Voir aussi : Terai, terai

Étymologie

modifier
Du népalais तराई, Tarāī

Nom propre

modifier

Téraï \te.ʁaj\ masculin

  1. (Géographie) plaine indo-gangétique du sud du Népal, composé prairies marécageuses, de savanes et de forêts tropicales, couvrant également une partie de l’Inde du Nord
    • Malgré son dénuement, le Népal a alloué des sommes non négligeables pour l’aménagement des 1 000 km² du Royal Chitwan National Park dans les Sivalik, qui abritent la plus grande densité à la fois de tigres et de touristes amateurs de tigres de toute l’Asie. Cette ancienne réserve de chasse est située dans le Teraï, bande de 1 500 kilomètres de forêts et de plaines alluviales marécageuses sur les contreforts de l’Himalaya. — (Peter Matthiessen, Tigres dans la neige, traduit de l'américain par Isabelle de Coulibœuf, Actes Sud, 2000, pages 103-104)
    • Sur l’axe sud/nord, 150 kilomètres à peine séparent la plaine du Téraï située à 60 mètres d’altitude, à la frontière indienne, du mont Everest, qui culmine à 8 848 mètres aux portes du Tibet. — (Bénédicte Menu, « Népal, une mosaïque himalayenne », Le Figaro Magazine, 14 octobre 2007)

Variantes

modifier

Traductions

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • Téraï sur l’encyclopédie Wikipédia