Voir aussi : acharne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir acharner, de chair, il est donc de la même famille que carne, carnassier, carnivore...

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin acharné
\a.ʃaʁ.ne\

acharnés
\a.ʃaʁ.ne\
Féminin acharnée
\a.ʃaʁ.ne\
acharnées
\a.ʃaʁ.ne\

acharné \a.ʃaʁ.ne\

  1. Qui manifeste une ardeur opiniâtre.
    • Une histoire qu’on raconte dans plus d’un département, c’est que, dans bien des cas, des Italiens ont acheté « sans le sous », à tempérament, des propriétés qu’ils ont fini par payer à force de labeur acharné et de sobriété. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Tantôt avec les lassets, tantôt à l’aide de la bourraque, il faisait une petite récolte de ces belles crevettes roses (quand elles sont cuites) et qu’on appelle le bouquet; muni de l’attirail que j’ai décrit plus haut, il se livrait à une guerre acharnée contre toute la légion des crabes, pouparts, claquarts et craparagdis, sans compter les célèbres pieuvres, dont il avait un talent particulier pour découvrir les trous sous les rochers, et qui, si horribles qu’elles soient, n’en constituent pas moins une boîte très prisée des tendeurs de cordes, et qu’ils achètent fort bien. — (Gaspard de Cherville, Récits de terroir, 1893)
    • Les mouches étaient plus acharnées que d’habitude. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre IX, Gallimard, 1937)
    • Au total, la Révolution n’est restée maîtresse du terrain qu’en Russie, après une lutte acharnée des Rouges contre les Blancs, ceux-ci soutenus par les puissances occidentales. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p.13)
    • Agressif ou flatteur, impromptu ou acharné, le dragueur égrène tout au long de son infructueuse quête sa concupiscente litanie. — (Djamila Saadi-Mokrane, « Petit lexique du dragueur algérois », dans La virilité en islam, sous la direction de Nadia Tazi & Fethi Benslama, Éditions de l'Aube & Intersignes, 1998, réédition de poche : Éditions de l'Aube, 2004, p. 261)
    • J’ai beaucoup lu sur Péguy, ce fils de rempailleuse de chaises devenu Normalien, dreyfusard acharné, socialiste de sang et de flammes, polémiste frontal. — (François-Xavier Putallaz, ‎Nicolas Buttet & ‎Pascal Décaillet, Coups de griffe: chroniques des Temps qui courent, Éditions Saint-Augustin, 2006, p.219)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe acharner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
acharné

acharné \a.ʃaʁ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe acharner.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (acharner)