Voir aussi : -acanthe, Acanthe

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin acanthus (« acacia, acanthe »), issu lui-même du grec ancien ἄκανθος, ákanthos.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
acanthe acanthes
\a.kɑ̃t\
 
Photographie d’un spécimen d’acanthe
 
Chapiteau corinthien du Temple de Zeus à Athènes, utilisant la feuille d’acanthe comme motif ornemental

acanthe \a.kɑ̃t\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des labiées, remarquable par ses belles feuilles découpées, dont l’extrémité se recourbe naturellement.
    • La feuille d’acanthe a servi de modèle pour l’ornement du chapiteau corinthien.
    • Il n’était pas non plus sans savoir, malgré tout, que cette pluie fine donnait à ses beaux cheveux bruns la lourdeur et l’écroulement des feuilles d’acanthe. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 457)
  2. (Architecture) Ornement imité de la feuille d’acanthe.
    • Les colonnes, toutes d’un seul morceau, n’ont guère plus de dix à douze pieds jusqu’au chapiteau d’un corinthien arabe plein de force et d’élégance, qui rappelle plutôt le palmier d’Afrique que l’acanthe de Grèce. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • L’acanthe de Corinthe, la volute d’Ionie fleurissaient et se contournaient au chapiteau des colonnes. — (Théophile Gautier, Le Roi Candaule, 1844)
    • En bas, des acanthes bâtissaient un socle, d’où s’élançaient des benoîtes écarlates, des rhodantes dont les pétales secs avaient des cassures de papier peint. — (Émile Zola, La Faute de l'abbé Mouret, 1875)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   acanthe figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : art funéraire.

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • acanthe sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • acanthe sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier