Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De abattre avec le suffixe -is.

Nom commun Modifier

Invariable
abattis
\a.ba.ti\

abattis \a.ba.ti\ masculin invariable

  1. Amas de choses abattues, telles que bois, arbres, pierres, maisons.
    • On a fait dans cette forêt un grand abattis de chênes.
    • Cette rue est bouchée par un abattis de maisons.
    • Le charpentier n’épargnait pas la petite forêt, tout en aménageant convenablement ses abatis. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Peut-être la terre serait-elle vendue par petits lots. Il y aurait alors de bons coups à faire. Chacun devait songer à compter ses écus, les tirer de leur cachette, énumérer ses ressources, afin d’avoir sa part dans l’abattis de Saint-Lange. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    1. (Militaire) Retranchement fait d’arbres abattus.
      • Derrière ces abattis, j’élève un parapet avec une banquette & un fossé en avant. Je place, derrière ce parapet, des compagnies de Chasseurs & l’Infanterie des Troupes Légères. — (Lancelot Turpin de Crissé, Commentaires sur les institutions militaires de Végèce, livr.1, chap.10, Paris, Nyon aîné, 1783, p.211)
  2. (Cuisine) Abats de volaille, en particulier : pattes, tête, cou, ailerons, foie et gésier.
    • Lorsque le soleil commençait sa lente descente vers l’ouest, Djida se relâchait un peu et souvent nous fricassait des abattis de volailles dans une poêle à long manche qu’elle déposait à même les braises. — (Dawoud Hamami, Les exilés du Yémen heureux, L’Harmattan, 1994, page 30)
  3. (Familier) Membres du corps humain[1].
    • Numéroter ses abattis.
    • Mme Rodin et l’éditeur Victor causent avec Ambroise, lequel a les yeux perdus et, moins que jamais, ne sait quoi faire de ses abattis : une araignée de mer dressée sur ses pattes arrière. — (Alain Schifres, Le cousin, JC Lattès, 1997)
  4. Action d’abattre un animal, abattage.
    • II est établi dans la Commune un emplacement particulier, affecté spécialement à l’abattis des porcs , et mis à la disposition du public pour cet usage , en se conformant aux Règlemens y relatifs. — (Règlement de police de la Commune de Morges, art 178, Lausanne, Samuel Delisle, 1839, page 56)
    • faire un abattis de gibier.
    1. (Chasse) Gibier abattu.
      • Le niveau actuel des abattis est incertain, mais on l’estime à quelque 2 000 individus par an. — (La conservation et la gestion du blaireau d’Europe (Meles meles), Sauvegarde de la Nature, n°90, Conseil de l’Europe, 1998)
  5. (Chasse) Petit sentier que tracent les jeunes loups.
  6. (Canada) Terrain pas complètement essouché.
  7. (Guyane) Terrain cultivé traditionnellement selon l’agriculture itinérante sur brûlis.
    • La synthèse des données bibliographiques et des observations de terrain montre que cette pratique agricole traditionnelle, appelée abattis, tient une place importante sur les plans social, culturel et écologique. — (Moïse Tsayem Demaze, L’agriculture itinérante sur brûlis en Guyane française : la fin des durabilités écologique et socio-culturelle ?, 2008)
    • Dans le Nord-Ouest amazonien, par exemple, environ un siècle après l’abattis, il devient à peu près impossible à un botaniste professionnel de distinguer la végétation secondaire de la forêt primaire environnante (Sastre 1975). — (Philippe Descola, La nature domestique: symbolisme et praxis dans l’écologie des Achuar, Paris, ‎Maison des sciences de l’Homme & Fondation Singer-Polignac, 1986, page 171)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe abattre
Indicatif Présent
Imparfait
Passé simple j’abattis
Futur simple

abattis \a.ba.ti\

  1. Première personne du singulier du passé simple de l’indicatif de abattre.

PrononciationModifier

le mot se prononce ordinairement /a.ba.ti/ et /a.ba.tis/ quand il est suivi d’un mot commençant avec une voyelle.


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Napoléon Hayard, Dictionnaire Argot-Français, L. Hayard, Paris, 1907, page 7 (→ consulter cet ouvrage)

AngevinModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

abattis \Prononciation ?\ masculin

  1. (Boucherie) Abats, abattis.
  2. (Cuisine) Ragoût d’animal de boucherie ou de volaille.

RéférencesModifier

  • A.-J. Verrier, R. Onillon, Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l’Anjou, Germain & G. Grassin, Angers, 1908, 580 p., p. 3[version en ligne]