accréditer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

voir crédit.

Verbe Modifier

accréditer \a.kʁe.di.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’accréditer)

  1. Mettre quelqu’un en crédit ; rendre digne de confiance.
    • Pendant que ces troubles duraient, les partisans du calvinisme s’occupaient toujours des moyens d’accréditer de plus en plus leur secte; […]. — (Histoire des troubles survenus en Béarn dans le 16e et la moité du 17e siècle, par feu l’abbé Poeydavant, tome 2, Pau : chez Tonnet, mars 1820, p. 326)
    • Sa bonne foi l’eut bientôt accrédité parmi les marchands. — L’exactitude à payer accrédite les commerçants. — Sa bonne conduite l’a fort accrédité dans sa compagnie.
  2. (Diplomatie) Faire reconnaître un ambassadeur, un négociateur, etc.
    • Accréditer un ministre auprès d’une cour étrangère.
  3. Rendre crédible, vraisemblable, donner cours.
    • La Scolastique […] a accrédité une mentalité qui n'a pas prise sur le réel, qui tient pour légitimes certaines illusions structurales de notre esprit : notre tendance à réaliser nos concepts et à réifier toutes choses. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Les adversaires de la Révolution étaient convaincus qu'ils achèveraient de la rendre odieuse, même aux yeux du peuple, s'il arrivaient à faire accréditer cette idée que la Révolution était l'œuvre des juifs alliés aux Francs-Maçons. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mais que dit, ou plutôt que fait l'Union européenne ? Elle ergote, ratiocine, tergiverse, louvoie, au point d’accréditer l'idée fâcheuse que, dans cette communauté de 27, il en coûte plus de transgresser les règles de bonne gestion que d'enfreindre celles d'une bonne démocratie. On punit la Grèce mais on ferme les yeux sur la Hongrie. — (Vincent Giret, Salami, dans Libération (journal), n° 9532, p.3, 4 janvier 2012)
  4. (Pronominal) Devenir plausible.
    • Ce marchand commence à s’accréditer.
    • Cette nouvelle ne s’accrédite pas.
    • Une rumeur circulait dans Londres et s’accréditait de plus en plus. On voulait que le même écrivain, le même homme fût l’auteur des trois romans. — (Julien Green, Charlotte Brontë, dans Suite anglaise, 1927, Le Livre de Poche, pages 99-100)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier