr}}
#* ''Or les '''jésuites''', d'ailleurs hommes de beaucoup de sens, de courage et de talent, par leur principe de l'autorité en matière de politique et de religion, étaient naturellement attirés vers les doctrines dominantes, et, comme on dit aujourd'hui, gouvernementales.'' {{source|[[w:Jean-Jacques Ampère|Jean-Jacques Ampère]], ''[[s:La Chine et les travaux d'Abel Rémusat|La Chine et les travaux d'Abel Rémusat]]'', ''Revue des deux mondes'', 1832, tome 8}}
#* ''Les '''jésuites''' excitèrent la Sorbonne contre Descartes, et l'on demanda la proscription de sa philosophie, d'abord au parlement, qui refusa d'intervenir; ensuite au conseil du roi, qui la proscrivit en effet.'' {{source|Jules Simon, ''Introduction de: « Œuvres de Descartes »'', éd. Charpentier à Paris, 1845}}
#* ''Ma première condamnation est due aux Verdets, des hommes qui s’intitulaient alors pères de la foi, et qui n'étaient autres que ces hideux '''jésuites''' que le Parlement, en 1762, a traité de corrupteurs de la jeunesse.'' {{source|Réponse de M. Raspail père à l'avocat général, lors du procès de {{w|François-Vincent Raspail}} le 12 février 1874}}
#* ''On a dit des '''Jésuites''' qu'ils sont des éducateurs remarquables. J'accorde qu'ils excellent à gaver le sujet docile qui leur est confié. Ils lui distribuent la nourriture qui convient pour en faire une remarquable bête à concours. Rien de plus.'' {{source|{{w|Joseph Caillaux}}, ''Mes mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse'', 1942, p.71}}
# {{péjoratif|fr}} [[escobar|Escobar]].