affleurement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot apparu au XVIe siècle et dérivé d’affleurer avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
affleurement affleurements
\a.flœʁ.mɑ̃\

affleurement \a.flœʁ(ə).mɑ̃\ masculin

  1. Action d’affleurer ou résultat de cette action.
  2. (Géologie) Endroit où le sous-sol rocheux est visible à la surface du sol.
    • Les formations du Lias ne présentent d’affleurements importants que dans la vallée inférieure de la Lanterne où elles s'étendent sur les communes de Bassigney, Dampierre-les-Conflans, Bourguignon. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 14)
    • Ces montagnes sont essentiellement formées de terrains carbonifères. Ce sont en grande partie des calcaires dinantiens, des schistes du Carbonifère supérieur auxquels se joignent quelques affleurements de grès permo-triasiques.— (Georges Lascombes, Végétation de picos de Europa publié dans le Bulletin de la Société d’histoire naturelle de Toulouse, Toulouse, octobre 1944, p.340)
    • De Moutardon à la Budie, au N. de Champagne-Mouton sont alignées plusieurs dislocations qui ramènent en affleurement les marnes du Lias supérieur à Moutardon, le Lias inférieur et moyen à Vieux-Ruffec, […]. — (Comptes-rendus des collaborateurs pour la campagne, Service de la carte géologique de la France, 1957, n°250-257, page 96)
    • Auneuil est un village situé sur le rebord sud de la boutonnière du pays de Bray, où la structure géologique a permis l’affleurement de couches d'argile de grande qualité. — (Jean-François Belhoste & ‎Paul Smith, Patrimoine industriel: cinquante sites en France, Éditions du Patrimoine, 1997, page 86)
    • Les affleurements rocheux, qui ressortent là où les sols sont le moins épais sous la forme de petites « têtes de chats » ou de formations beaucoup plus importantes. Cette bizarrerie géologique est typique des prairies du massif jurassien.— (Guillaume Clerc, Dans le Doubs, la faune et la flore broyées par des « casse-cailloux », Reporterre, 4 mai 2020)
  3. Le fait de réapparaître à la conscience, de devenir perceptible alors que cela était dissimulé.
    • L'affleurement de ses émotions.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier