Voir aussi : vesta

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Mythologie) (Siècle à préciser) Du latin Vesta.
(Astronomie) (1807) Du nom de la déesse.

Nom propre Modifier

Invariable
Vesta
\vɛs.ta\

Vesta \vɛs.ta\ féminin

  1. (Mythologie romaine) Déesse du feu sacré et du foyer.
    • Le temple de Vesta.
  2. (Astronomie) Planète mineure, quatrième découverte, la plus brillante de toutes.
    • Les planètes sont au nombre de onze : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Cérès, Pallas, Junon, Vesta, Jupiter, Saturne et Uranus. — (Aristide-Michel Perrot, Anne-Alexandrine Aragon, Dictionnaire universel de géographie moderne, tome premier (A–G), Edme et Alexandre Picard, Libraires, Paris, 1843, quatrième édition revue et corrigée)

SynonymesModifier

(Astronomie)

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • Vesta sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin Vesta.

Nom propre Modifier

Vesta \ˈvɛstə\

  1. (Mythologie) Vesta.
  2. (Astronomie) Vesta, l’astéroïde la plus brillante.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Vesta est proprement le foyer. Pour des équivalents entre la lumière, le brillant et le divin (→ voir Dis). Le grec ancien ἑστία, hestía signifie également « foyer » et désigne Hestia. Les Anciens vouaient un culte aux génies du foyer, de la famille, des ancêtres (→ voir penus et penates). Notons au passage qu’il y une stricte synonymie puisque penus désigne tout spécialement le foyer du temple de Vesta.
Selon Pokorny, le mot dérive de l’indo-européen commun *wes (« rester ») qui donne was en anglais, war en allemand.

Nom commun Modifier

 
Temple de Vesta, Rome.

Vesta \ˈwes.ta\ féminin

  1. (Religion) Vesta, déesse assimilée à la déesse grecque Hestia.
    • Vestae sacerdos, Ovide.
      Le grand pontife (en parl. de César).
  2. Temple de Vesta.
    • Ventum erat ad Vestae (sous-entendant templum), Horace.
      Il était arrivé près du temple de Vesta.
  3. Feu, foyer.
    • Ter liquido ardentem perfudit nectare Vestam, Virgile. G. 4
      Trois fois elle versa sur le feu le limpide nectar.

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • Vesta sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin)  

RéférencesModifier