Voir aussi : staline

FrançaisEdit

ÉtymologieEdit

Du russe Сталин, Stalin, de сталь, « acier »).

Nom propre Edit

Staline \sta.lin\

  1. Surnom, et seul nom utilisé de façon courante, du chef de l’Union soviétique entre 1928 et 1953.
    • La défaite consommée, Staline ne devait pas manquer de l'imputer à ses agents, de les mettre en accusation devant son Inquisition et de les faire disparaître. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Vieux souhait des rois qui seraient philosophes ou des philosophes qui deviendraient rois. […]. Toujours est-il que si Khrouchtchev avait eu Sartre comme conseiller technique, il n'aurait pas dévoilé les crimes de Staline. — (Paul Désalmand, Sartre s'est-il toujours trompé?, ou, L'impromptu de Vénissieux, Vénissieux : Éditions La Passe du Vent, 2005, p.65)
    • On reconnaît Lénine au lit et, autour, Staline et Khroutchev, parmi beaucoup d'autres adorants plus ou moins identifiables, qui, comme on dit, lui « servent la soupe », et même si la soupe de Staline ressemble plutôt à un bouillon d’onze heure. — (Jacques Jouet, Le Cocommuniste, POL Éditeur, 2014)

DérivésEdit

TraductionsEdit

AnagrammesEdit

Voir aussiEdit

  • Staline sur l’encyclopédie Wikipédia