Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) De l’anglais V2, lui-même abréviation de verb-second.
(Nom) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

V2 \ve.dø\ invariable

  1. (Grammaire) À verbe second. Concernant l’ordre des mots d’une langue dans laquelle le verbe d’une proposition principale est toujours le deuxième constituant, comme l’allemand et le néerlandais. Les exemples suivants montrent des ordres V2 en allemand :
    Ich lese dieses Buch. — Moi, je lis ce livre.
    Dieses Buch lese ich. — Ce livre, je le lis.
    Ich habe dieses Buch lesen wollen. — Moi, j’ai voulu lire ce livre.
    Dieses Buch habe ich lesen wollen. — Ce livre, j’ai voulu le lire.
    • Pour autant, il s’agit là du schéma d’une langue V2 à la fois restreinte et assouplie : une langue V2 stricte (comme par exemple l’allemand) est en effet une langue où le verbe, placé en deuxième position, ne peut être précédé que par un seul et unique terme (placé en première position) qui, par ailleurs, peut remplir n’importe quelle fonction. Tel était le cas de l’ancien français ; ce n’est plus celui du français moderne. — (Catherine Fuchs et Pierre Le Goffic, Le français moderne : entre « V2 » et « SVO » ?, dans Olivier Bertrand et al. (éds), Discours, diachronie, stylistique du français : études en hommage à Bernard Combettes, 2008, ISBN 9783039114580)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

 
Face interne du lobe occipital : les aires V1, V2 et V3 du cortex visuel humain sont dépliées par gonflement, d’après Wandell et al. (2011).

V2 \ve.dø\ invariable

  1. (Physiologie) Sous-région fonctionnelle du cortex visuel.
    • L’aire V2 est impliquée dans la délimitation des contours de formes. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 72)

PrononciationModifier

  • Suisse (canton du Valais) : écouter « V2 »

Voir aussiModifier