abandonnable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(c. 1840)[1] Mot dérivé de abandonner, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
abandonnable abandonnables
\a.bɑ̃.do.nabl\

abandonnable \a.bɑ̃.do.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut, qui doit être abandonné.
    • En-dessous de quel niveau de bénéfice une entreprise est-elle « abandonnable » ? — (Claude Duterme, La communication interne en entreprise: L'approche de Palo Alto et l'analyse des organisations, 2002)
    • « Que deviendrai-je si vous m’abandonnez » – discours somme toute inattendu, dans la bouche d’un homme ordinairement en position de force, bien davantage que de faiblesse vis-à-vis de la femme dépendante, plus fréquemment placée en posture « d’abandonnable » potentielle. — (Nadine Jasmin, Naissance du conte féminin - Mots et merveilles : les contes de fées de Madame d'Aulnoy (1690-1698), Champion, 2002)
    • Par cette loi, le mariage devient un vulgaire contrat aisément abandonnable au seul gré des desiderata de ses parties. — (Alexandre Silva et Lucile Bertier, Réforme du divorce: "Le mariage n'est plus qu'un arrangement", 4 janvier 2017)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la deuxième édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1845, page 1.