FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de abattre avec le suffixe -oir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abattoir abattoirs
\a.ba.twaʁ\
 
Halle d'abattage, abattoirs de La Chaux-de-Fonds, vers 1906

abattoir \a.ba.twaʁ\ masculin

  1. (Élevage) Bâtiment où l’on tue les bestiaux pour les boucheries.
    • Cet abattoir est vaste, bien aéré.
    • Les abattoirs de Paris.
    • Après l’abattage d’urgence, le cadavre dépouillé, éviscéré en en quartiers pourra être transporté à l’abattoir pour y être inspecté à condition qu’il soit accompagné de la totalité des viscères. — (Journal officiel de l’Afrique équatoriale française, volume 55, numéros 1 à 12, 1958)
    • Dans son autobiographie, Henry Ford révèle que sa chaîne d’assemblage a été pensée et créée sur le modèle des abattoirs de Chicago dont l’efficacité lui faisait forte impression.— (Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Éthique animale, 2008, p.42)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • abattoir sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

abattoir

  1. Boucherie.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt du français.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abattoir
\ˈæ.bə.ˌtwɑːr\
abattoirs
\ˈæ.bə.ˌtwɑːrz\

abattoir

  1. Abattoir.

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

abattoir \Prononciation ?\

  1. Abattoir.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 81,4 % des Flamands,
  • 85,2 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]