abolition

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin abolitio (« abolition, suppression »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abolition abolitions
\a.bɔ.li.sjɔ̃\

abolition \a.bɔ.li.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’abolir.
    • Du 2 Frimaire, l'an 2 de la République.
      Sur la déclaration unanime du jury, portant :
      1°. Qu'il n'est pas constant qu'il ait été tenu dans la ville de Brienon-sur-Armançon, département de l'Yonne, lors de la promulgation du décret portant abolition de la royauté, des propos tendant à provoquer l’avilissement de la représentation nationale et le rétablissement de la royauté.
      — (Bulletin du Tribunal criminel révolutionnaire, n° 98, Paris : imprimerie Clément, an II, p. 392)
    • […] mais il nous semble qu'au moment où l'on se préoccupe de l'abolition de la peine de mort, une pareille dissertation n'était pas oiseuse. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • La Commune décréta le 29 mars l'abolition de la conscription et l'enrôlement dans la garde nationale de tous les citoyens valides ; […]. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Pays pauvre qui ne vit que de l'aide humanitaire, notamment française, la Mauritanie reste l'un des bastions les plus réfractaires à l'abolition de l'esclavage. — (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  2. (Par extension) Arrêt, cessation.
    • L’abolition des fonctions du cerveau. - Abolition de la volonté.
  3. (Histoire) Pardon, amnistie que le prince accordait d’autorité absolue pour un crime qui, par les ordonnances, n’était pas rémissible.
    • Lettres d’abolition.
    • Le Parlement a entériné son abolition.
    • Il [Louis XIII] envoya des abolitions aux criminels, fit ouvrir les prisons, permit aux exilés leur retour, et fit tout ce qui était nécessaire pour persuader à ses peuples que les cruautés passées n'avaient pas été faites par lui. — (Madame de Motteville, Mémoires, première partie, dans : Nouvelle collection des mémoires pour servir à l'histoire de France, deuxième série, tome X ; chez l'éditeur du commentaire analytique du Code civil, Paris, 1838, page 42)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   abolition figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : esclavage.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • abolition sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin abolitio (« abolition, suppression »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
abolition
\Prononciation ?\
abolitions
\Prononciation ?\

abolition \Prononciation ?\ (dénombrable et indénombrable)

  1. Abolissement.
  2. Abolition.

SynonymesModifier

Voir aussiModifier

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)