Voir aussi : aitres

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

aîtres \ɛtʁ\ masculin au pluriel uniquement

  1. Êtres (différentes parties d’une maison).
    • Les circonstances du crime semblent prouver que son auteur, s'il ne connaissait les aîtres, devait avoir été très exactement renseigné. — (Georges Bernanos, Un crime, première partie, chap. III ; Librairie Plon, Paris, 1988, pages 81-82)
    • … Monsieur l'Aigle de Meaux
      Reçoit la clé d'un lieu dont il connaît les aîtres.
      — (Robert de Montesquiou, Les perles rouges & Les paroles diaprées, Théâtres d'eaux et parterres de broderies, XLV: Aquila ; Richard imprimeur-éditeur, Paris, 1910, page 47)
    • Venu rue Cassini pour prendre congé de lui, il voit soudain une jeune dame aux cheveux coupés courts arriver en fiacre et se précipiter avec une connaissance manifeste des aîtres dans la chambre de Balzac. — (Stefan Zweig, Balzac, le roman d'une vie, Albin Michel (n° 13925 édition Le livre de Poche, 2010), page 329)
    • A douze ans, vaquant dans les aîtres, Ombre y semait à profusion son inépuisable beauté. — (Jean Sabran, Ombre et son reflet, nouvelle ; Hard-Boiled Dicks n°12, 1984, pages 59-63)
    • Tante Sally était retournée chez elle, avec son sac de bouts d'étoffes multicolores et ses fausses dents, laissant derrière elle, persistante et impondérable, la sensation à la fois vague et impérieuse d'un devoir accompli au prix d'un sacrifice personnel, ainsi qu'une légère odeur de vieille chair de femme, qui disparaissait lentement des aîtres de la demeure, s'attardant encore en des coins inattendus, [...] — (William Faulkner, Sartoris, trad. René-Noël Raimbault & Henri Delgove, éd. Gallimard, 1937, rééd. Folio, p. 231)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aître aîtres
\ɛtʁ\

aîtres \ɛtʁ\ masculin

  1. Pluriel de aître.

PrononciationModifier

HomophonesModifier