Utilisateur:Lepticed7/Brouillons/trunko

EspérantoModifier

ÉtymologieModifier

(1889)[1] Composé de la racine trunk et de la finale -o.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif Lepticed7/Brouillons/trunko
\ˈtrun.ko\
Lepticed7/Brouillons/trunkoj
\ˈtrun.koj\
Accusatif Lepticed7/Brouillons/trunkon
\ˈtrun.kon\
Lepticed7/Brouillons/trunkojn
\ˈtrun.kojn\
 
Arba trunko (« Un tronc d’arbre »). (1)
 
Homa trunko (« Un tronc humain »). (2)
 
Cerba trunko rozkolore markita (« Le tronc cérébral, coloré en rose »). (3)
 
Kvadrata trunko (« Une pyramide tronquée à base carré »). (4)
 
Ankra trunko, ĉi tie nomata D (« La verge d’une ancre, ici nommée D »). (5)

trunko \ˈtrun.ko\

  1. (Botanique) Tronc, partie la plus large de l’arbre, d’où partent les branches.
  2. (Anatomie) Tronc, partie principale d’un corps humain, à laquelle s’attachent les membres et la tête.
    • Pilato rikanis per unu vango, nudigante siajn flavajn dentojn, kaj turnis sian tutan trunkon al la sekretario: — (Pokrovskij, La majstro kaj Margarita, 1991)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  3. (Anatomie) Tronc, partie principale d’une artère, d’une veine ou d’un nerf, d’où partent les ramifications.
  4. (Mathématiques) Tronc, partie inférieure d’un solide tronqué par un plan parallèle à la base du solide.
  5. (Navigation) Verge, partie principale d’une ancre reliant le diamant à l’organeau.

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir la catégorie Mots en espéranto comportant la racine trunk  .

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

HolonymesModifier

MéronymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SourcesModifier

  1. « Lepticed7/Brouillons/trunko », dans Ebbe Vilborg, Etimologia Vortaro de Esperanto (Volume 5), 2001

BibliographieModifier