Étymologie

modifier
(1829) Dérivé de accroître.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
accru accrus
\a.kʁy\

accru \a.kʁy\ masculin

  1. (Horticulture) Rejeton produit par la racine.
    • II est des arbres qui se multiplient beaucoup plus facilement par des accrus que d’autres : ainsi le peuplier grisard, l’orme, le prunier en fournissent beaucoup plus que le chêne, que le frêne, que le poirier. — (Tessier, Thouin & Bosc, Encyclopédie méthodique, Tome 7, 1821)
    • Le ravin de l’oued, pas celui titubant sous le lupanar où lui l’accru, rejeton informe des racines, il n’écrira pas l’histoire à coups de migrations successives, de pousse initiatique. — (Abdelkader Djemaï, Saison de pierres, 1986)
    • On voit ainsi aujourd'hui (dans les Dômes surtout, mais aussi quelquefois en Margeride) des accrus de pins recouvrir les terres qui, jadis, furent parmi les meilleures et les plus convoitées. — (Raphaël Larrère et Martin de la Soudière, Cueillir la montagne, La Manufacture, 1987, page 148)

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe accroître
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
accru

accru \a.kʁy\

  1. Participe passé masculin singulier de accroître (ou accroitre).
    • Je me sentais accru de cette œuvre que je portais en moi (comme de quelque chose de précieux et de fragile qui m’eût été confié et que j’aurais voulu remettre intact aux mains auxquelles il était destiné et qui n’étaient pas les miennes). — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, 1927)
    • Plus de la moitié de ces hauts salaires sont des cadres administratifs ou commerciaux : leur poids parmi les très hauts salaires s’est accru de 8 points en 10 ans. — (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier