Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Absence

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Dérivé du latin latin absentia, lui-même issu de absēns (« absent »), participe présent actif de absum (“Je suis ailleurs ou absent”), de ab + sum (« je suis »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
absence absences
\ab.sɑ̃s\
ou \ap.sɑ̃s\
 
Commentaire rieur sur l’absence.

absence \ab.sɑ̃s\ féminin

  1. Le fait d’être absent.
    • Son absence durait un an, deux ans. Et puis, un beau soir, sans que personne de son entourage fût prévenu, il reparaissait soudainement. — (Octave Mirbeau, La Mort de Balzac, 1907)
    • Après deux jours d'absence, nous revenions à Rockall ramenant une nuée de mouettes qui avaient quitté leur îlot pour nous accompagner ; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. Défaut de présence à une réunion, à une assignation, à un appel.
    • On n’a pas laissé de se divertir en votre absence.
    • Il fut ordonné qu’on procéderait tant en présence qu’en absence de l’accusé, ou des parties.
    • On a fait constater son absence.
  3. (Droit) Situation d’une personne dont on n’a pas reçu de nouvelles depuis une certaine époque et dont la résidence actuelle n’est pas connue.
    • Tant que l’absence n’a pas été déclarée par un jugement, elle n’est que présumée.
    • Présomption d’absence.
    • Les effets de l’absence.
  4. (Médecine) (Neurologie) (Psychologie) Perte passagère de la mémoire voir arrêt momentané de la conscience. Il s’agit d’une manifestation mineure de l’épilepsie généralisée.
    • On dit parfois d’un enfant qui a le regard dans le vide qu’il “rêve”, rêve dont il ne peut décrocher pendant quelques secondes. Il est alerte et attentif sur ce qu’il fait, puis soudainement il arrête ce qu’il fait, semble absent, n’est pas réceptif aux paroles qui lui sont adressées. Puis, au bout de quelques secondes, l’enfant redevient alerte et reprend son activité comme si aucune interruption n’avait eu lieu et aucun souvenir des dernières secondes. Ces différents symptômes sont caractéristiques de l’absence épileptique, appelée aussi “crise de petit mal”. — (Pauline Grangier, indesciences.com, Université Paris 5, 2015, http://www.indesciences.com/lenfant-reveur-ou-labsence-epileptique/)
  5. (Figuré) Au sens moral.
    • L’intégrité journalistique repose largement sur l’absence de conflits de loyautés, et même sur l’absence d’apparence de tels conflits. — (Marc-François Bernier, Éthique et déontologie du journalisme, page 315, Presses de l’Université Laval, 2004)
    • Il y a dans cet ouvrage une absence totale d’esprit, de goût, de logique.
  6. (Figuré) Distraction, manque d’attention.
    • Absence d’esprit,
    • Il est sujet à des absences d’esprit.
  7. S’emploie surtout absolument.
    • C’est chez lui une absence.
    • Il a souvent des absences.

TraductionsModifier

SynonymesModifier

(Médecine)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • absence dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
absence
\Prononciation ?\
absences
\Prononciation ?\

absence

  1. Absence.
    • Absence makes the heart go cold
      and makes a heart to wander
      If you stay there by their sides,
      you’ll feel their hearts grow fonder.
      — (An American Tail: Fievel Goes West, 1991)
      Loin des yeux, loin du cœur
      Et les cœurs vagabondent
      Si tu veux garder le sien,
      reviens près de ta blonde.
  2. Privation.
  3. Distraction, inattention.
  4. Défaut, insuffisance, manque, privation, vice.

Apparentés étymologiquesModifier

SynonymesModifier

PrononciationModifier