Voir aussi : accoste

FrançaisModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe accoster
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
accosté

accosté \a.kɔs.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe accoster.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin accosté
\a.kɔs.te\

accostés
\a.kɔs.te\
Féminin accostée
\a.kɔs.te\
accostées
\a.kɔs.te\
 
Blason de Dieulouard : De gueules à la crosse épiscopale d’or, mise en pal, accostée de deux épées d’argent posées de même la pointe en bas.

accosté \a.kɔs.te\

  1. (Héraldique) Se dit d’une figure posée en pal, en bande ou en barre, quand elle en a d’autres à ses côtés. La figure doit être longiligne (ce n’est pas l’attribut d’une pièce ronde comme le besant ou l’anneau [1]), et les pièces accostées sont placées dans le sens de la pièce principale. Dans le cas contraire on dit accompagné (une pièce en fasce sera presque toujours accompagnée). Quand les pièces secondaires sont en nombre, on dit plutôt côtoyé.
    • Accosté : Se dit : 1° d’une figure placée entre deux ou plusieurs autres (I, 40, 51) ; — 2° de deux figures placées côte à côte. — (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)
  2. (Architecture) Qui se trouve à côté de.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • La source (Wikipédia) donne pourtant des exemples contradictoires, comme le blason de Blémerey (Meurthe-et-Moselle) : « De gueules à la roue de moulin d’or accostée de deux saumons d’argent accompagnés en pointe par une rivière ondée de même ». On remarquera que ce blason utilise aussi accompagné incorrectement.