Ouvrir le menu principal

xylostomeModifier

Un peu d'humour pour commencer ce mois :
du grec ancien ξύλον (xulon) « bois » et στόμα (stoma) « bouche ».
Trouvé chez Alphonse Allais.
Définition : gueule de bois.
--PVDM94 1 décembre 2011 à 21:54 (UTC)

N'hésite pas à le créer. → voir xyloglossie et gaffophone. --GaAs 1 décembre 2011 à 22:02 (UTC)
C'est Fait ! --PVDM94 1 décembre 2011 à 22:32 (UTC)
Super !  --GaAs 1 décembre 2011 à 22:39 (UTC)

wooden mouthModifier

On trouve cette expression sur de nombreux sites anglo-saxons [ici] et []. C'est la traduction littérale de notre gueule de bois, utilisée ironiquement (?) car elle semble signifier tout autre chose en anglais (anche, embouchure ?). Elle est utilisée déjà dans ce sens ironique par Alphonse Allais en 1896.
Je ne suis pas de taille à rédiger un article en anglais, alors...
--PVDM94 2 décembre 2011 à 11:24 (UTC)

Pour moi dans ces deux citations, c'est une traduction du français et rien de plus. Mglovesfun (disc.) 11 décembre 2011 à 19:50 (UTC)

marcairerieModifier

Je viens de créer l'article marcairerie qui manquait. Il faudrait que quelqu'un de plus qualifié que moi le vérifie sur la forme (rubriques manquantes ou mal placées ou superflues...). Pierre 3 décembre 2011 à 10:09 (UTC)

J'hésite...Modifier

J'hésite à créer les jours de la semaine en « grolandais » (Voir Wikipédia:Pastiches/Groland#Culture sur l’encyclopédie Wikipédia  ), à savoir : lendi, môrdi, credi, joudi, dredi, sadi, gromanche...

À votre avis : acceptable ou hors-critères ?

Actarus (Prince d'Euphor) 4 décembre 2011 à 08:31 (UTC)

Je pense aussi aux noms des jours utilisés par Gros Chat dans Télé-Chat sur Arte dans Arte Junior le matin (j'aurais des problèmes d'orthographe)...  --Pjacquot 5 décembre 2011 à 13:20 (UTC)
Amho acceptable. À condition de bien ajouter une note que l'utilisation du mot est humoristique. Personnellement j'ai déjà utilisé dredi par abréviation. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 6 décembre 2011 à 09:14 (UTC)

substituabilité et satiabilitéModifier

DEFINITION ET EXEMPLE

Pour avoir une réponse, il vaut mieux demander poliement (un minimum suffit, par exemple « merci d’avance ») et vérifier que la petite lumière de CAPS LOCK est éteinte. --Eiku (d) 6 décembre 2011 à 09:14 (UTC)

(journalistique) : faire figure (de quelque chose)Modifier

Bonsoir, on trouve extrêmement souvent nom propre fait figure de nom commun dans le monde de quelque chose. Note : le lien rouge existe déjà à la fin de l’article figure, assorti d’une définition qui ne correspond pas au sens dont je parle ici. Quelques exemples de ce sens-là :

  • Notre pays fait figure de mauvais élève parmi les membres de l’OCDE, avec …
  • En matière de droits individuels, la constitution de cet État fait figure de modèle.
  • Les idées du grand homme font figure d’autorité. (= font autorité ?)

En particulier, fait figure de référence se retrouve extrêmement souvent. Bref, un joli article à créer. --Eiku (d) 5 décembre 2011 à 18:47 (UTC)

faire office (de quelque chose)Modifier

Bonjour, on a déjà tenir lieu de quelque chose, mais pas encore faire office. Je pense que tous deux sont lexicalisés (bien qu’on puisse arguer que lieu et office suffisent à comprendre… ce à quoi je répondrai qu’on ne dit pas faire lieu de ni tenir office de. --Eiku (d) 6 décembre 2011 à 09:09 (UTC)

À réflexion (et d’après Google), on peut effectivement dire tenir office de qc., mais c’est quand même bien plus rare. Quant à faire lieu de qc., ça existe, mais ça n’a pas du tout ce sens-là. --Eiku (d) 6 décembre 2011 à 09:11 (UTC)

amphiphobeModifier

premier groupe, deuxième groupe, troisième groupeModifier

Qu’est-ce que vous pensez des définitions suivantes ? Si vous les trouvez utiles, je créerai des articles.

premier groupe \pʁə.mje ɡʁup\ masculin

  1. (Sens propre) Premier dans plusieurs groupes.
  2. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers en français dont l’infinitif est terminé par -er comme aimer et manger.
  3. (Linguistique) Groupe des verbes en tchèque dont la base est terminée par une consonne dure comme nést et číst.
  4. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers en suédois dont la base est terminée par -a et dont la forme du present est terminée par -ar comme kalla.
  5. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers en japonais dont la base est tetrminée par une consonne comme 書く kaku et 話す hanasu. Godan.


deuxième groupe \dø.zjɛm ɡʁup\ masculin

  1. (Sens propre) Deuxième dans plusieurs groupes.
  2. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers en français dont l’infinitif est terminé par -ir et dont la forme de la première personne du pluriel de l’indicatif présent est terminée par -issons comme finir et choisir.
  3. (Linguistique) Groupe des verbes en tchèque formés avec le suffixe -nout comme tisknout et minout.
  4. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers en suédois dont la base est terminée par une consonne et dont la forme du present est terminée par -er comme stänga.
  5. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers en japonais dont la base est tetrminée par une voyelle comme 見る miru et 食べる taberu. Ichidan.


troisième groupe \tʁwa.zjɛm ɡʁup\ masculin

  1. (Sens propre) Troisième dans plusieurs groupes.
  2. (Linguistique) Groupe des verbes irréguliers en français, qui ne sont ni du premier groupe ni du deuxième groupe.
  3. (Linguistique) Groupe des verbes en tchèque dont la forme de la troisième personne du présent est terminée par -je comme krýt et kupovat.
  4. (Linguistique) Groupe des verbes réguliers courts en suédois dont la base est terminée par une voyelle excepté -a et dont la forme du present est terminée par -r comme sy.


Le français a trois groupes, le tchèque a cinq, le suédois a quatre, et le japonais a deux. — TAKASUGI Shinji (d) 8 décembre 2011 à 06:54 (UTC)

Oui, bien sûr, c'est utile. A noter que la définition est assez arbitraire (en français), et que j'avais appris il y a longtemps, il me semble, que aller était un verbe du premier groupe (parce que finissant par -er), mais complètement irrégulier. Lmaltier 8 décembre 2011 à 06:59 (UTC)
Non, Lmaltier, franchement, je ne sais qui t'a appris ça... J'appelle ça de la désinformation. Aller étant un verbe irrégulier, il ne peut être que du 3e groupe, qui regroupe tous les verbes irréguliers. Peu importe qu'il se termine par la désinence -er. Le 1er groupe regroupe tous les verbes en -er réguliers et seulement ceux-la. — Actarus (Prince d'Euphor) 8 décembre 2011 à 07:47 (UTC)
Non, je répète que c'est assez arbitraire, et il y a d'ailleurs des verbes irréguliers qui sont encore systématiquement considérés comme faisant partie du premier groupe, comme envoyer. Pourquoi pas aller... On peut sans doute simplement conclure que je suis moins jeune que toi. Lmaltier 10 décembre 2011 à 07:46 (UTC)

D'autres langues ont-elles cette caratéristique que leurs verbes soient répartis en « groupes » ?
Pour les verbes du deuxième groupe en français, j'ai appris que c'était le participe présent en « -issant » qui le caractérisait. Mais cela revient au même.
Pour Bescherelle les auxiliaires « avoir » et « être » sont « hors groupe » et « aller » est du troisième groupe.
--PVDM94 8 décembre 2011 à 07:57 (UTC)

Au moins trois autres langues utilisent des groupes : l'espagnol et le portugais (-ar, -er, -ir) et l'italien (-are, -ere, -ire) … Aelmvn 8 décembre 2011 à 09:09 (UTC)

J’ai créé les articles des trois groupes. Je ne sais pas si on utilise ces termes aussi pour l’espagnol, le portugais et l’italien. — TAKASUGI Shinji (d) 8 décembre 2011 à 23:52 (UTC)

italien = prima coniugazione, seconda coniugazione, terza coniugazione … Aelmvn 9 décembre 2011 à 00:43 (UTC)

vélasquismeModifier

Du nom du Président équatorien José Maria VELASCO IBARRA.
Période de 1933 à 1972 en Equateur et nom de sa doctrine (assez floue).
Voir péronisme. --PVDM94 8 décembre 2011 à 08:11 (UTC)

centralitéModifier

centralité

  par Moyogo. Mglovesfun (disc.) 14 décembre 2011 à 12:24 (UTC)

élisionnelModifier

Voilà un mot dont je regrette qu'il n'existe pas... J'étais parti pour créer l'article, quand par acquis de conscience, j'ai cherché sur Google ; résultat : rien, que dalle, nada... pas une seule attestation... Je m'abstiendrai donc de créer l'article. Dommage...— Actarus (Prince d'Euphor) 10 décembre 2011 à 06:54 (UTC)

Effectivement, il faut s'abstenir de le créer dans ces conditions... Mais ça ne veut pas dire qu'il n'existe pas, il est peut-être simplement rare, il ne faut pas sombrer dans le désespoir. Lmaltier 10 décembre 2011 à 07:41 (UTC)

tache bleue mongolique et tache bleue mongoloïdeModifier

J'ai créé tache mongoloïde, tache mongolique et tache bleue ; mais dois-je aussi créer ces 2 variantes plutôt rare que sont tache bleue mongolique et tache bleue mongoloïde ? V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 10 décembre 2011 à 07:35 (UTC)

Je pense que c'est bien d'avoir ces variantes, au moins en synonymes. (J'ai également entendu parler de tache mongole). --PVDM94 10 décembre 2011 à 07:40 (UTC)
Oui, si ce sont des locutions consacrées, même si elles sont rares (mais sans oublier le e à bleue). Lmaltier 10 décembre 2011 à 09:05 (UTC)
Je ne me ferais pas avoir cette fois ;-) . V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 10 décembre 2011 à 16:35 (UTC)

Farang & FalangModifier

Le nom populaire donné aux occidentaux en Thaïlande (et semble-t-il aussi en Iran). Autre version, plus commune au Laos : Falang.

dérompreModifier

Spécial:Pages liées/dérompre et ensuite Godefroy : derompre (en ancien français). Donc ça voudrait dire détruire, endommager. Mglovesfun (disc.) 11 décembre 2011 à 19:48 (UTC)

PaulhânerieModifier

J'ai bien envie de créer l'article Paulhânerie, avec comme signification : subtilité excessive confinant à l'absurdité. C'est un mot proposé par Albert Paraz dans Le Gala des vaches (books.google retrouve instantanément le passage). C'est un mot peu usité sur le net, le même Google ne donne que Lacan. Mais hélas avec un sens un peu différent, plus "particularisé" : « Ce n’est pas là comme le petit texte grotesque sur les remarques de mon style qui avait tout naturellement trouvé place au lieu deshabité de la <paulhanerie>*. Ça, c’est autre chose. » [1]. (je comprends : "les éditions Gallimard", ou : "la NRF". Il faudrait connaître exactement le texte visé, et pour celà s'adresser directement "à qui de droit", mais je suis trop timide). Blogbreather 12 décembre 2011 à 10:03 (UTC)

coturnismesModifier

J'ai pris l'habitude, désormais, de créer les pluriels des mots en même temps que les singuliers. Mais j'ai laissé la possibilité de créer l'entrée coturnismes. Etant de la vieille école,  , coturnisme, comme oxygène, n'a pas de pluriel. Tout comme gallinacés et fragacées n'ont pas de singulier. Je retarde un peu, re- , qu'en pense les contributeurs ? (du pluriel, bien sûr, pas que je retarde !) --PVDM94 12 décembre 2011 à 12:44 (UTC)
Et je constate l'absence de fragacées. (Pour le règne animal, il s'agit d'ordres, et pour le règne végétal de tribus.) (re---PVDM94 12 décembre 2011 à 12:52 (UTC))

fragacées est déjà extrêmement rare, alors le singulier, n'en parlons pas. Mais les singuliers pour ce genre de mots existent (et sont même systématiquement utilisés comme formes de référence par mon Petit Larousse), ils sont seulement nettement plus rares que les pluriel. Il est très facile de trouver des emplois de gallinacé au singulier. Le pluriel d'oxygène existe aussi, on le trouve dans la littérature scientifique. Je ne comprends donc pas cette affirmation. Pour coturnismes, je n'ai pas trouvé d'exemple d'emploi, ce qui n'a rien de surprenant. Mais je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas s'employer, dans des cas très exceptionnels. Lmaltier 14 décembre 2011 à 12:07 (UTC)

Entièrement d'accord (surtout en ce qui concerne gallinacé). Je me réferais à un usage ancien. L'emploi de ces singuliers, ou de ces pluriels, faisait encore bondir Max Favalleli au tout début des années 70. Pour fragacées, ma remarque était humoristique : c'est en le voyant en rouge après prévisualisation que j'ai souri. --PVDM94 14 décembre 2011 à 13:35 (UTC)

C'est sans doute que Max Favalelli avait une conception de la langue hélas beaucoup trop répandue : si on ne trouve pas quelque chose dans son dictionnaire, c'est que c'est incorrect. Lmaltier 14 décembre 2011 à 16:56 (UTC)
A noter aussi que les notions d'ordre, de famille, de genre, de tribu, etc. sont exactement les mêmes pour les animaux et les végétaux. Seuls certains suffixes conventionnels sont différents. Lmaltier 17 décembre 2011 à 21:24 (UTC)

Dans mes livres, la tribu est, pour les végétaux, une subdivision de la famille (ex : la famille des Cupuliféracées est divisée en trois tribus, les Quercées, les Corylées et les Bétulées). Pour les animaux, il est question de genre (et non d'ordre, mea culpa) comme subdivision de la famille. Le PR donne bien tribu comme division intermédiaire entre la famille et le genre, sans autre précision puisqu'il note : Sc. nat.. Mais de toute façon, les espèces, tant végétales (et apparentées) qu'animales font l'objet de reclassements (ex : les Carthartidés (vautours d'Amérique) sont plus proches des Ciconiidés que de l'ensemble des familles de rapaces de l'ancien monde). Sans parler de clades... --PVDM94 18 décembre 2011 à 18:20 (UTC)

homonomieModifier

Terme utilisé en zoologie, c'est la propriété de certaines parties de l'organisme d'avoir même forme, même rôle et même origine [2] [3] (attention, risque de confusion avec homonymie) -- Speculos 13 décembre 2011 à 08:17 (UTC)

Le terme semble utilisé par les philosophes aussi. Et j’ajoute Homonomie (pour les germanophones). Cdlt, VIGNERON * discut. 13 décembre 2011 à 16:48 (UTC)

curateur digital (ou définition supplémentaire pour curateur)Modifier

J’ai trouvé des explications ici (l’express) et ici (blog), mais n’étant pas encore habitué à rencontrer ce nom, je laisse à quelqu’un d’autre le plaisir de rédiger une définition et des exemples et de trouver d’autres citations. --Eiku (d) 14 décembre 2011 à 11:19 (UTC)

EDPMModifier

Je ne sais pas si cet acronyme américain à sa place ici, mais voyons :

Electronic Data Processing Machine, Machine Electronique de Traitement des Données, ou ordinateur depuis Jacques Perret. Cet acronyme doit même être désuet depuis un bout de temps aux USA. --PVDM94 14 décembre 2011 à 13:53 (UTC)

En tout cas, on rencontre souvent EDV (synonyme d’Informatik) en allemand – une traduction littérale du EDP anglais. De toute manière, si ça a été utilisé suffisamment par le passé, c’est admissible. Par contre, j’ai plutôt l’impression que c’était le nom commercial de certains ordinateurs IBM et non un nom générique pour désigner un ordinateur quelconque. --Eiku (d) 14 décembre 2011 à 14:02 (UTC)
J’ai finalement trouvé ça… est-ce que ça nous aide ? --Eiku (d) 14 décembre 2011 à 14:03 (UTC)

La traduction était effectivement celle proposée, sans conviction, par IBM.
L'ouvrage en référence date de 1999, donc le terme semble encore utilisé de nos jours. Il aurait alors toute sa place sous Anglais. --PVDM94 14 décembre 2011 à 14:19 (UTC)

isostatiqueModifier

hebdo.ch "(adjectif) [géol.] Qui a rapport à l'isostasie (équilibre relatif des points de l'écorce terrestre)." 216.19.183.88 15 décembre 2011 à 22:23 (UTC)

langue étrangèreModifier

Je crois que c’est suffisamment lexicalisé. C’est l’antonyme de langue maternelle.

arête du nezModifier

Hier, j’ai créé trop vite arête du nez et me suis planté de définition, alors j’ai préféré qu’il soit supprimé plutôt que de laisser une définition qui correspondait plutôt à dos du nez. En tout cas, cette erreur prouve qu’il y a besoin de le définir (vu que dans ma tête, c’était pas très clair). On pourrait s’inspirer de en:nasal bridge (aussi désigné nose bridge ou bridge of the nose). À relier avec un nez aquilin| ou en bec d’aigle. --Eiku (d) 17 décembre 2011 à 01:00 (UTC)

 , je viens de regarder dans mes bouquins et je n'ai pas trouvé grand chose sur l'anatomie externe du nez (mais, sur l'anatomie interne et les pathologies yen a). Les seuls éléments à ce sujet sont que ce que tout un chacun appelle nez peut être qualifié de pyramide nasale, et notre bout du nez est parfois désigné comme étant le lobule du nez. Pour moi, l'arête du nez était ce qui était au dessus de ce lobule, mais non ! Et qu'en est-il des ailes du nez ? --PVDM94 17 décembre 2011 à 18:08 (UTC)

cavendishModifier

Peut-on créer une entrée cavendish, ou vaut-il mieux ajouter un exemple citant cette variété de banane dessert sous l'entrée banane ? C'est la plus commune sur nos étals car c'est elle qui supporte le mieux le transport et, je crois savoir également, qui résiste (du moins le bananier) le mieux aux maladies et aux parasites. --PVDM94 18 décembre 2011 à 19:26 (UTC)

On peut créer un article pour tous les mots. mais ça s'écrit plutôt avec une majuscule, non ? Lmaltier 19 décembre 2011 à 21:07 (UTC)

 , oui !

J'ai oublié de signer --PVDM94 20 décembre 2011 à 22:17 (UTC)

orfeModifier

  Poisson du genre grand chevène, sa chair est semblable a celle du gardon.
  Mais une sorte est rouge, et est appelée Ide.

programmaticitéModifier

Quelqu’un peut-il donner une définition. Merci d’avance.

    • La philosophie religieuse de Jean Hering, avec tout ce qu’elle comporte de programmaticité, est pour sa part un exemple net de ce que la phénoménologie rend possible. — (Benoît Thirion, L’appel dans la pensée de Jean-Louis Chrétien, éditions L’Harmattan)
    • On y trouverait alors un principe technique de diffusion-réception des messages (la programmaticité informatique) ainsi qu’un code approprié, avec ses potentialités et ses contraintes bien connues (le numérique). — (Revue Sociologie et sociétés

, Les Presses de l'Université de Montréal., 2000)… Aelmvn 20 décembre 2011 à 13:36 (UTC)

rétrodaterModifier

qui semble être le fait d'attribuer à quelque chose une date antérieure à celle qui était couramment admise. Glivre
il semble y avoir une autre acception plus récente dans le langage financier voir termiumAelmvn 21 décembre 2011 à 11:15 (UTC)
La page est créée. Lmaltier 29 décembre 2011 à 15:29 (UTC)
Oui, enfin, je rappelle qu'il existe le mot antidater et qu'il a fut créé exprès pour exprimer ce sens-là. Il y en a, ils ne savent vraiment plus parler français... — Actarus (Prince d'Euphor) 29 décembre 2011 à 17:20 (UTC)
Non, antidater a un autre usage, tout à fait spécifique. Il n'y a rien de mal à rétrodater quelque chose, ça peut être utile par exemple pour un audit (dans le deuxième sens du verbe). Sans parler du sens financier cité plus haut, je ne sais pas s'il est en usage (d'après ce que je crois comprendre, il est lié aux dates de valeur). Il faudrait trouver des utilisations effectives (je n'ai pas trop cherché). Lmaltier 29 décembre 2011 à 17:30 (UTC)
Il existe aussi antédater, utilisé dans les exemples que je trouve dans le sens de dater de façon trop ancienne, par erreur d'évaluation. Lmaltier 29 décembre 2011 à 17:34 (UTC) Et aussi dans le sens d'antidater (pour réaliser une fraude, par exemple), ainsi que dans le sens de rétrodater. Lmaltier 29 décembre 2011 à 17:37 (UTC)

Oui rétrodater, nous nous en servons couramment en archéo quand de nouvelles découvertes remettent en cause une date qui, jusque là, était considérée comme incontournable. La découverte et le travail de recherche effectués permettent alors de modifier la date d'apparition d'un événement. Et cette date se trouve bien naturellement antérieurement à la date précédente. Nous n'antidatons pas, ce qui reviendrait à indiquer une date fausse à un fait avéré. Salutations.

TwailorModifier

Twailor est un mot-clic (aussi appelé hashtag) régulièrement utilisé sur le réseau social Twitter (http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter) en France et aux Etats Unis signifiant un voileux actif sur le réseau social http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter. Ce mot-clic est une fusion des mots Twitter et Sailor (voileux en anglais).

Origine

Terme apparu sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitter pour la première fois via la American Sailing Association (http://www.asa.com) sur son compte Twitter @__ASA__ dans ce tweet posté le 14 avril 2010: "New word for your nautical vocabulary: Twailor. A tweet-savvy sailor. Holler at me twailors! ;-)))" (traduction: Un nouveau mot pour votre vocabulaire nautique: twailor, un voileux spécialisé dans Twitter. Appelez moi, Twailors!). Retweeté (du verbe retweeter) sur par @duffsailing le 14 avril 2010, il est depuis régulièrement utilisé en France.

Traduction

Twailor pourrait être traduit en français comme voileux twitteur, mais par soucis d'espace (Twitter n'accorde que 140 caractères par message), cette traduction n'est quasiment jamais utilisée.

internalisationModifier

(nom féminin) Prise en compte, dans les frais d'une entreprise, des charges résultant des effets secondaires de son activité. 216.19.183.88 22 décembre 2011 à 07:05 (UTC)

esquive (comme nom)Modifier

Je crois que le mot esquive peut être un nom en français. (Il y'a un film, L'Esquive.) Si c'est vrai, est-ce qu'un francophone voudrait créer l'article? Merci. - Gene 24 décembre 2011 à 08:13 (UTC)

  Fait. On peut compléter l'article par des exemples, naturellement... — Actarus (Prince d'Euphor) 24 décembre 2011 à 08:54 (UTC)

pseudaléthologueModifier

Mot (nom masculin) issu du grec, qui commence à se répandre dans la blogosohère intello-culturelle; le blogueur Maldoror-des-Esseintes semble en avoir donné une définition complète et précise.

pacifiqueModifier

On utilise l’adjectif atlantique pour quelque chose de relatif à l’océan Atlantique, comme la côte atlantique. C’est pacifique que l’on utilise pour l’océan Pacifique, n’est-ce pas ? Nous n’avons pas encore cette définition. — TAKASUGI Shinji (d) 29 décembre 2011 à 02:05 (UTC)

C'est rajouté. Lmaltier 29 décembre 2011 à 10:26 (UTC)

herquellierModifier

herquellier: Lambin

Les références que je trouve ne semblent pas indiquer le sens de lambin. Lmaltier 29 décembre 2011 à 15:19 (UTC)

épicycloïdalesModifier

pluriel de épicycloïdale

  Pamputt [Discuter] 29 décembre 2011 à 10:20 (UTC)

bidouillabilitéModifier

La bidouillabilité (en anglais hackability) est la capacité pour quelque chose (système, objet technique, outil, etc.) à être détourné de sa vocation initiale pour de nouveaux usages. (cf article dans Wikipédia) --Jef-Infojef 29 décembre 2011 à 18:24 (UTC)

Suggestion : introduire "Col de cygne" dans le wiktionnaireModifier

Bonjour, Cette formule peut nommer un conduit à double courbure (flacon de Pasteur) ou un robinet par exemple. Cordialement.

scintillomètreModifier

Plus précis que le compteur "geiger", quoique ne mesurant pas le même paramètre, pour évaluer le degré de radio activité Définition exacte à établir par un plus fort que moi en Physique nucléaire car, je ne suis qu'un Primaire ! MERCI

JbilouModifier

Jbilou (ou Jébli) désigne un marocain membre de la communauté des Jbalas*. Les jbalas sont des personnes vivant au milieu ou à proximité de certaines montagnes marocaines.

Les jbalas sont principalement peuplés dans les villes de Tetouane, Chefchaouen, Taounate ou encore Ouazzane, etc.

alaudidéModifier

Nom commun.Dela famille des alouettes.

PégamoïdModifier

Je suis tombé sur ce mot dans La Vie, mode d'emploi de Perec, au chapitre 52 (« Plassaert, 2 »), à l'avant-dernier paragraphe du chapitre : il est question d'« une mallette-électrophone gainée en pégamoïd grenat ». J'ai cherché sur Internet, ce qui ne donne pas grand-chose. Je suis tombé sur ce texe d'Alphonse Allais qui mentionne une selle de vélo en pégamoïd. Et sur ce site de collection d'appareils photo il est question de parties en pégamoïd dans le descriptif d'un appareil (l'auteur précise qu'il s'agit d'un matériau synthétique). Je ne sais pas si ce matériau n'est plus employé ou s'il a pris un autre nom. En tout cas je pense que le mot aurait sa place ici (et aussi sur Wikipédia, mais ça supposerait d'avoir plus d'informations sur sa composition). --Eunostos 30 décembre 2011 à 19:16 (UTC)

EDIT : En fait j'avais un (autre) dico sous la main : le Grand Robert de la langue française 2001 donne cette définition : « PÉGAMOÏD [pegamɔid] n. m. — XXe, marque déposée, p.-ê. du rad. du grec pegunai « fixer » et -oïde. Tissu recouvert d'un enduit brillant. => Simili-cuir. REM. On écrit aussi pégamoïde. (...) il a posé sa valise en pégamoïde tout raide. Thyde MONNIER, Fleuve, p. 304. » --Eunostos 30 décembre 2011 à 19:24 (UTC)

VPRModifier

sans doute une invention récente ?

Mot déjà présent