abbaye de Monte-à-Regret

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Double allusion : Comme une abbaye, l’échafaud vous sépare de ce bas monde, et c’est à regret qu’on en monte les marches (Vidocq). Le sens 1 est attesté dès 1836[1].

Locution nominale Modifier

abbaye de Monte-à-Regret \a.be.i də mɔ̃.t‿a ʁə.ɡʁɛ\ féminin singulier

  1. (Argot) (Désuet) Échafaud, guillotine.
  2. Échelle qui sert à pendre.
NotesModifier
  • Ce mot était en usage dans le milieu des voleurs au début du XIXe siècle.

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Jean-Paul Colin, Jean-Pierre Mével, Christian Leclère, Dictionnaire de l’argot et du français populaire, Éditions Larousse, Paris, 2010, ISBN 978-2-03-585299-1