achalandé

Voir aussi : achalande

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Participe passé du verbe achalander.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin achalandé
\a.ʃa.lɑ̃.de\

achalandés
\a.ʃa.lɑ̃.de\
Féminin achalandée
\a.ʃa.lɑ̃.de\
achalandées
\a.ʃa.lɑ̃.de\

achalandé \a.ʃa.lɑ̃.de\

  1. (Commerce) Qui a beaucoup de clients, de chalands, en parlant d’un magasin, mais aussi, par métonymie d’un marchand.
    • Ce magasin est très achalandé.
    • Il y a des artisans bien plus achalandés les uns que les autres, plus forts et plus adroits, et qui gagnent par conséquent davantage. — (Vauban, La Dîme royale, 1707, page 94)
    • Les obligations des Banques et Sociétés foncières françaises continuent à faire preuve de dispositions satisfaisantes. Les obligations de la Banque Hypothécaire Franco-Argentine sont achalandées : les 4% sont demandées à fr. 1.325 et les 41/2 % finissent à fr. 467. — (« Obligations diverses : banques et sociétés foncières, » dans L’Économiste français: journal hebdomadaire, 1935, vol. 2, page 656)
  2. (Québec) Qualifie un lieu passant.
    • On peut y parvenir par deux routes fort escarpées : l’une au nord et l’autre au sud. Cette dernière, étant la moins achalandée, est de beaucoup la plus belle et la plus poétique. — (Claude-Henri Grignon, Précisions sur « Un homme et son péché », 1936)
  3. (Familier) Qui offre un grand choix de produits ; bien approvisionné.
    • des boutiques assez riches, assez achalandées en objets de toute la civilisation anglo-saxonne — (Robert Brasillach, La Conquérante, Quatrième partie, ch. ii, Librairie Plon, 1943, p. 219)
    • Même si je l’avais acheté à Combray, en l’apercevant devant l’épicerie Borange, trop distante de la maison pour que Françoise pût s’y fournir comme chez Camus, mais mieux achalandée comme papeterie et librairie, […]. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio no 1924, 1987, page 83)
    • Il passa devant les boutiques mal achalandées, étalant en vitrine un échantillon de tous les produits qu’elles peuvent recéler, dans un amas hétéroclite, autant capable d’étonner le client que de le séduire. — (Ernest Montusès, Les cimes, Éditions Créer, 1996, page 53)

NotesModifier

Le sens 3 est critiqué par l’Académie française (qui l’introduit dans la dernière édition (en cours) de son dictionnaire en le qualifiant d’« abus de langage »)[1].

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe achalander
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
achalandé

achalandé \a.ʃa.lɑ̃.de\

  1. Participe passé du verbe achalander.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier