Ouvrir le menu principal

Raccourcis [+]
WT:PPS
WT:PAS
WT:RFD

Cette page liste les pages candidates à la suppression pour le mois de mai 2015.

Proposer un mot sur cette page est destiné à soumettre à la communauté des arguments qui induisent son retrait (non respect des critères d’acceptabilité, absence d’attestation, attestation non utilisable du fait de l’ambiguïté du sens, variante ultra minoritaire, graphie erronée, caractère non figé d’une locution, etc.). Si vous n’avez pas le temps de vérifier l’utilisation de ce mot, confiez cette tâche à d’autres en apposant le modèle {{vérifier}}. Les lecteurs seront ainsi alertés, c’est la seule urgence.

Remarque : La question devrait être « est-ce que c’est un terme utilisé dans la langue ? » et non « faut-il inclure ce mot ? », car tous les mots sont acceptés.

Si vous êtes un contributeur chevronné, consultez éventuellement les principes et tâches d’administration de cette page



Sommaire

enfourmer (section Français moderne)Modifier

 

Traité : supprimé


Aucune des attestations que je trouve n'est du français moderne. Je propose donc de supprimer cette section. Lmaltier (discussion) 1 mai 2015 à 07:08 (UTC)
   Supprimer la section en français : mes recherches précédentes m'avaient laissé la même impression. --Dbult (discussion) 1 mai 2015 à 10:14 (UTC)
   Supprimer. D’ailleurs nous avions déjà eu une discussion là-dessus : Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression/janvier 2015#enfourmé, enfourmant. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:03 (UTC)
Les entrées enfourmé et enfourmant sont donc aussi concernées. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:05 (UTC)

Je supprime, personne n’ayant trouvé d’attestation en français moderne. Lmaltier (discussion) 3 septembre 2015 à 17:30 (UTC)

abélisme et abélismesModifier

 

Traité : conservé
pour cause de périmation --GaAs 14 janvier 2016 à 21:27 (UTC)


  • Proposé par Dbult (discussion) le 1 mai 2015 à 10:10 (UTC)
  • Motif : Supprimer ou redéfinir ce concept philosophique et religieux qui me parait un peu flou. Un courant philosophique me semble exister qu'au singulier ?. L'étymologie me semble farfelue.
  1. Utilisé, mais quelle est sa signification ? — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:06 (UTC)
  2.    Conserver puisque, visiblement, le mot existe. Je ne comprends pas bien le problème. Pour l'étymologie : j'ai trouvé une référence pour l'explication donnée, mais je serais incapable d'en dire plus. Pour le pluriel : comme pour tous les noms communs, le pluriel existe pour les noms de courants philosophiques (cf. par exemple https://www.google.fr/search?q=confucianismes&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=62JDVda-L8L3Uu2agYAK#q=%22confucianismes%22&tbm=bks). Je vois comme exceptions certains mots utilisés uniquement dans des locutions (par exemple entre le zist et le zest). Lmaltier (discussion) 1 mai 2015 à 11:32 (UTC)
  3.    Conserver. J'y ai mis 2 exemples tirés de la littérature. & j'ai mis {{ébauche-déf} } ; la définition n'avait pas de sens (et rien même ne la justifiait). J'ai revu l'étymologie à la lumière des 2 exemples : le mot est relatif à un personnage biblique nommé Abel , personnage que l'on retrouve dans un poème de Baudelaire (Race d'Abel, ton or fait aussi des petits). Serait-ce une approche mystico-religieuse de la lutte des classes (ou de la guerre sociale) ? --François GOGLINS (discussion) 4 mai 2015 à 12:16 (UTC).
  4.    Conserver Il y a l’hérésie de ce nom (les abélistes, abélites, abéloniens ou abéloïtes). Il semble aussi y avoir un sens qui a quelque chose à voir avec un certain concept utopique d’économie sans devise, mais je n’arrive pas à trouver de définition ferme. Urhixidur (discussion) 7 mai 2015 à 15:09 (UTC)
  5.    Conserver --— Lyokoï (Parlons  ) 3 septembre 2015 à 17:49 (UTC)

𐌲𐍉𐌸 𐌰𐌽𐌳𐌰𐌽𐌰𐌷𐍄Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:12 (UTC)
  • Motif : Encore une invention ajoutée par X au gotique qui décidément est plus la langue des vandales que des Goths, ici (humour référentiel). La seule attestion est une invention d’un anonyme sur Wikia [1]
  1.    Supprimer Arrêtons de cautionner cette fausse langue gothique (gotique?) Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 11:12 (UTC)
  2.    Supprimer, même raison que ci-dessous. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:30 (UTC)
  3.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 19:56 (UTC)

𐌲𐍉𐌳𐌰 𐌽𐌰𐌷𐍄Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:14 (UTC)
  • Motif : pareil que le précédent. J’aime beaucoup le rajout d’un proto-germanique pour bonne nuit. C’est presque drôle.
  1.    Supprimer Voir le précédent.
  2.    Supprimer aucune référence trouvée, et l’article n’en présente pas, comme si ce n’était pas nécessaire pour une langue morte. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:29 (UTC)
  3.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 19:55 (UTC)

𐌲𐍉𐌳𐌰𐌽𐌰 𐌳𐌰𐌲Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:15 (UTC)
  • Motif : Cas identique
  1.    Supprimer
  2.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 19:57 (UTC)

𐌲𐍉𐌳𐌰𐌽𐌰 𐌼𐌰𐌿𐍂𐌲𐌹𐌽Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  1.    Supprimer
  2.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 19:58 (UTC)

𐌿𐌽𐍅𐌿𐌻𐍆𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:22 (UTC)
  • Motif : Mot inventé. Rien trouvé à part des sites mirroirs. La construction est même étrange : un-wulfs (masculin) non-loup pour dire louve!!
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 11:22 (UTC)
  2.    Supprimer, effectivement, aucune référence accessible via Google. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:26 (UTC)
  3.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 19:59 (UTC)

𐌰𐌹𐍂𐌸𐌰𐍆𐌰𐍂𐌷𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:26 (UTC)
  • Motif : l’oryctérope, animal bien connu des Goths. Que dire de plus? Il faut aussi supprimer les déclinaisons.
  1.    Supprimer Sans commentaire. Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 11:26 (UTC)
  2.    Supprimer Aucune autre référence que le projet Wiktionary trouvée + aucune indiquée. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 11:31 (UTC)
  3.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 20:52 (UTC)

𐍅𐌹𐍃𐌰𐌽𐌳𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
per les tous les autres sur cette page --GaAs 17 janvier 2016 à 20:56 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:30 (UTC)
  • Motif : le nom commun *wisands (bison) est reconstitué par Holthausen dans son dictionnaire, donc non attesté. La questions se pose de savoir si la section forme de verbe est attestée.
Elle l’est (1 Cor 9, 20, 21 ; etc.). --Budelberger 1 mai 2015 à 13:25 (UTC)
Bien, donc seul le substantif est à supprimer. Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 13:26 (UTC)
Illustrée de deux exemples tirés de Jean traduisant ὤν et μένων. --Budelberger 4 mai 2015 à 19:21 (UTC).
  nom commun supprimé. Dhegiha (discussion) 28 juin 2015 à 09:35 (UTC)

𐌼𐌿𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:37 (UTC)
  • Motif : le nom de la souris en gotique n’est pas dans le dico d’Holthausen, ni dans le wikt anglais [2].
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 11:37 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 1 mai 2015 à 21:02 (UTC)

𐌰𐌹𐍂𐌸𐌰𐍃𐍅𐌴𐌹𐌽Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:43 (UTC)
  • Motif : « variante » d’oryctérope. Voir ci-dessus. Il y a aussi les déclinaisons!
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 11:43 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:36 (UTC)

𐌰𐍀𐌻𐌿𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 11:49 (UTC)
  • Motif : Ce mot pour pomme n’est pas dans le dict d’Holthausen. Google renvoie à des sites qui copient les données des Wiktionnaire
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 11:49 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:37 (UTC)

𐌱𐌰𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 13:16 (UTC)
  • Motif : Pas d’attestation, en dehors des sites miroirs. Semble totalement inventé
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 13:16 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:38 (UTC)

𐌷𐌴𐌹𐍄𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 13:24 (UTC)
  • Motif : heits (chaud) : mot inventé, même remarques que le précédent. Holthausen n’a que heito « fièvre »
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 13:24 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:38 (UTC)

𐍅𐌰𐍂𐌼𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 13:34 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:38 (UTC)

𐌱𐌰𐌻𐌸𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 4 juillet 2015 à 04:00 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 13:43 (UTC)
  • Motif : balþs n’est pas attesté. Seuls des « dérivés » existent : balÞei, balþjan
  1.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:39 (UTC)
  2.    Supprimer Dhegiha (discussion) 28 juin 2015 à 09:38 (UTC)

bénechienModifier

 

Traité : conservé
Pas de consensus pour la suppression. — TAKASUGI Shinji (d) 22 août 2015 à 05:49 (UTC)


  • Proposé par Dbult (discussion) le 1 mai 2015 à 14:31 (UTC)
  • Motif : Est-ce qu'un mot dont l'unique occurrence trouvée date du 29/04/2015 doit être intégré le 01/05/2015 ?
  1.    Supprimer. Visiblement une tentative de promouvoir un terme, alors que le Wiktionnaire ne sert pas à ça. — Automatik (discussion) 1 mai 2015 à 14:40 (UTC)
      Automatik : j'avais omis de vous répondre, mais je tiens à préciser qu'il n'est pas exact qu'il se fût agi pour moi de promouvoir ce terme-ci. Cdlt, — message non signé de Pro patria semper (d · c)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:39 (UTC)
      Unsui : votre avis n'est pas motivé ; peut-être pourriez-vous le préciser ? Cdlt, --Pro patria semper (discussion) 14 août 2015 à 11:06 (UTC)
  3.    Conserver Terme avéré concernant un écrivain français ; le mot existe. --Pro patria semper (discussion) 14 mai 2015 à 13:03 (UTC)
    http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cl%C3%A9ment_B%C3%A9nech&action=history me fait poser la question de l’auto-promotion ? --Dbult (discussion) 14 mai 2015 à 14:02 (UTC)
    Pour vous répondre, il n'en est pas question : je ne suis ni Clément Bénech — et ne le connais pas personnellement — ni l'auteur de l'article dans lequel se trouve l'occurence du mot citée dans l'article, et n'ai aucun intérêt à la présence ou non de ce terme dans le Wiktionnaire. En revanche, c'est à propos de l'auteur Bénech qu'il m'a plu de contribuer — ce sur quoi, vous en conviendrez en toute amitié  , je n'ai pas à m'expliquer. Cdlt, --Pro patria semper (discussion) 10 août 2015 à 21:20 (UTC)
  4. J’en sais rien en fait. Pas assez de références pour Clément Bénech. (2 résultats sur google: 1 et 2, et rien d’autres), mais une réf existante de la Revue thérapeutique du midi de 1856, une autre sans accent dans le Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine… --lassiccardinal [réf. nécessaire] 13 août 2015 à 11:23 (UTC)
    Classiccardinal (d · c · b) : j'ai ajouté le sens alternatif que vous proposez ici. En revanche, comment fait-on pour insérer proprement la variante benechien ? Y a-t-il un modèle adéquat ? Je suis un peu comme Jean-Louis Swiners, je ne suis pas encore trop familier avec le Wiktionnaire... --Pro patria semper (discussion) 13 août 2015 à 14:22 (UTC)
      Dbult : je tombe à nouveau sur cette page. Ne serait-il pas temps de clôre la discussion, et de procéder à la suppression ou la conservation de l'article ? Cdlt, --Pro patria semper (discussion) 10 août 2015 à 21:18 (UTC)
  5.    Conserver Un seul livre Google en parle, mais il semble plus répandu qu’un hapax. Tant que ce jeune auteur a son article Wikipédia je suppose que sa notoriété ne rend pas le terme inadmissible. JackPotte ($) 13 août 2015 à 13:01 (UTC)
  6.    Conserver : d’autres attestations plus anciennes ont été trouvées. Lmaltier (discussion) 13 août 2015 à 15:02 (UTC)

J’ai trouvé un Benechien (een rijstgerecht met naar wens kip, vlees of vis en met heel veel verschillende kruiden en groenten) (un plat de riz traditionnel de Gambie)(pas de liens: La chaîne de caractères « infonu.nl » a déclenché le détecteur de pollution. ) et 2 Bènechien (Variante : Bennechien, Baigne chien) en lieux-dit.--lassiccardinal [réf. nécessaire] 13 août 2015 à 17:35 (UTC)

  Classiccardinal : peut-on les ajouter à l'article ? Y a-t-il un modèle pour signaler une variante orthographique ? --Pro patria semper (discussion) 13 août 2015 à 18:29 (UTC)
Bonjour Pro patria semper. Je crois que la règle, c’est un article par orthographe. Ce qu’on a, c’est quand même un peu léger pour créer des pages… Sinon, pour signaler les variantes, il existe ce modèle qui se met en tête d’article:
Bonjour, merci de votre réponse. Mais, puisque ces pages, en l'état, non pas a être crées, je ne pense pas qu'il soit pertinent de l'apposer, si ? --Pro patria semper (discussion) 14 août 2015 à 09:43 (UTC)

𐌰𐌸𐌰𐌻𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 16:07 (UTC)
  • Motif : aþals (noble) double invention. Comme d’habitude aucune attestation hors sites miroirs. Holthausen en plus reconstitue *aþal noble (substantifs) mais *aþans pour l’adjectif
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 16:07 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:40 (UTC)

𐌲𐍂𐍉𐌽𐌴𐌹𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 16:11 (UTC)
  • Motif : groneis (vert) : zéro existence.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 16:11 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:40 (UTC)

𐌸𐌹𐌿𐌳𐌹𐍃𐌺𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 16:17 (UTC)
  • Motif : þiudisks : allemand ! Invention tirée par les cheveux. Seul l’adverbe þiudisko est attesté et signifie païen et non allemand - évidemment.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 16:17 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:40 (UTC)

𐌸𐌹𐌿𐌳𐌹𐍃𐌺𐌰𐌻𐌰𐌽𐌳Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 16:17 (UTC)
  • Motif : þiudiskaland : Allemagne! Invention tirée par les cheveux. Seul l’adverbe þiudisko est attesté et signifie païen et non allemand.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 16:18 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:41 (UTC)

𐍆𐍂𐌰𐌲𐌺𐌹𐍃𐌺𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 16:21 (UTC)
  • Motif : frankisks : franc (peuple). Invention, que dire de plus.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 16:21 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:41 (UTC)

𐍆𐍂𐌰𐌲𐌺𐌰𐍂𐌴𐌹𐌺𐌹Modifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 13 mai 2015 à 13:28 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 16:23 (UTC)
  • Motif : frankreiki : France ! Il ne manque plus que XVIe arrondissement de Paris en gotique!
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 16:23 (UTC)
  2.    SupprimerUnsui Discuter 4 mai 2015 à 11:42 (UTC)

𐌺𐍂𐌴𐌺𐌹𐍃𐌺𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:02 (UTC)
  • Motif : krekisks : grec, adjectif inventé. Seul le nom commun kreks (Grec) existe
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:02 (UTC)

𐌺𐍂𐌴𐌺𐌰𐌻𐌰𐌽𐌳Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:03 (UTC)
  • Motif : krekaland : Grèce. Voir explication ci-dessus
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:03 (UTC)

𐌼𐌾𐌰𐌽𐌼𐌰𐍂Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:06 (UTC)
  • Motif : Myanmar en alphabet gotique! Hum… Bel anachronisme
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:06 (UTC)

𐌱𐌰𐌹𐍂𐌲𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:33 (UTC)
  • Motif : bairgs (montagne) non attesté en dehors de Wikis et de miroirs. Le vrai mot est fairguni.
  1.    Supprimer Ainsi que les formes déclinées. Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:33 (UTC)

𐌰𐌿𐍂Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:41 (UTC)
  • Motif : aur : (sable [sic], mer) c’est une forme reconstituée *aur- (et pas aur) chez Holthausen à partir de noms propres tirés de textes latins. Pure conjecture.
  1.    Supprimer ainsi que les formes déclinés. Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:41 (UTC)

𐌻𐌰𐌲𐌿𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:47 (UTC)
  • Motif : lagus : lac. Forme reconstituée chez Holthausen *lagu-s. Non attesté
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:47 (UTC)

𐌰𐌳𐌳𐌾𐌹𐍃Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 17:52 (UTC)
  • Motif : addjis (œuf) On ne trouve que des sites miroirs et des Wikis. Pas chez Holthausen
  1.    Supprimer Ainsi que les formes déclinées Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 17:52 (UTC)

𐌺𐌴𐌹𐍂𐌹𐌺𐍉Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 18:02 (UTC)
  • Motif : keiriko (église) Pas d’attestation. Le mot se trouve dans l’article Wulfila de la WP française, rajouté par une IP [3], qui semble être X. Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 18:02 (UTC)
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 18:03 (UTC)

𐌱𐌰𐌹𐌰𐌹𐌻𐍆𐌰𐌹𐌲𐍉𐍂Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 24 mai 2015 à 11:57 (UTC)

𐌰𐍅𐌰Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 20:27 (UTC)
  • Motif : awa (grand-père) Aucune attestation. Création de X d’après awo (𐌰𐍅𐍉), grand-mère, qui est attesté
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 20:27 (UTC)

𐌼𐌿𐍄𐌾𐍉Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 1 mai 2015 à 20:40 (UTC)
  • Motif : mutjo (bonnet). Toujours pareil : pas d’attestations hors miroirs. Invention depuis l’allemand Mütze sans doute.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 1 mai 2015 à 20:40 (UTC)

𐍅𐌰𐌽𐌳𐌰𐌻𐌹𐍄𐌾𐌰Modifier

 

Traité : supprimé
Il n’y a pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 24 juin 2015 à 00:49 (UTC)


  • Proposé par Dhegiha (discussion) le 2 mai 2015 à 08:30 (UTC)
  • Motif : Wandalitja (Andalousie) : Mot fabriqué sur un latin Vandalitia. X avait réécrit le paragraphe sur l’étymologie de ce dernier pour faire croire que le mot latin vient du mot gotique (bien entendu inventé)
    Précisons que ce n'est pas X qui a inventé ce mot, c'est le titre d'une page de Wikipédia. Il y a donc au moins Wikipédia comme attestation, dans le sens fourni. Lmaltier (discussion) 5 mai 2015 à 17:01 (UTC)
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 2 mai 2015 à 08:30 (UTC)

Got(h)ique fantaisisteModifier

(À déplacer peut-être, ailleurs, n’en quelle Wikidémie…)

Ne serait-il pas plus simple, judicieux, de changer le code-langue des pages en got(h)ique fantaisiste en une sorte de got-moderne, afin, après tout, de les conserver. Certains tentent bien de revivifier le cornique ; le latin vaticanesque est une langue modernisée aussi. Etc. s’il y a (sanscrit ?).

Budelberger 2 mai 2015 à 08:37 (UTC).

Peut-être, sauf que beaucoup de ces mots sont des inventions (souvent à partir de l’allemand) de X., même pas attestés chez les tenants de ce néo-gotique Le wiktionnaire doit-il servir de terrain de jeu à des apprentis gotophiles? C’est la question. Dhegiha (discussion) 2 mai 2015 à 08:47 (UTC)
Des inventions, sûrement, comme beaucoup de mots (de toutes les langues). Des inventions de X ? Peut-être. Quand on comprend ses façons de travailler, on peut s'attendre à tout. Mais je ne pense pas que ce soient des inventions complètes. Je pense plutôt qu'il a peut-être vu quelque part un mot gothique transcrit, et qu'il a retranscrit dans l'autre sens, en étant persuadé que le mot qu'il obtient existe et est le mot correct, sans vouloir en démordre, puisqu'il a une référence qui l'indique (la transcription). Ce cas est déjà arrivé chez lui au moins dans un cas, pour un mot russe.
Je n'y connais rien dans cette langue, je ne peux donc pas me prononcer sur les demandes de suppression. Mais du point de vue du principe, l'important est que le mot soit employé dans la langue. C'est la seule question qui importe. Si on le trouve dans des textes, la question devient : ces textes sont-ils écrits dans la langue en question ? J'ai rajouté tout récemment un sens au mot latin birota, le sens de bicyclette, en donnant une référence (la méthode Assimil latin). Je n'aimerais pas qu'on enlève ce sens au motif que la bicyclette n'existait pas dans l'Antiquité. Certains prétendent utiliser la langue gotique dans des textes écrits de nos jours. La question est : est-ce bien du gotique ? Si oui, je pense que ces textes doivent compter comme attestations possibles, même si on désapprouve la démarche.
Bien sûr, si on ne trouve pas d'attestations d'un mot dans cette langue, c'est une raison de le supprimer. Mais le caractère absurde du mot parce qu'il désigne un concept trop récent n'est pas une bonne raison. Lmaltier (discussion) 2 mai 2015 à 12:53 (UTC)
Je te rappelerai juste que 5 contributeurs, je ne me compte pas, on voté ici [4] pour nettoyer le WT de ce vocabulaire inventé. Et après cette discussion tu reprends une fois de plus les mêmes arguments qu’en décembre 2014. Dhegiha (discussion) 2 mai 2015 à 13:08 (UTC)
Quels arguments ? Je ne donne aucun argument. Je repose simplement ma question, je n'avais pas eu de réponse à l'époque. Je n'ai fait ci-dessus que rappeler un des grands principes du projet : décrire tous les mots. Et je pose donc la question : lesquels de ces mots existent, lesquels sont effectivement utilisés dans des textes écrits dans la langue ? Lmaltier (discussion) 4 mai 2015 à 06:00 (UTC)
Les textes en got(h)ique sont rarissimes. Ils ont été rarissimisés par la défaite de l’arianisme – wisigothique, entre autres – par le catholicisme : dès lors, tout texte got(h)ique était suspect, convaincu, d’arianisme, donc détruit comme hérétique. Donc, hors les livres du Nouveau Testament et les quelques livres hébraïques, plus rien : c’est dire si tout mot non inclus dans ces restes n’est que supposition. --Budelberger 4 mai 2015 à 11:35 (UTC).
Merci, mais cela fait déjà plusieurs fois que l’on explique ces faits à Lmaltier. Ces mots ne sont pas dans la poignée de textes gotiques qui ont survécu. Toute la littérature arienne en gotique a été détruite, par ordre du roi Récarède (si j’me souviens bin de mes cours sur le haut Moyen âge), dans un autodafé lors de la conversion des Goths d’Hispanie au catholicisme! Voilà pourquoi le vocabulaire n’est que parcellaire.. et le restera. Sauf si l’on veut croire qu’en Allemagne dans un village perdu du Mecklembourg, 14 personnes discutent dans la rue dans leur néo-gotique. Dhegiha (discussion) 4 mai 2015 à 12:08 (UTC)
Ma proposition je réitère : à got(h)ique de fantaisie, code de langue de fantaisie : « gotm », « newgot », ou quoÿ que ce soille d’autre. Laissons les revivifieurs revivifier, mais à part. --Budelberger 4 mai 2015 à 12:21 (UTC). (Et là, pas besoin d’“autorisation” de suppression : changement d’office du code dans les paramètres des sections et modèles !)
Non, je n'ai jamais eu de réponse à ma question. Je ne parle bien sûr pas de la poignée de textes gotiques qui ont survécu. Ni de gens qui parleraient gotique dans la rue. Je parle des textes écrits de nos jours, et dont les auteurs disent que c'est du gotique, tout en créant des nouveaux mots (par la force des choses). Ma question est : peut-on considérer que ces textes sont effectivement écrits en gotique ?. S'ils correspondent en tout point à ce qu'on connait de la langue et de sa grammaire, je pense qu'on peut répondre que oui, et qu'ils doivent donc pouvoir fournir des attestations (en signalant bien sûr aux lecteurs que c'est un mot inventé récemment). Dans le cas contraire, on ne peut pas considérer que c'est du gotique, et il ne faut donc pas en tenir compte. Je suis incapable de répondre personnellement, mais j'aimerais bien que quelqu'un de plus compétent réponde clairement à cette question. Lmaltier (discussion) 4 mai 2015 à 17:37 (UTC)
Ça fait beaucoup moins de « 1 % » des textes gothiques, donc poubelle, ça n’existe pas, sauf pour les caniches. --Budelberger 4 mai 2015 à 19:39 (UTC).


L’islandais a une (petite) catégorie « néologismes »… (Apparemment unique dans le projet, si j’en crois l’absence d’interwikis : l’afrikaans, qui en reprend certains, ne les catégorise pas à part – complexe de l’apartheid ?… –, exemple.) D’autre part, l’anglais admet les romanisations du gotique; il existe quantité de livres – et sites – composés uniquement en cette romanisation – qui existe en au moins deux types différents –, ce qui fait autant de « mots » au sens de l’Honorable Anonyme Lmaltier (d · c · b) du terme. Alors ?… --Budelberger 8 mai 2015 à 13:59 (UTC).

Un problème de la qualification de néologisme, c'est qu'elle est temporaire par nature, et que le Wiktionnaire est un site permanent. Un autre problème est que c'est assez sujectif.
S'il y a quantité de livres et sites écrits dans cette langue romanisée, alors oui, bien sûr, on peut les accepter. Ce qui compte, c'est l'usage. C'est la même chose pour d'autres langues, qu'on trouve écrites avec plusieurs alphabets, comme le tchétchène, le serbe, le turc, etc. Lmaltier (discussion) 12 mai 2015 à 20:56 (UTC)
Eh bien, bon courage alors à “Lmaltier” et à sa cour de caniches, ces créations en masse vont les changer de leurs vandalismes habituels. Allez, Goglins, au boulot : susucre. --Budelberger 13 mai 2015 à 18:38 (UTC).

gardien de zooModifier

 

Traité : conservé
Consensus. --GaAs 13 mai 2015 à 11:42 (UTC)


  • Proposé par François GOGLINS (discussion) le 4 mai 2015 à 11:49 (UTC)
  • Motif : Voilà une provocation d'une IP : il s'agit bien d'une expression qui se comprend par la somme des parties ==> & donc mérite la suppression. Mais comme je suis convaincu que d'autres ne seront pas de cet avis, & que nous passerons quelques heures à nous déchirer sur un sujet qui ne le mérite guère, je laisse donc tout cela à vos avis.
  1.    Supprimer Somme des parties.    Conserver Effectivement en tant que profession, comme gardien de phare. --Dbult (discussion) 4 mai 2015 à 11:57 (UTC)
      Dbult : oui, c'est la même structure linguistique. Il faut donc également supprimer gardien de phare.
    — Cordialement, Victor Porée, le 14 mai 2015 à 14:00 (UTC)
  2.    Conserver C'est un métier à part entière et passionnant (à classer dans les métiers du secteur tertiaire), avec des traductions dans toutes les langues (ou presque). Il a des synonymes à connaître. --Rapaloux (discussion) 4 mai 2015 à 13:13 (UTC)
      Rapaloux : Doit-on en conclure qu'il faut partir au recensement de tous les métiers ? Président des États-Unis, surveillant de lycée, professeur de chimie, gardien de zoo, gardien de phare, gardien de parking, gardien d'immeuble, gardien de prison, gardien de troupeau, gardien de musée, gardien de cimetière, gardien de chèvres, gardien de porte, gardien de camp, etc. sont tous des métiers attestés. Gardien de zoo est j'en suis sûr un très beau métier, mais Wiktionnaire n'est pas un dictionnaire encyclopédique, mais un dictionnaire de langue. Il ne décrit pas les référents, mais le sens des mots. La question est donc : gardien de zoo est-il un mot ?
    — Cordialement, Victor Porée, le 14 mai 2015 à 14:02 (UTC)
    Tout à fait, c'est la question à se poser, et c'est précisément la question posée ici. Ma réponse est oui (au sens large du mot mot que nous utilisons ici, pas au sens typographique de mot, bien sûr, pour lequel aujourd’hui est composé de deux mots). Et il n'y a pas d'inquiétude à avoir : les contributeurs savent très bien que nous ne sommes pas un dictionnaire encyclopédique. Il faut noter que nous ne décrivons pas seulement le sens des mots, mais que nous donnons aussi beaucoup d'autres renseignements d'ordre linguistique. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 20:05 (UTC)
  3.    Conserver Encore une fois, nous n'avons jamais eu de critère du genre somme des parties (heureusement, car il aurait fallu supprimer des locutions du genre saumon atlantique). Et un dictionnaire n'est pas fait que pour trouver la définition de quelque chose qu'on a lu, il sert aussi souvent autrement, et permet aussi d'apprendre du vocabulaire qu'on n'a lu nulle part (ici, ça peut par exemple être via les catégories). Et ce n'est évidemment pas une provocation de l'IP : il suffit de voir ses contributions pour voir que c'est quelqu'un qui s'intéresse au sujet, et qui le connait probablement. Il s'agit d'un nom de métier, il n'y a aucune raison de l'exclure alors que si le nom du métier avait été zoogarde, on l'aurait conservé... Ce terme fait bien partie du vocabulaire de la langue française. Mais le contenu de la page me surprend : est-ce qu'un gardien de zoo s'occupe vraiment des animaux ? Dans mon esprit, il se contentait de surveiller (les visiteurs, et accessoirement les animaux). Si ce qui est écrit est correct, cela me détrompe, et c'est bien la preuve que la page était réellement utile. Lmaltier (discussion) 4 mai 2015 à 17:26 (UTC) Je viens d'aller voir la page Wikipédia, elle conforte la pertinence des synonymes donnés, et me détrompe donc effectivement. Lmaltier (discussion) 4 mai 2015 à 18:12 (UTC)
      Lmaltier : Et pourtant, sans ce critère « somme des parties », qui est appelé en sémantique le principe de compositionnalité, nous ne pourrions faire la différence entre la langue et la parole. C'est un des critères qui permet d'identifier une locution. Si le segment linguistique en question a un sens compositionnel, ce n'est pas une locution. Ce qui est bien le cas de gardien de zoo. Et ce qui n'est pas le cas de saumon atlantique, puisqu'un saumon quelconque dans l'océan Atlantique n'est pas nécessairement un saumon atlantique et qu'un saumon atlantique peut être dans l'océan Arctique. Et effectivement, si la dénomination de ce métier était zoogarde, nous l'aurions accepté en tant que substantif. Mais cela ne constitue pas un critère : n'importe quel référent peut potentiellement être dénommé par un substantif. Celui qui triche est un tricheur, mais ça n'en fait pas une locution. Le lexicographe ne recense que les éléments du lexique. Quand on utilise la syntaxe — régie par le principe de compositionnalité — pour exprimer un sens, on ne fait plus appel à un seul élément du lexique, mais à plusieurs : soit parce que le lexème n'existe pas, soit parce que le lexème n'est pas connu par l'interlocuteur. Par exemple, joueur de football et joueur de poker sont des métiers, l'un a un substantif footballeur, l'autre non. Et pourtant, aucun des deux n'est une locution. Ils n'appartiennent donc pas au lexique, contrairement à footballeur.
    — Cordialement, Victor Porée, le 14 mai 2015 à 14:03 (UTC)
    J'apporte une correction : si, saumon atlantique a exactement le même sens que saumon vivant dans l'Atlantique, puisque c'est la seule espèce de saumon vivant dans l'Atlantique et qu'il n'y a pas d'autres espèce de saumon dans l'Atlantique. Si nous l'acceptons, c'est seulement parce que c'est le nom classique d'une espèce de saumon, un nom qui fait partie du vocabulaire des scientifiques. Tout comme gardien de zoo est un terme du vocabulaire du domaine. Il peut y avoir des cas-limites pas évidents (par exemple, joueur de foot me semble être bien plus une locution que joueur de football), mais c'est bien notre but : recenser tout le vocabulaire de toutes les langues. Nous n'avons, heureusement, jamais eu de critère "somme des parties", contrairement au wiktionnaire anglophone, mais même eux se rendent à l'évidence en n'appliquant pas strictement ce critère, et c'est un critère qui est remis en cause là-bas. Voir ci-dessous pour plus de détails sur les raisons de conserver. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 20:05 (UTC)
      Lmaltier : Non, ils n'ont pas le même sens. La locution saumon atlantique désigne une espèce de poisson. Et ce référent n'est pas un saumon quelconque qui vit dans l'Atlantique. Mais effectivement, vous pouvez l'expliquer diachroniquement : cette espèce est désignée ainsi par son genre (saumon) et sa localisation (océan Atlantique). Mais une fois cette espèce définie par la locution saumon atlantique, en synchronie, elle se distingue du nom expansé saumon atlantique, de sens compositionnel, qui désigne n'importe quelle espèce de saumon qui vit dans l'Atlantique. Il y a un phénomène de lexématisation. Et de fait, si vous mettez un saumon atlantique dans le lac Sevan, votre poiscaille ne se transformera pas en truite du lac Sevan. Votre poisson restera un saumon atlantique, probablement à l'agonie d'ailleurs, dans le lac Sevan. Et à l'inverse, si vous mettez une truite du lac Sevan, qui est une espèce de saumon, dans l'océan Atlantique, vous n'obtiendrez pas, vous pouvez faire l'expérience, un saumon atlantique. Vous voyez donc que la locution saumon atlantique et le nom expansé saumon atlantique n'ont pas la même extension, c'est-à-dire l'ensemble des référents auxquels ils renvoient.
    Si je dois admettre qu'il ne semble pas y avoir de consensus parmi les linguistes sur la définition de la locution, je pense qu'il serait plus pertinent d'adopter son acception suivante : « Les locutions sont des séquences dont la structure est très contrainte (blocage des propriétés combinatoires et transformationnelles, non-compositionnalité du sens) » (Franck Neveu, Dictionnaire des sciences du langage, Armand Colin, 2011) ; confortée par Christiane Marchello-Nizia (M. fr. 1983, n°13, p. 10) : « Une locution est une séquence linguistique assez brève dont la structure est fortement contrainte, (elle) n’admet qu’un nombre réduit de variations, (son) sens n’est pas réductible à la combinaison des sens de ses différents éléments ». Je ne comprends pas bien pourquoi le critère compositionnel vous irrite, alors qu'il est pertinent et admis. J'ignore aussi sur quoi vous vous fondez pour considérer ainsi la locution. J'ai également du mal à saisir vos critères définitoires pour qu'une séquence linguistique fasse partie du vocabulaire. Pourquoi accepter gardien de zoo et refuser professeur de chimie ? Pourquoi l'une serait une locution, et pas l'autre ?
    — Cordialement, Victor Porée, le 15 mai 2015 à 21:12 (UTC)
    Si on y va par là, un gardien de zoo en vacances, ou dans son lit, ne garde pas de zoo, mais il peut tout de même dire qu'il est gardien de zoo... J'ai expliqué le principe du critère : qu'il soit utile de l'apprendre dans une leçon de vocabulaire pour pouvoir ensuite l'utiliser. Si c'est utile de l'apprendre dans une leçon de vocabulaire, c'est bien que ça fait partie du vocabulaire, non ? Pour professeur de chimie, ce n'est pas vraiment utile de l'apprendre, puisqu'on peut mettre n'importe quelle matière, y compris celles qui seront inventées dans le futur, après professeur. Un autre critère, difficile à observer mais pertinent quand même pour faire la différence : le fait que l'élément de vocabulaire soit stocké dans le cerveau en tant que tel, et donc qu'il vienne à l'esprit en bloc quand on veut exprimer l'idée. Quand on dit professeur de chimie, on pense d'abord à professeur et on complète avec sa matière pour préciser de qui on parle. Quand on veut parler du métier de gardien de zoo, par contre, il me semble clair que la locution vient à l'esprit en bloc, ce métier n'ayant rien de commun avec les autres métiers de gardiens. Lmaltier (discussion) 16 mai 2015 à 09:18 (UTC)
      Lmaltier : Et oui, si on va par là, ça ne marche pas pour gardien de zoo, vous appliquez mal le test. Un gardien de zoo n'est pas celui qui garde un zoo. Comme je l'ai déjà dit, -ien n'est pas ici un suffixe agentif quelconque, puisqu'il marque une profession : un gardien de zoo est celui dont la profession est de garder un zoo. Et de fait, un gardien de zoo en vacances ou dans son lit, est toujours un gardien de zoo.
    Votre critère est bancal, parce que subjectif. Selon vous, apprendre professeur de chimie est inutile, parce que l'on peut ajouter n'importe quel complément au nom professeur. Mais c'est la même chose avec gardien. Le Dictionnaire Antidote recense 41 compléments du nom gardien (gardien d'immeuble, gardien de sécurité, gardien de troupeau, etc.). Si demain, la société emploie des gens pour garder les églises, on aura des gardiens d'église. Si demain, la société emploie des gens pour professer la science du grille-pain, on aura des professeurs de science du grille-pain.
    Votre deuxième critère est intéressant, mais il est encore une fois subjectif. D'ailleurs, moi-même, je ne me représente pas d'un bloc gardien de zoo ou gardien de prison, je conceptualise les deux unités lexicales. Plus une cooccurrence est utilisée, plus notre cerveau l'assimile comme une seule unité. C'est pour ça que je conceptualise jus d'orange comme une seule unité, comme un seul choix cognitif, alors que jus d'orange est une séquence nominale tout à fait libre (compositionnelle et non figée). Et pourtant, Wiktionnaire accepte gardien de zoo et jus d'orange, et refuse professeur de chimie. On voit bien que ce critère est subjectif, et donc, sans raison d'être en lexicographie.
    — Cordialement, Victor Porée, le 21 mai 2015 à 20:05 (UTC)
  4.    Conserver : locution figée dont le sens n’est pas évident. — Automatik (discussion) 4 mai 2015 à 19:14 (UTC)
  5.    Supprimer : Gardien de zoo n'est pas une locution. C'est un syntagme dont le sens est compositionnel, c'est-à-dire un syntagme dont le sens est fonction de ses unités lexicales et de sa structure morphosyntaxique. La profession est en fait exprimée par le suffixe (qui reste donc polysémique) -ien, qui est un suffixe agentif, et qui signifie ici « (celui) dont la profession est de [V-] », un gardien est donc naturellement celui dont la profession est de garder. Le complément du nom de zoo équivaut à un complément d'objet direct en prédication verbale, zoo joue alors le rôle sémantique de patient de garder. Ainsi, le gardien de zoo est celui dont la profession est de garder un zoo. Ce sens est déductible par ses unités lexicales et sa structure morphosyntaxique. Ce qui n'est pas le cas des locutions, comme pied de biche, où le sens n'est pas déductible. Et c'est bien cette indéductibilité qui en fait des unités du lexique : comment en connaitre le sens s'il n'est défini nulle part ? Comment savoir qu'il ne faut pas interpréter le sens compositionnel ? C'est bien là le rôle du dictionnaire, distinguer pied de biche de patte de la femelle du cerf. Ici, le locuteur n'a pas besoin du dictionnaire pour savoir ce qu'est un gardien de zoo.
    — Cordialement, Victor Porée, le 14 mai 2015 à 14:06 (UTC)
    D'abord, j'avais une idée fausse du rôle d'un gardien de zoo, c'est bien la preuve qu'on ne peut pas déduire le sens de la locution du sens de chacun des mots. Et puis, surtout, plus généralement, un dictionnaire de langue ne sert pas qu'à trouver le sens de quelque chose qu'on a lu. Il peut aussi servir à acquérir du vocabulaire : si on veut parler de ce métier, comment savoir que le terme exact à utiliser est gardien de zoo si on ne l'a jamais lu ? Un autre exemple : quand on lit saumon atlantique, on devine bien que c'est l'espèce de saumon qui vit dans l'Atlantique. Mais si on veut parler de l'espèce de saumon qui vit dans l'Atlantique et qu'on ne connait pas son nom, on a besoin de consulter le Wiktionnaire (par exemple les dérivés de la page saumon, ou bien une catégorie ou une page de thésaurus) pour trouver le nom cherché. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 15:25 (UTC)
    Pour répondre clairement, non, ce n'est pas la non-déductibilité du sens qui fait une unité de lexique. C'est le fait de faire partie du vocabulaire, le fait qu'il soit utile de l'apprendre pour s'exprimer correctement, comme les autres. On n'a pas besoin d'apprendre voiture rouge pour parler d'une voiture qui est rouge, il suffit de connaître voiture et rouge, mais on a besoin d'apprendre gardien de zoo pour savoir que c'est le nom utilisé de façon classique pour désigner ce métier. Les dictionnaires classiques ne peuvent pas traiter tous les cas de ce genre, mais ils en traitent certains, par exemple gardien de but, qui est pourtant la personne qui garde le but. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 15:59 (UTC)
      Lmaltier : Mais sur quoi vous vous basez pour définir ainsi un gardien de zoo ? Quelles sont vos attestations ? À vrai dire, s'il est attesté que gardien de zoo signifie autre chose que son sens compositionnel, à savoir « celui dont la profession est de garder un zoo », avec toute la polysémie que permet le verbe garder, je suis prêt à lui accorder son statut de locution. Mais je n'ai rien trouvé de tel. Je n'ai d'ailleurs trouvé aucune définition, pas même sur le site de l'Onisep, où il n'est pas référencé. Et au passage, puisque le problème de gardien de zoo est le même pour gardien de prison, le terme officiel est surveillant pénitentiaire. C'est dire à quel point ces séquences linguistiques sont des combinaisons libres.
    J'ai lu quelque part, à ma grande surprise, que le président de la République française était également coprince français d'Andorre. Alors, on fait une entrée pour président de la République française ?
    Vous ne présentez ni définition ni critère définitoire, si bien que vous faites vos analyses à l'intuition. Faire partie du vocabulaire ne permet en rien d'identifier un lexème. Vous partez à la conquête du monde, et pas des mots. Que vous le vouliez ou non, gardien de zoo n'est pas une locution, n'importe quel spécialiste vous le confirmerait. La locution est un syntagme dont le sens n'est pas compositionnel et dont la structure est contrainte. Comparons les séquences pomme de terre (Pt) et gardien de zoo (Gz), qu'on soupçonne être des locutions. Premier test : « une pomme de terre est un type de pomme », c'est faux ; « un gardien de zoo est un type de gardien », c'est vrai. Cela implique que leurs extensions sont différentes : aucune pomme ne fait partie des référents de pomme de terre ; certains gardiens font partie des référents de gardien de zoo. Deuxième test : « la pomme de la terre » ne revoie plus à la pomme de terre ; « le gardien du zoo » renvoie toujours au gardien de zoo. (Pt) n'accepte pas le changement de détermination, contrairement à (Gz). Troisième test : « cette pomme » ne peut pas reprendre pomme de terre ; « ce gardien » peut reprendre gardien de zoo. Quatrième test : « cette terre dont les pommes... » ne revoie plus à des pommes de terre ; « ce zoo dont les gardiens... » revoie toujours à des gardiens de zoo. Cinquième test : « fraise de terre » ou « pomme de feu » rompent avec le sens de pomme de terre ; « surveillant de zoo » ou « gardien d'animalerie » ne rompent pas avec le sens de gardien de zoo. Sixième test : les sélections sémantiques minimales de pomme de terre s'opposent à « poireau » ou à « banane » ; les sélections sémantiques minimales de gardien de zoo s'opposent à « gardien de phare » ou à « directeur de zoo ». Septième test : la sélection sémantique de pomme de terre n'implique pas le sens de pomme ou de terre ; la sélection sémantique de gardien de zoo implique le sens de gardien et de zoo. Bref, je pense que c'est clair, pomme de terre a un sens non compositionnel et une structure très contrainte, contrairement à gardien de zoo. Conclusion : pomme de terre est une locution ; gardien de zoo n'est pas une locution.
    Pour ce qui est de gardien de but, il s'agit bien d'une locution, et les tests ci-dessus vous le montreront.
    Néanmoins, nous sommes d'accord sur une chose : il est utile d'intégrer gardien de zoo à Wiktionnaire, car effectivement, ça permet de savoir que c'est une séquence linguistique qui est non seulement courante, mais en plus qui est la dénomination prototypique du référent. Il s'agit simplement d'une collocation, au sens traditionnel de cooccurrence conventionnelle. D'ailleurs, le Dictionnaire Antidote recense gardien de zoo en tant que cooccurrence. Et je crois qu'il serait très intéressant de les intégrer à Wiktionnaire. En revanche, au sens moderne proposé par Sylvain Kahane, la collocation est une combinaison liée de deux unités significatives. Cette acception permet d'expliquer pourquoi on peut dire être en colère et avoir peur, et pas être en peur et avoir colère, alors que ce ne sont pas des locutions. Il y aurait donc les locutions, les collocations et les cooccurrences. Et je crois qu'il serait pertinent d'appliquer ces distinctions. Je crois aussi qu'il serait très enrichissant d'ajouter aux articles les collocations et les cooccurrences.
       Supprimer S'il est question de maintenir l'entrée gardien de zoo en tant que locution.
       Conserver S'il est question de maintenir l'entrée gardien de zoo en tant que cooccurrence.
      ArséniureDeGallium : Je ne crois pas qu'il y ait encore consensus.
    — Cordialement, Victor Porée, le 15 mai 2015 à 21:16 (UTC)
    Je n'ai pas créé l'article, et il m'a surpris. J'ai voulu vérifier, et j'ai trouvé la page Wikipédia sur le sujet. Je pense qu'on peut facilement confirmer avec les références probablement données, ou simplement en s'adressant à un zoo. D'après ce que je comprends, la seule différence d'opinion est dans la définition de locution. Il ne faut pas avoir une vision si restrictive de ce mot et inventer des critères personnels (ou reprendre des critères personnels de quelqu'un d'autre). Bien sûr que si, avoir peur est une locution, dont on peut deviner le sens quand on l'entend, mais sûrement pas deviner que c'est comme ça qu'il faut dire (plutôt que, par exemple, être en peur) si on veut exprimer cette idée. Il convient donc de l'apprendre, et ça fait donc partie du vocabulaire. Et notre rôle est de recenser le vocabulaire de toutes les langues. Voici un lien externe (vers le TLFi) qui montre bien que notre utilisation de locution est correcte et courante : http://www.cnrtl.fr/definition/locution Lmaltier (discussion) 16 mai 2015 à 09:18 (UTC)
    En fait je ne comprends pas bien pourquoi Victor Porée est contre la conservation. Le gardien à l’entrée d’un zoo n’est pas gardien de zoo. Je trouve sa création consonne fricative latérale est bien plus transparente. — TAKASUGI Shinji (d) 17 mai 2015 à 02:38 (UTC)
      TAKASUGI Shinji : Je veux bien vous croire, mais quelles sont vos attestations ?
    Bien sûr, consonne fricative latérale a un sens compositionnel, et c'est pour ça que ce n'est pas une locution. Seulement, Wiktionnaire ne prévoit pas les cas de cooccurrences, je n'avais pas d'autres choix que de faire une entrée en tant que locution.
    — Cordialement, Victor Porée, le 21 mai 2015 à 20:05 (UTC)
      Lmaltier : Vos attestations sont donc Wikipédia. Malheureusement, toutes les références de l'article sont en anglais. Et à l'évidence, on ne peut pas attester un terme français par des textes anglais. Et bien je vais vous épargner ces recherches. J'ai consulté les sites web des 15 plus beaux zoos de France selon Linternaute (j'ai choisi de me restreindre au français de France, qui est ma langue maternelle, je laisserai donc les questions de langue relatives aux topolectes à ceux qui en ont une connaissance active ; mais il semblerait d'ores et déjà que le terme utilisé en Suisse soit gardien d'animaux). Sauf erreur de ma part, absolument aucun de ces sites n'utilise le terme gardien (exemple de recherche). En revanche, tous, parlent de soigneur animalier (La Palmyre, Beauval, Thoiry, La Flèche, Lisieux, Doué la Fontaine, Montpellier, Mulhouse, et j'en passe). En fait, c'est plus simple que ça : soigneur animalier est l'étiquette officielle. La documentation est assez dense d'ailleurs. Ce qui n'est pas le cas de gardien de zoo, parce que l'étiquette n'est pas officielle, il n'y a aucune définition. Et de fait, jusqu'ici, rien ne nous dit que le sens de gardien de zoo implique intrinsèquement le sens de soigneur animalier. Tout au plus, Wiktionnaire peut prendre les devants, tel un lexicographe, et faire une analyse approfondie des attestations sérieuses (telles que dans les journaux, mais prudemment : il ne faut pas oublier que la plupart des articles qui parlent de gardiens de zoo ont obtenu leurs informations par des organes de presse étrangers, donc anglophones, qui, pour parler du métier qu'on désigne en français par soigneur animalier, utilisent le terme zoo keeper ou zookeeper — on voit d'ailleurs que la graphie est hésitante : le terme se fige — j'ai peur que les journalistes n'usent de traduction littérale) de gardien de zoo, afin d'en dégager un sens. S'il s'avère que l'utilisation de gardien de zoo implique un sens qui dépasse son sens compositionnel de « celui dont la profession est de garder un zoo », alors, effectivement, cette locution aurait sa raison d'être. Mais sans ça, les façons de faire que je vois me semblent bien hasardeuses.
    Non, même s'il y a bien sûr un différend terminologique, il y a surtout un différend lexicographique. Quels que soient les termes qu'on utilise, on ne peut pas mettre au même niveau linguistique gardien de zoo et pomme de terre. Un tel traitement lexicographique implique des critères d'admissibilité qui ne sont pas tenables. Le travail de Wiktionnaire est un travail de lexicographe. Et la lexicographie, c'est une branche de la linguistique. Comment Wiktionnaire pourrait-il être un dictionnaire crédible s'il fait bondir les lexicographes et les linguistes ?
    Le Trésor de la langue française, qui est un dictionnaire général, n'est absolument pas un dictionnaire de référence en linguistique. Si je ne m'abuse, il n'a pas été mis à jour depuis des décennies. Et il perpétue une tradition linguistique qui a largement été dépassée depuis maintenant longtemps. Et au-delà de ça, gardien de zoo ne rentre même pas dans la définition que vous me donnez. Je vous ai démontré plus haut par sept tests — mais m'avez-vous seulement lu ? — en quoi cette séquence n'est aucunement figée.
    Je n'invente aucun critère personnel, ma définition de locution est celle du dictionnaire spécialisé le plus récent, et celle de collocation est la position des spécialistes. Il a été jugé pertinent de faire la distinction, de telle sorte qu'avoir peur n'est pas une locution, mais une collocation. Peut-être ont-ils tort, mais alors réveillez-vous et réfutez-les. Pardonnez-moi, monsieur, mais jusque là, vous semblez clairement manquer de discernement dans ce domaine. Peut-être devriez-vous commencer par lire les références que je vous partage avant de me donner votre avis péremptoire auquel vous semblez être si rigidement attaché. Bref, il n'y a pas de quoi s'offusquer, ce qui m'importe le plus, c'est de trouver une solution à notre problème.
    — Cordialement, Victor Porée, le 21 mai 2015 à 20:07 (UTC)
    Pour gardien de zoo, ce que vous dites correspond à ce que j'avais en tête. Et pourtant, même s'il faudrait regarder les références de Wikipédia, je suis persuadé que l'article est correct, même si ce n'est pas la terminologie officielle. Pour le sens de locution, etc., c'est bien l'impression que j'avais, vous utilisez un certain sens des mots, pas le sens le plus habituel. Il est classique que les spécialistes redéfinissent le sens des mots qu'ils utilisent à leur façon (et chaque spécialiste avec un sens différent), ça n'a rien de critiquable, mais ici, il vaut mieux utiliser le sens le plus habituel. Lmaltier (discussion) 21 mai 2015 à 20:59 (UTC)
      Lmaltier : Mais je l'ai fait, et comme je vous l'ai dit, toutes les références de Wikipédia sont en anglais.
    Je cite une spécialiste : « Par ailleurs, quatre critères linguistiques font l’objet d’un relatif consensus pour caractériser le figement », à savoir la polylexicalité, la fixité, la non-compositionnalité et la restriction paradigmatique. Vous le voyez, il y a bien un consensus là-dessus. Notre séquence gardien de zoo n'a rien de figé.
    — Cordialement, Victor Porée, le 21 mai 2015 à 22:24 (UTC)
    Merci pour ce lien, très intéressant. Ce qu'explique l'auteur correspond très bien à mon analyse, et le premier critère (sur la mémorisation) m'a toujours semblé très important, à moi qui n'ai jamais consulté ce genre de livres. Il n'y a que le critère de non-compositionnalité qui ne me semble pas défendable dans la définition du figement, et je pense que l'auteur changerait d'avis si on lui donnait un certain nombre de contre-exemples. Il faut garder son esprit critique et son bon sens, les auteurs de livres n'ont pas toujours raison. Il y a par exemple une règle grammaticale que j'ai apprise à l'école et qui m'avait toujours gêné, et que je considérais même comme fausse, comme trop simpliste, et j'ai trouvé récemment une étude plus approfondie qui me donne raison. Lmaltier (discussion) 22 mai 2015 à 06:00 (UTC)
      Lmaltier : Eh bien, nous commençons à nous entendre, j'en suis ravi !
    Tout à fait, et j'ai d'ailleurs dit : « votre deuxième critère est intéressant, mais il est encore une fois subjectif ». C'est pourquoi je ne pense pas qu'on puisse le retenir en lexicographie. Et c'est la raison pour laquelle la mémorisation et la conventionnalisation, qui sont des mécanismes cognitifs, ne font pas partie des « critères linguistiques [qui] font l’objet d’un relatif consensus pour caractériser le figement ».
    Oui, et c'est justement parce qu'ils n'ont pas toujours raison qu'il faut garder un esprit critique. Mais je crois surtout que ces spécialistes ont déjà été confrontés à presque tous les problèmes que nous rencontrons, et que leurs compétences leur permettent de trouver des solutions que nous n'aurions pas forcément eu le temps ou l'esprit de trouver. Ce sont des professionnels, ils passent leurs journées à travailler sur ces choses-là. Je ne pense pas qu'on puisse les ignorer.
    — Cordialement, Victor Porée, le 22 mai 2015 à 13:37 (UTC)
    Je voudrais préciser ce que je disais plus haut : je considère que la non-compositionnalité n'est pas défendable si on en fait un critère obligatoire. Pour moi, elle est un excellent critère suffisant, mais pas un critère nécessaire. D'ailleurs, l'auteur ne considère visiblement pas qu'il faut que tous les critères soient respectés à la fois : il dit qu'il y a une approche qui implique deux des critères, dont une non-compositionnalité au moins partielle. Mais il ne dit pas que les autres approches ne valent rien. Et il faudrait discuter avec lui avec des exemples concrets. Lmaltier (discussion) 22 mai 2015 à 16:35 (UTC)
      Lmaltier : Euh... Mais un critère suffisant est forcément nécessaire. Non ?
    Non, bien sûr, les différentes caractérisations liées à ces critères donnent lieu à différentes natures linguistiques, qui vont, dans un continuum, de la séquence libre à la séquence figée. Le point est que la non-compositionnalité est considérée comme le premier degré de figement, alors que Wiktionnaire a décidé de l'ignorer, et notamment pour caractériser ses locutions. Mais il est vrai que certaines séquences compositionnelles sont relativement figées, et c'est pour cela qu'elles sont traitées différemment : ce sont les collocations.
    Si le continuum de figement est difficile à échelonner, on peut d'ores et déjà clairement définir ses extrêmes : la séquence libre, qui répond négativement à tous ces critères, et la séquence figée, qui y répond positivement. La première, appelée syntagme, relève de la parole ; la seconde, appelée locution relève de la langue.
    — Cordialement, Victor Porée, le 24 mai 2015 à 22:43 (UTC)
    Cette interprétation ne me semble pas conforme à ce que l'auteur explique. Lmaltier (discussion) 25 mai 2015 à 05:41 (UTC)
Vous allez comprendre pourquoi il faut garder la page gardien de zoo
Sébastien était aux anges, son père après de nombreuses promesses non tenues pour des raisons multiples et souvent peu avouables avait enfin décidé de l’emmener au zoo au grand étonnement de sa mère. La journée était magnifique, la queue au guichet pas trop longue, le prix raisonnable et l’enthousiasme à son paroxysme. Romuald, le gardien du zoo, dans son uniforme flambant neuf les regarda passer avec désintérêt. Il avait postulé à ce poste il y a trois mois, pensant au départ être proche des animaux mais il n’en était rien et son emploi de gardiennage était loin de combler ses ambitions. Sébastien demanda à son père de commencer la visite par le quartier des fauves. Par chance Justin, un des gardiens de zoo du parc animalier, venait juste de débuter le nourrissage des tigres.
Personnellement, je veux savoir ce qu’est un gardien de zoo, comment cela se prononce, comment dit-on au pluriel (gardiens de zoo ? gardiens de zoos ?), comment cela se dit en anglais, en allemand, en japonais et en d’autres langues, s'il y a des synonymes. Je me moque que ce soit une locution, une collocation ou une cooccurrence parce que je suis sur le Wiktionnaire et que je veux que quelqu’un qui trouve « gardien de zoo » dans un texte sache que ce n’est pas un « gardien » du « zoo ». --Rapaloux (discussion) 22 mai 2015 à 18:42 (UTC)
  Rapaloux : Je ne comprends pas, d'où sortez-vous ce texte ? Est-ce une attestation ? Ou une histoire que vous me racontez pour me prouver que dans votre tête un gardien de zoo nourrit aussi les animaux ? Je plaisante bien sûr.
Mais je ne suis pas difficile, d'ailleurs ça ne m'empêchera pas de dormir, si on me présente une attestation sérieuse qui montre clairement que gardien de zoo est un syntagme qui a subi un changement de sens, alors je reconnaîtrai qu'un gardien de zoo n'est pas un simple gardien de zoo. Mais sans ça, pour moi, ce n'est pas une locution.
Pour le reste, nous sommes d'accord, l'article doit être conservé pour toutes les raisons que vous venez d'invoquer, il y a un intérêt linguistique.
Quant au traitement lexicographique, puisqu'il ne vous intéresse pas, je ne vois pas bien quoi répondre. Vous devez simplement savoir que sans ces étiquettes, le locuteur ne peut savoir comment syntaxiquement utiliser la séquence en question. Si c'est une locution, il ne pourra pas dire la pomme de la terre* ; si c'est une cooccurrence, il pourra dire le gardien du zoo, par exemple. Les informations syntaxiques sont tout aussi importantes.
— Cordialement, Victor Porée, le 24 mai 2015 à 22:41 (UTC)
àmha gardien de zoo n'a pas changé de sens par rapport à sa signification compositionnelle. Le classer comme locution figée nous sert à montrer que c'est la manière habituelle en français de désigner le métier en question. --Pjacquot (discussion) 11 août 2015 à 07:44 (UTC)
  Victor Porée : j’ai rajouté à l’entrée des citations dont le sens est non ambigü (voir les textes complets sur Google Livres pour avoir le contexte en cas de doute sur le sens), car effectivement c’était étrange qu’après toute cette discussion il n’y en ait pas encore. Mais je n’ai eu aucun mal à en trouver : je veux dire par là qu’il y en sans doute bien d’autres, et j’ai même l’impression qu’en l’occurrence le sens de « personne qui s’occupe des animaux » est prédominant. — Automatik (discussion) 28 septembre 2016 à 18:23 (UTC)
  Automatik : Enfin des attestations ! Merci !
Mais ce sens est justement impliqué par sa compositionnalité. Le gardien de zoo est celui dont la profession est de garder un zoo. L'action de garder implique celles de surveiller et de préserver ; et dans un zoo il y a des animaux, des enclos, des bâtiments et du public. Bravo. Un gardien de zoo quoi.  
À ce rythme-là, il faudrait faire une entrée — et après tout, pourquoi pas ? — pour surveillant de collège, parce qu'on pourrait croire qu'il surveille l'établissement, alors qu'en fait — accrochez-vous — il ne surveille que ses élèves, et pas les professeurs, ni les voitures sur le parking.
Je rappelle que mon propos initial était que gardien de zoo n'est pas une locution, et je le maintiens — il n'y a d'ailleurs qu'à voir sa définition qui est purement compositionnelle. Tout ce que je mets en évidence, c'est qu'il y a un sérieux problème dans le traitement lexicographique.
— Cordialement, Victor Porée, le 2 octobre 2016 à 10:49 (UTC)
  Victor Porée : c’était pourtant ce qui était demandé plus haut, des attestations pour appuyer le sens donné. Cela dit, je concède volontiers qu’ici, la rigueur linguistique n’est pas la priorité : j’ai pour mémoire, par exemple, une discussion dans laquelle on remet en cause l’usage du terme dérivés tel qu’utilisé dans le Wiktionnaire (qui inclut les locutions, notamment, alors que ces dernières ne sont pas formées par dérivation). Mais c’était une discussion lancée un peu tard, alors que la prise de décision était déjà bien engagée, et donc on a terminé la prise de décision en décidant que les locutions avaient plus leur place dans Dérivés que dans la section Expressions (dont la suppression au fur et à mesure était le but de la prise de décision, puisque le titre était trop vague et fourre-tout). Mais il est envisagé cela dit, pour clarifier les choses, de retitrer la section Dérivés en Mots et locutions dérivés, pour montrer en quelque sorte que ce n’est pas le sens linguistique du terme dérivé qu'on utilise, mais le sens courant (« qui vient de »). Je comprends que cela puisse bousculer, à première vue, et pourtant je pense que c’est ça aussi qui rend un dictionnaire plus accessible au grand public : ne pas trop s’encombrer des termes linguistiques (à ce propos, petit détail, le Larousse parle de « contraire » et non d’« antonyme »).
Donc oui d’une certaine façon, àma en tout cas, on inclut dans « Locutions » aussi bon nombre de collocations, pour des raisons pratiques.
Vous citez surveillant de collège. Mais cette dernière suite de mots est beaucoup moins courante que gardien de zoo. Par ailleurs, ça ne me choquerait pas qu'on ait une entrée Président de la République (vous citez plus haut Président la République française, qui n’est peut-être pas nécessaire si l’entrée précédente est présente), justement parce que c’est un titre qu’on utilise dans le langage de façon privilégiée. Alors oui, c’est la définition d'une collocation et non de la locution, mais force est de constater qu’ici les deux sont confondues dans un souci de simplicité. Au risque, certes, de faire bondir les linguistes. — Automatik (discussion) 2 octobre 2016 à 13:10 (UTC)
Disons, certains linguistes. Lmaltier (discussion) 2 octobre 2016 à 15:17 (UTC)

urnapouillerModifier

 

Traité : supprimé
--GaAs 14 janvier 2016 à 21:31 (UTC)


  • Proposé par Lmaltier (discussion) 6 mai 2015 à 17:06 (UTC)
  • Motif : On m'a demandé de créer les formes conjuguées de ce verbe par bot. Le problème, c'est que c'est un verbe qui n'existe pas, un verbe sans aucun sens, et qui a été inventé et utilisé (une fois) justement pour cette raison. La définition n'a d'ailleurs pas plus de sens (et pour cause). Si cette création avait été reprise, et était devenue un verbe sans sens précis, mais utilisé justement à cause de ça, on pourrait le conserver (c'est le cas de schtroumpfer, qui ne me pose pas problème). Mais ce n'est pas le cas ici. Lmaltier (discussion) 6 mai 2015 à 17:06 (UTC)
  1.    Supprimer pour les raisons ci-dessus. Lmaltier (discussion) 6 mai 2015 à 17:06 (UTC)
    Ce motif de suppression permettrait de supprimer aussi mostoblase, glotosifre et istioplock qui apparaissent dans la citation de Pierre Dac utilisant urnapouiller. — Automatik (discussion) 6 mai 2015 à 17:38 (UTC)
    Bien sûr, je ne savais pas que ces pages existaient. Lmaltier (discussion) 6 mai 2015 à 17:55 (UTC)
  2.   Neutre : peut-être garder la page pour les lecteurs qui feraient la recherche, en changeant la définition en « Verbe désignant une action indéfinie, à l’instar de schtroumpfer. », en le signalant comme hapax. Mais l’absence du mot de tous les dictionnaires serait aussi un bon signe comme quoi c’est un mot inventé. (Quoi qu’il en soit je ne pense pas qu’il faille donner sa conjugaison vu qu'il n’est utilisé qu’à l’infinitif.) — Automatik (discussion) 6 mai 2015 à 17:38 (UTC)
    Que ce soit un mot inventé par Pierre Dac pour faire une phrase sans aucun sens, cela me semble absolument évident. Lmaltier (discussion) 6 mai 2015 à 17:55 (UTC)
  3.    Supprimer Qu’on le garde ou non, la définition est en tout cas farfelue. Quand un mot inventé pour rire est diffusé largement, il arrive qu’il soit réutilisé et que des lecteurs puissent ne pas comprendre le clin d’œil et consulter le Wiktionnaire. Si jamais on s’aperçoit que c’est le cas, on pourra recréer urnapouiller (et pas avec une définition sans queue ni tête de préférence). Pour l’instant, j’ai trouvé une seule utilisation (ici) et son caractère loufoque est tout aussi évident que dans l’original, donc pas besoin d’une page Wiktionnaire pour s’en rendre compte. Le seul intérêt d’une page comme urnapouiller est qu’elle permet de trouver quels sites pompent le Wiktionnaire sans en respecter la licence (faites le test). — Eiku en exil 14 mai 2015 à 21:11 (UTC)
    Cet autre emploi n'est pas vraiment une utilisation, plutôt une citation d'un fragment de phrase. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 21:15 (UTC)

Français de soucheModifier

 

Traité : supprimé
Raison = nawak. J’imagine que cette suppression va me faire classer politiquement, mais en fait je m’en fous complètement. --GaAs 12 mai 2015 à 20:34 (UTC)


 

Traité : conservé
et arrêtons cette polémique stérile --GaAs 14 janvier 2016 à 21:18 (UTC)


Bonsoir, J'ai créé cet article sans voir qu'existait déjà de souche. Du coup je suis perplexe. Qu'en pensez-vous ?Hector (discussion) 6 mai 2015 à 18:59 (UTC)

  1.    Supprimer Avec 25 700 "Anglais de souche", je n'ai pas envie de créer chaque gentilé. JackPotte ($) 6 mai 2015 à 19:05 (UTC)
  2.    Supprimer N’a pas d’existence au-delà de la simple composition. Urhixidur (discussion) 11 mai 2015 à 16:47 (UTC)

Restauré par Stephane8888 le 26 décembre 2015 à 20:57 (UTC)~ suite à cette discussion : Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression/décembre 2015#Guyanais de souche, (nom d'habitant) + "de souche"

  •    Conserver : Classiccardinal a indiqué l’évolution du sens au cours du temps. Je suggère d’intégrer ces différents sens et de conserver. C’est important de connaître cette évolution, ça aide à se rendre compte que la notion n’a rien d’objectif, c’est une notion subjective, un peu comme pour le mot race. Ou plutôt c’est une notion soit complètement subjective, soit (si on veut la rendre objective) complètement arbitraire : par exemple, on pourrait dire comme définition : Français dont au moins 6 des arrière-grands-parents biologiques ont eu à un moment de leur vie la nationalité française. Je dis n’importe quoi, c’est bien entendu parfaitement arbitraire. Autrement dit, c’est exactement comme dans le cas de race : soit subjectif, soit arbitraire (ce qui ne veut pas dire que ça n’a pas de sens). Lmaltier (discussion) 28 décembre 2015 à 14:06 (UTC)
  •    Conserver   Neutre L’article de Wikipédia montre bien qu’il y a à dire sur cette expression, lexicographiquement parlant. [histoire de la locution, évolution du signifié=encyclopédique] La locution possède des synonymes (icisien et souchien), ce n’est pas un critère de conservation en soi, mais ça y participe. C’est précieux de connaître le statut juridique, le registre, la connotation d’une telle expression [non précisé dans l’article^^]. Parle-t-on d’une souche d’arbre ou de microbes et de boîte de Pétri comme dans de souche) ? Stephane8888 28 décembre 2015 à 12:33 (UTC)
  1.    Supprimer Forme non idiomatique --Dbult (discussion) 28 décembre 2015 à 14:26 (UTC)
    • C’est-à-dire ? Nous ne conservons pas que les formes idiomatiques, bien entendu. Dans ce cas particulier, l’utilité de conserver vient du fait qu’on ne peut pas deviner quels sens cette locution a pris dans l’histoire sans que ces sens soient décrits dans la page. Lmaltier (discussion) 28 décembre 2015 à 14:45 (UTC)
Pour les mêmes raisons que pour la discussion Guyanais de souche, quant à l’évolution subjective et politique de son utilisation c’est de l’ordre de l’encyclopédique et Wikipedia l’énonce clairement. --Dbult (discussion) 28 décembre 2015 à 15:07 (UTC)
  1.    Supprimer : la composition est de circonstance et peut s’appliquer à tous les gentilés. Elle peut naturellement s’inclure dans une {{S|dérivés}} de la page correspondante, comme son antonyme français d’adoption. Un auvergnat de souche-- Supreme assis (grain de sel) 4 janvier 2016 à 11:26 (UTC)
  2. Je m’en tape. Quoique j’ai encore trouvé d’autres définitions à Français de souche, dont une qui distinguait les Français du continent par rapport aux Corses (Les musulmans forment même avec les Français de souche, moins volontiers avec les Corses, un groupe porté à snober les Juifs, dont ils admettent difficilement qu'ils aient obtenu si facilement, grâce aux combinaisons de Crémieux, une citoyenneté française encore refusée aux musulmans.), ce qui me fait au moins 6 définitions différentes, je me retire de cette conversation qui vire au n’importe quoi . Dommage, une belle page avec toutes les définitions possibles auraient sans doute mieux éclairé le lecteur quand l’absurdité d’une telle expression à géométrie variable que nawak, mais je vais pas m’emmerder à mon âge avec les considérations politiquement correct des idéologues du coin. J’ai initié le débat, ensuite: démerdez-vous. J’ai plein de trucs plus intéressant à faire. Gros poutous--lassiccardinal [réf. nécessaire] 4 janvier 2016 à 15:41 (UTC)

pin’s (« vin »)Modifier

 

Traité : supprimé
Enfin seulement le sens en cause. --GaAs 12 mai 2015 à 20:26 (UTC)


  • Proposé par This, that and the other (discussion) le 7 mai 2015 à 11:53 (UTC)
  • Motif : Sens « vin » (argad'z). Aucune attestation pour ce sens. On voit pin’s dans cette liste avec la définition « haut d'amphithéâtre »; il est probablement possible de trouver même plus de sens de ce terme en argad'z, sans qu'on puisse attester l'un d'eux. This, that and the other (discussion) 7 mai 2015 à 11:53 (UTC)

hospitalisabilitéModifier

 

Traité : supprimé
Consensus. --GaAs 13 mai 2015 à 11:35 (UTC)


  • Proposé par Dbult (discussion) le 8 mai 2015 à 08:58 (UTC)
  • Motif : Néologisme utilisé une seule fois ici.
  1.    SupprimerAutomatik (discussion) 8 mai 2015 à 12:33 (UTC)
  2.    Supprimer — Rien sous Google Livres. Urhixidur (discussion) 11 mai 2015 à 14:54 (UTC)
  3.    Supprimer : de toute façon, l'attestation ne semble pas être une utilisation authentique. Lmaltier (discussion) 12 mai 2015 à 20:49 (UTC)
    Pourtant le mot existe, puisqu’il existe, et qu’il n’est visiblement pas une coquille à se foutre de la gueule de son user. Il n’est pas en accord avec votre biorythme du jour, de l’heure ? ça ira mieux demain ?… --Budelberger 13 mai 2015 à 00:35 (UTC).
    Il y a une personne sur Wikipédia bien connue pour créer ce genre de fausses attestations. Lmaltier (discussion) 26 décembre 2015 à 21:32 (UTC)

phonétique classiqueModifier

 

Traité : conservé
Y zon tors, mé zi sont plus nombreux --GaAs 14 janvier 2016 à 21:21 (UTC)


  • Proposé par GaAs le 12 mai 2015 à 20:23 (UTC)
  • Motif : Pas un mot, selon moi.
  1.    Conserver — C'est une locution nominale, le sens du nom expansé n'est pas compositionnel, comment pourrait-on alors connaitre sa signification sans consulter un dictionnaire ? De plus, cette locution nominale est attestée. C'est bien là le travail du lexicographe, recenser et décrire les unités du lexique, pas vrai ? Et enfin, la phonétique classique est un champ disciplinaire (dont les noms prototypiques sont simples : histoire, philosophie, chimie, etc.) qui est utilisé comme marque de domaine pour distinguer certaines définitions (par exemple, plosive, travail en cours). J'ajouterai par ailleurs que l'entrée phonétique classique a autant de légitimité que celle de mécanique classique.
    — Cordialement, Victor Porée, le 12 mai 2015 à 21:27 (UTC)
    Fondamentalement, je peux être d'accord, mais la définition me semble très douteuse : même si ce que l'API décrit est cette phonétique classique, j'imagine qu'elle existait déjà avant cette description par l'API. Il faudrait donc revoir la définition. Lmaltier (discussion) 12 mai 2015 à 21:46 (UTC)
      Lmaltier : je ne suis pas sûr de bien comprendre, pouvez-vous développer en évitant le sigle API (qui est homonymique) ?
    — Cordialement, Victor Porée, le 12 mai 2015 à 22:09 (UTC)
    En attendant, j’ai créé une ébauche de référence sous le nom provisoire de {{R:Phonologie et phonétique}}, admettant un paramètre, le chapitre, pour l’heure limité au no 2… Ne changez pas à la main les 11+4 occurrences du renvoi à cet ouvrage, nous demanderons à un aimable bot de le faire lorsque le consensus sera acquis. Consensus sur le nom du modèle, bien sûr. (Les initiales des auteurs, c’eût été trop compliqué, avec « Ngu », « W-G » et « D »…) --Budelberger 13 mai 2015 à 00:28 (UTC).
    Désolé, je voulais parler de l'Association phonétique internationale, citée dans la définition. Est-ce qu'il était possible d'utiliser le terme de phonétique classique avant que cette association travaille à sa description ? Si oui, la définition est à revoir, parce qu'elle laisse entendre le contraire. Lmaltier (discussion) 13 mai 2015 à 05:35 (UTC)
      Lmaltier : Non, le terme phonétique classique semble avoir été proposé par Jacques Durand (dans Noël Nguyen, Sophie Wauquier-Gravelines, Jacques Durand, Phonologie et phonétique : forme et substance, Lavoisier, 2005 ISBN 2-7462-1091-6 ; et au passage, merci Budelberger). Il s'agit bien d'une locution dont le sens a été défini. Pour le reste, le segment phonétique classique a probablement dû être utilisé, de façon sporadique, comme un nom expansé, duquel l'adjectif signifie antique, latine ou grecque, et non comme une locution — qui par ailleurs, peut tout aussi bien faire l'objet de polysémie — qui ne signifierait pas seulement, grossièrement, école normative de la phonétique qui sert de base à l'enseignement, mais qui renverrait spécifiquement à l'Association phonétique internationale ; et c'est bien cette restriction de sens qui fait de notre article une locution.
    — Cordialement, Victor Porée, le 14 mai 2015 à 14:49 (UTC)
    Si c'est ça, on peut dire que c'est une question purement encyclopédique : chaque association, chaque spécialiste, peut avoir sa propre vision de ce qu'est la phonétique classique, et la définir à sa façon, mais le sens fondamental est toujours le même, et ne justifie pas son inclusion, à mon avis. C'est comme pour autoroute : chaque pays francophone peut avoir ses propres critères juridiques détaillés sur ce qu'est une autoroute, c'est purement encyclopédique, le sens général restant le même. De même pour jus de fruit : on ne peut pas définir jus de fruit ou lait frais en mettant une définition spéciale pour chaque pays francophone, sous prétexte que des lois différentes en feraient une locution de sens différent à chaque fois. Ce sont des renseignements juridiques, pas linguistiques. Si on voulait les mettre, il faut le décider, et ça poserait un problème de maintenance énorme : il faudrait rajouter une nouvelle définition à chaque fois que la loi change, et rajouter jusqu'au à la définition précédente. Et cela, pour chaque pays. Ce serait illisible. Lmaltier (discussion) 21 mai 2015 à 21:32 (UTC)
      Lmaltier : Ça et , vos interventions me fatiguent. Vous me faites perdre mon temps, parce qu'avant même de vous répondre, je sais que vous n'allez pas faire l'effort de comprendre.
    Théoriquement, le dictionnaire aura au moins autant d'entrées qu'il aura de lexies. Ici, phonétique classique est une séquence attestée dont le sens n'est pas compositionnel. C'est une lexie. On ne peut pas comprendre son sens sans définition, et donc, sans dictionnaire.
    Si jamais la législation change de telle sorte que le sens d'autoroute ne renvoie plus à ce nouveau référent, de deux choses l'une : soit on continue d'employer la lexie autoroute pour ce nouveau référent, et alors il y a changement de sens ; soit on ne l'emploie plus, et une nouvelle lexie vient s'opposer à autoroute. J'vois pas où est le problème ?
    Maintenant, vous êtes libre de vos choix, si, en votre âme et conscience, vous jugez que cette séquence n'appartient pas à la langue, alors ajoutez votre suppression.
    — Cordialement, Victor Porée, le 21 mai 2015 à 23:20 (UTC)
    Je n'ai sans doute pas été clair : en France, par exemple, il faut, pour donner le nom d'autoroute à une route des aires de repos tous les x kilomètres, etc. Dans un autre pays, c'est bien sûr différent. C'est ce que je veux dire quand je veux parler du sens juridique du mot. Lmaltier (discussion) 22 mai 2015 à 05:41 (UTC)
      Lmaltier : Je l'entends bien, et la question mérite d'être posée, mais quand la législation française impose des conditions spécifiques aux référents autoroutes, ça n'exclut pas le sens de la lexie autoroute, « large route réservée aux véhicules automobiles, protégée, sans croisements ni passages à niveau, et normalement à deux chaussées, réservées chacune à un sens de circulation », par exemple pour le Grand Robert de la langue française, si bien qu'on peut continuer à utiliser la lexie autoroute pour désigner les référents spécifiques à la législation française autoroutes, sans qu'il y ait changement de sens.
    — Cordialement, Victor Porée, le 22 mai 2015 à 15:25 (UTC)
    Tout à fait, c'est exactement ce que je veux dire. Et je fais le rapprochement avec la définition de phonétique classique : est-ce que faire référence à la vision d'une association particulière n'est pas comme utiliser pour autoroute la définition juridique précise d'un pays particulier ? Lmaltier (discussion) 22 mai 2015 à 16:39 (UTC)
  2.    Conserver, la phonétique n’est pas ma spécialité, mais il existe plusieurs théories, et il me parait intéressant qu’elles soient définies sur des pages indépendantes dans la mesure ou la composition laisse penser que c’est classique alors que ça ne l’est justement pas. Je ne suis pas disponible pour aider ces jours-ci (je suis là dans l’aéroport de Los Angeles) mais Victor a l’air de savoir ce qu’il fait de ce que j’ai lu, je pense qu’il serait plus positif de l’encadrer en relisant la structure qu’en étant pointilleux sur le contenu de ses créations, il y a énormément de manque dans ce domaine sur le Wiktionnaire et je vois d’un très bon œil tout ajout   Eölen 13 mai 2015 à 01:12 (UTC)

𐍅𐌹𐍃𐌰𐌽𐌳𐌰𐌽𐌴Modifier

 

Traité : supprimé
Pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 14 août 2015 à 07:21 (UTC)


  • Proposé par TAKASUGI Shinji (d) le 14 mai 2015 à 08:39 (UTC)
  • Motif : Forme non attestée selon le créateur.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 28 juin 2015 à 09:38 (UTC)

𐍅𐌹𐍃𐌰𐌽𐌳𐌴𐌹𐌽𐍉Modifier

 

Traité : supprimé
Pas d’objection. — TAKASUGI Shinji (d) 14 août 2015 à 07:21 (UTC)


  • Proposé par TAKASUGI Shinji (d) le 14 mai 2015 à 08:39 (UTC)
  • Motif : Forme non attestée selon le créateur.
  1.    Supprimer Dhegiha (discussion) 28 juin 2015 à 09:38 (UTC)

Modèle:forme non attestéeModifier

 

Traité : conservé
On ne supprime pas un modèle si facilement --GaAs 17 janvier 2016 à 20:58 (UTC)


  • Proposé par TAKASUGI Shinji (d) le 14 mai 2015 à 08:39 (UTC)
  • Motif : Si c’est une forme non attestée, pourquoi créer un article ?
  1. Nous avons plein d'articles sur des formes pour lesquelles on ne peut pas trouver d'attestation, mais qui existent bel et bien selon les règles de la langue. Le modèle n'est donc pas choquant, même s'il n'est pas réellement utile, et peut être trompeur : on ne peut pas vraiment dire non attesté, on peut seulement dire qu'on n'a pas trouvé d'attestation. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 10:34 (UTC)
  2.    Supprimer Soit c'est {{recons}}, soit c'est dans la maintenance avec {{référence nécessaire}}. JackPotte ($) 14 mai 2015 à 11:55 (UTC)
    • Je ne comprends pas l'argument : le modèle n'est pas destiné aux lemmes, mais aux flexions. On ne peut pas parler de flexion reconstituée, et il n'y a pas besoin de référence pour une flexion, si on peut être certain que c'est la bonne. Si on ne sait pas si c'est la bonne, alors il vaut bien mieux supprimer la page. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 15:30 (UTC)

Modèle:formes non attestéesModifier

 

Traité : supprimé
Doublon. — TAKASUGI Shinji (d) 25 juin 2015 à 09:28 (UTC)


  • Proposé par TAKASUGI Shinji (d) le 14 mai 2015 à 08:39 (UTC)
  • Motif : Si ce sont des formes non attestées, pourquoi créer un article ?
  1.    Supprimer Cette forme au pluriel est inutile : une définition ne concerne qu'une forme. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 10:33 (UTC)
  2.    Supprimer Doublon de {{forme non attestée}}. JackPotte ($) 14 mai 2015 à 11:48 (UTC)
  3.    Supprimer --Diligent (discussion) 24 mai 2015 à 08:20 (UTC)

conditionnement d’un puitsModifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 26 mai 2015 à 07:37 (UTC)


  1.    Supprimer C'est bien défini de façon officielle, mais le bot a mal interprété ce document officiel : d'un puits sert seulement à préciser à quel cas le sens de conditionnement décrit s'applique. Il faut donc transférer la définition dans conditionnement. Le même cas (déjà réglé) s'est présenté pour œuvres vives d'un bateau. Lmaltier (discussion) 14 mai 2015 à 20:12 (UTC)
    Je viens de bâcler un petit qqchose dans conditionnement. --Jérôme Potts (discussion) 14 mai 2015 à 21:46 (UTC)
    Merci ! C’est beaucoup mieux que rien. Au passage, ça prouve encore une fois que se contenter de action de ~~er pour une définition ne suffit pas (même lorsque c’est juste). À chaque fois que je tombe sur une page qui contient seulement une définition comme ça, je m’énerve (je ferais mieux, bien sûr, d’écrire des définitions convenables). — Eiku en exil 14 mai 2015 à 22:19 (UTC)
  2.    Supprimer D’accord avec vous deux. — Eiku en exil 14 mai 2015 à 20:56 (UTC)
  3.    Supprimer --Diligent (discussion) 24 mai 2015 à 08:20 (UTC)

frication latéraleModifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 25 juin 2015 à 09:28 (UTC)


  • Proposé par Rapaloux (discussion) le 17 mai 2015 à 07:25 (UTC)
  • Motif :Je suis désolé mais cette locution ne semble définie que sur le Wiktionnaire, rien sur Google. J'ai demandé à Victor Porée (d · c · b) sur sa page de discussion de donner des sources pour l'existence de cette locution, il est possible que cela existe dans des ouvrages dédiés.
  1.    Supprimer D'après ce que dit Victor Porée sur sa page de discussion, j'ai l'impression qu'il a construit le terme de façon logique, mais sans vérifier s'il était réellement utilisé (mais je peux avoir mal interprété). S'il y a des citations ajoutées, on peut conserver. Lmaltier (discussion) 21 mai 2015 à 21:17 (UTC)
  2.    Supprimer idem que LMaltier. --Diligent (discussion) 24 mai 2015 à 08:19 (UTC)

troubadoudourModifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — TAKASUGI Shinji (d) 22 juin 2015 à 14:07 (UTC)


  1.    Supprimer, cette page étant inutile et ne pouvant trouver une réelle utilité àmha. — Automatik (discussion) 20 mai 2015 à 11:48 (UTC)
  2.    Supprimer --Dbult (discussion) 20 mai 2015 à 14:31 (UTC)
  3.    Supprimer Nom propre. JackPotte ($) 23 mai 2015 à 16:13 (UTC)
  4.    Supprimer --Diligent (discussion) 24 mai 2015 à 08:19 (UTC)

anthropologue archéologiqueModifier

 

Traité : supprimé
--GaAs 14 janvier 2016 à 21:35 (UTC)


  • Proposé par Dbult (d · c · b) à la suppression immédiate le 23 mai 2015 à 16:12 (UTC)
  • Motif : Forme non figée
  1.    Supprimer --Diligent (discussion) 24 mai 2015 à 08:21 (UTC)
  2. On trouve aussi anthropologue archéologue, archéologue anthropologue, archéologue anthropologique (avec ou sans tiret intermédiaire) --Rapaloux (discussion) 24 mai 2015 à 12:13 (UTC)
  3. Je me pose la question : est-ce que c'est vraiment utilisé en français comme nom de métier ? Je trouve bien quelques emplois, mais je me demande si ces textes ne sont pas simplement le résultat d'une traduction automatique d'anglais en français. Lmaltier (discussion) 24 mai 2015 à 12:17 (UTC)
  4.    Supprimer Pas figé, pas existant dans le milieu. Soit c’est un double métier anthropologue-archéologue, soit c’est l’un des deux. --— Lyokoï (Parlons  ) 26 mai 2015 à 22:22 (UTC)
    Je trouve plusieurs attestations de anthropologue-archéologue, par contre. --— Lyokoï (Parlons  ) 26 mai 2015 à 22:32 (UTC)

beton cyclopéenModifier

 

Traité : supprimé
Consensus. — Automatik (discussion) 27 mai 2015 à 09:48 (UTC)


  1.    Supprimer (proposant) --Diligent (discussion) 24 mai 2015 à 08:18 (UTC)
  2.    Supprimer bien sûr. Par contre, béton cyclopéen est indispensable, c'est le nom d'un des nombreux types de bétons. Lmaltier (discussion) 24 mai 2015 à 12:12 (UTC)
  3.    Supprimer parce qu'il n'y a pas d'accent. Conserver avec accent. --Rapaloux (discussion) 24 mai 2015 à 12:16 (UTC)

clavardableModifier

 

Traité : conservé
Sens défini clairement. Formation systématique attestée au moins 2 fois. Lecteur mis en garde. Stephane8888 14 janvier 2016 à 21:55 (UTC)


  • Proposé par Lyokoï le 27 Mai
  • Motif : Créé par l’IP en able. J'ai supprimé déjà un potelable (qui peut être potelé) et ai bloqué l’IP. Les sources me font douter de cette suppression. Je m’en remets à vos jugements.
  1.    Conserver On en a déjà parlé. Le suffixe -able a un caractère systématiquement utilisable (voir -able). Les sources me font douter de cette suppression : je ne comprends pas, quelle suppression ? Lmaltier (discussion) 27 mai 2015 à 05:52 (UTC)
    Cette suppression justement, celle qui a été faite par une IP qui ne respecte pas les critères d’admissibilité et qui vandalise ainsi le projet. À L’instar de X et Fête, on avait statué pour une suppression définitive de tout ses ajouts. Mais, là, j'ai douté… --— Lyokoï (Parlons  ) 27 mai 2015 à 17:18 (UTC)
    J'ai compris. Quelqu'un avait effectivement émis cette idée (pourtant absolument aberrante sur un wiki) mais on ne peut pas dire on a statué. Dans le cas où on ne trouve pas d'attestation et qu'en plus la définition ne veut rien dire, là, d'accord (je pense que c'est le cas de potelable), mais cela n'a rien à voir avec le créateur de la page, seulement avec son contenu. Lmaltier (discussion) 27 mai 2015 à 17:22 (UTC)
    Merci de remplacer ce « Quelqu’un » par « Plusieurs contributeurs » car en l’état ton assertion est fallacieuse. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 22 juillet 2015 à 21:07 (UTC)
  2. Voir Wiktionnaire:Pages_proposées_à_la_suppression/octobre_2014#clavardable. Toujours    Supprimer : on est descriptif, je ne crois pas qu'on devrait faire de cas spéciaux pour des formations systématiques. Il y en a plein des formations systématiques, c’est comme ça que la plupart des mots d'une langue se créent j’ai même tendance à penser. — Automatik (discussion) 27 mai 2015 à 09:42 (UTC)
    Comment ça, il y a plein de formations systématiques ? Je serais très intéressé pour avoir une liste, avec des références indiquant ce caractère systématique, qui fait que tous les mots se conformant à ce modèle doivent être considérés comme existants (au moins virtuellement, ils peuvent ne jamais avoir été utilisés en pratique). Il y a plein de formations classiques, utilisant les préfixes et suffixes classiques, mais ce n'est pas du tout le même cas. Pour l'instant, je n'ai trouvé que 2 cas en français, en tout et pour tout : le suffixe -able formant des adjectifs et le préfixe re- (ou une variante) des verbes. Il y en a peut-être d'autres, mais il faudrait trouver des références. En anglais, c'est plus facile, car j'ai trouvé une liste donnée dans mon Pocket Oxford Dictionary (et qui est bien donnée comme limitative : les mots formés sur ces modèles doivent être considérés comme existants en anglais, mais, en dehors de ces cas, ils disent bien de présumer que le mot n'existe pas en anglais, ou du moins n'est pas courant, s'il n'est pas cité explicitement dans une entrée). Cette liste limitative comporte 9 suffixes (dont -able, justement, -like, etc.). Lmaltier (discussion) 27 mai 2015 à 16:55 (UTC)
    Oui, d’accord, formation classique. Mais je ne vois pas bien l’intérêt de décrire des mots pas utilisés - ou quasi pas. Du point de vue usage, clavardable et urnapouiller sont sensiblement au même niveau, à la différence que, justement parce que la formation de ce dernier n’a rien de systématique (mot totalement inventé), cette dernière page serait plus utile pour le lecteur qu’un adjectif en -able attesté seulement 2 fois. — Automatik (discussion) 27 mai 2015 à 18:55 (UTC)
    Non, justement, je ne parle pas de formation classique, je parle du caractère systématique de la possibilité de formation du nouveau mot, qui existe virtuellement avant même d'être utilisé. Ce caractère systématique de la formation en fait un peu un genre de flexion : on ne peut pas dire que celui qui l'utilise a inventé le mot, même s'il est le premier à l'utiliser. Pourquoi c'est utile de l'inclure ? Parce que, puisqu'il a été utilisé, il est très susceptible d'être utilisé à nouveau (on n'a pas besoin de l'inventer). Pour les autres mots très rares ne répondant pas à ce critère, c'est peut-être plus utile de donner leur sens (enfin, pas pour urnapouiller, qui n'a pas de sens...) mais d'un autre côté, ils sont beaucoup moins susceptible d'être réutilisés. Lmaltier (discussion) 27 mai 2015 à 19:40 (UTC)
    Je me corrigeais simplement : dans mon message initial, je ne voulais pas dire qu'il y a plein de formations systématiques mais plein de formations classiques. — Automatik (discussion) 27 mai 2015 à 20:27 (UTC)
  3. La définition ne peut pas être « Enclin à clavarder, disponible pour clavarder ». Avec -able elle ne peut être que « Enclin à être clavardé, disponible pour être clavardé ». --Rapaloux (discussion) 27 mai 2015 à 17:59 (UTC)
    • Je dirais très exactement le contraire. Le suffixe -able a un sens général indiquant la possibilité (ici la disponibilité), mais la définition n'est pas créable automatiquement. Le plus souvent, c'est qui peut être ..., mais pas toujours. On a d'autres cas, par exemple déambulable, qui le montrent très bien. Une autre bonne définition serait à qui on peut facilement s'adresser pour clavarder. qui peut être clavardé pourrait vouloir dire ça : je ne pense pas que ça se dise (le sens transitif du verbe porte plutôt sur ce qu'on écrit), mais sait-on jamais... Lmaltier (discussion) 27 mai 2015 à 18:16 (UTC)
      • Mais alors les clavardoirs qui censurent automatiquement ont des listes de mots non-clavardables ? Urhixidur (discussion) 22 juillet 2015 à 14:47 (UTC)
  4.    Conserver Assez de matériel pour que le sens ait pu être défini clairement. Formation systématique attestée (au moins 2 fois). J’ai tout de même rajouté les mises en garde et indiqué l’extrême rareté du mot. Stephane8888 14 janvier 2016 à 21:52 (UTC)

rencognableModifier

 

Traité : supprimé
Création de l'IP provocatrice : ne perdons pas de temps avec ses créations. — Dakdada 28 mai 2015 à 14:38 (UTC)


  • Proposé par Dbult (discussion) le 28 mai 2015 à 10:40 (UTC)
  • Motif : Même cas que ci-dessus
  1.    Supprimer. C’est même pire que ci-dessus, puisqu’on ne trouve pas d’attestation via Google. — Automatik (discussion) 28 mai 2015 à 11:02 (UTC)