admettable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Dérivé de admettre, avec le suffixe -able → voir mettable.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
admettable admettables
\ad.me.tabl\

admettable \ad.me.tabl\

  1. Admissible.
    • L’Anonyme prétend que cet Ecrivain n’entre point dans l’examen des conditions qui peuvent rendre son calcul admettable dans certains cas, & impossible à recevoir dans d’autre cas. — (Journal encyclopédique, 15 février 1767, tome II, page 113)
    • Quand deux personnes ont un compte à faire, pour des prétentions couchées de part & d’autre sur des livres, ou qui ne sont pas contestées par des Actes signés, la compensation d’un article contre un autre est de droit admettable ; [...] — (Code des loix des trois mandemens de la plaine du gouvernement d’Aigle, Imprimerie de leurs Excellences, Berne, 1772, page 319)
    • Bergson va donc analyser la conscience en nous pour prouver qu’il est admettable qu’un être plutôt inerte peut être doué d’une certaine forme de conscience. — (La conscience, devoir-de-philosophie.com, 9 février 2012)

NotesModifier

  •   Il s’agit d’un terme utilisé qui n’est pas d’un usage standard. Cependant, outre son ancienneté, on doit signaler pour cet adjectif un usage populaire chez les Canadiens francophones.

AntonymesModifier

PrononciationModifier