académisable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de académiser et -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
académisable académisables
\a.ka.de.mi.zabl\

académisable \a.ka.de.mi.zabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Que l’on peut faire entrer à l’Académie.
    • Mgr Duchesne n’était point, alors, académicien ; peut- être était-il déjà académisable, si j’ose risquer ce néologisme devant un futur rédacteur du Dictionnaire. — (Annales de la Société d'histoire et d'archéologie de l’arrondissement de Saint-Malo, 1910, page 282)
    • Dorchain (et cela peint bien son âme restée naïve, si jeune), Dorchain pensait qu’être académisable était une chose, qu’être académicien n’en était point une autre. En quoi il se trompait lourdement. — (Mémoires de la Société d'émulation de Cambrai, vol.78, 1931, page 249)
    • Si après une phrase pareille vous ne trouvez pas que je suis académisable, c’est que vous avez appris à lire dans l’annuaire du téléphone ! — (Frédéric Dard, Du Sirop pour les guêpes, Fleuve noir, Paris, 1958)
    • Et, célèbre, les messieurs de la littérature bien pensante l’accaparent, « académisable », « académisable » est peut-être superflu, si l’on songe aux démêlés de Claudel avec l’Académie. — (Victor Martin-Schmets, Paul Claudel et la Belgique, vol.1, Université de Lille III, 1981)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier