agréablement

Voir aussi : agreablement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de agréable avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

agréablement \a.ɡʁe.a.blə.mɑ̃\

  1. D’une manière agréable.
    • Très surpris, non, madame, répondit le lieutenant Hobson, mais je le serais agréablement, je l'avoue. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Cet éclat et ces honneurs dont le monde est si jaloux et dont il cherche à repaître si agréablement son orgueil… — (Louis Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 227.)
    • [Le maître d’une maison délicieuse] Il n'est plus, il n'en a pas joui si agréablement ni si tranquillement que vous ; il n'y a jamais eu un jour serein… — (Jean de la Bruyère, 6.)
    • Cet art de donner agréablement qu’elle avait si bien pratiqué durant sa vie, l’a suivie, je le sais, jusqu’entre les bras de la mort — (Jacques-Bénigne Bossuet, Duch. d’Orléans.)
    • On hait la médisance, la galanterie grossière : pourvu qu’on la tourne agréablement, on n'en a plus horreur — (Jacques-Bénigne Bossuet, Pensées détachées, 17.)

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier