Voir aussi : ACME, acme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du grec ancien ἀκμή, akmê (« pointe, sommet »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
acmé acmés
\ak.me\

acmé \ak.me\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. Phase d’intensité maximale.
    • Dans le domaine positif, médical, sont attestés des cas de femmes qui, dans l’acmé de l’orgasme, s’évanouissent ou tombent dans des états semi-cataleptiques susceptibles de durer plusieurs heures. — (Julius Evola, Métaphysique du sexe, page 132, traduit par Philippe Baillet, 2006, L’Âge d’homme)
    • Je crois qu'elle assistait, désemparée, à la transformation de son mari, subjugué par celle qu'on prenait a priori pour une charmante vieille dame mais qui, à bien y regarder, dissimulait une femme avertie, experte dans l’art de porter l’ego masculin à son acmé. — (Dominique de Saint Pern, Baronne Blixen, Éditions Stock, 2015)
    • Elle était à l’acmé de sa beauté. — (David Foenkinos, La Délicatesse, Folio, page 20)
    • Hicks identifie deux catégories d’acmés (« climax ») : d'une part, celui correspondant au développement d'une action arrivée à son moment paroxystique, par exemple le saut d'une ballerine ou le coup droit d'un boxeur ; d'autre part, celui susceptible de produire les effets psychologiques les plus intenses, […]. — (Vincent Lavoie, « The Atlas Group Archiv : Les imaginaires factuels d'une guerre civile », dans Photojournalisme et art contemporain: les derniers tableaux, sous la direction de Gaëlle Morel, Éditions des Archives contemporaines, 2008, page 79)

NotesModifier

Le genre de acmé a connu des hésitations et des emplois masculins sont avérés.

SynonymesModifier

→ voir zénith

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • acmé sur l’encyclopédie Wikipédia