FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(2007) De agrypnie et agnosie (ignorance d'avoir dormi.)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
agrypagnosie agrypagnosies
\a.ɡʁi.pa.ɡno.zi\

agrypagnosie \a.ɡʁi.pa.ɡno.zi\ féminin

  1. (Médecine) (Extrêmement rare) Sorte de trouble du sommeil.
    • La plupart des patients dépressifs se plaignent d’une intense fatigue diurne, qu’ils tentent de compenser par de fréquentes siestes. Or cette fatigue ne correspond pas à une réelle somnolence et les patients restent bien souvent couchés sans dormir bien qu’ils soient persuadés du contraire. Cette situation constitue le phénomène d’agrypagnosie bien connu en médecine du sommeil. — (Alain Nicolas, Dépression et sommeil : aspects cliniques et polysomnographiques, dans European Psychiatry, 2007, n°22, p.14)
    • Cette fatigabilité diurne, rapportée par un tiers des sujets dépressifs âgés, est trop souvent banalisée et mise sur le compte du vieillissement, du ralentissement lié à l'âge et des pathologies associées. Cette asthénie ne correspond pas à une réelle somnolence et, le plus souvent, les patients peuvent rester couchés sans dormir (clinophilie), bien qu'ils soient persuadés du contraire. Cette situation constitue le phénomène d’agrypagnosie bien connu en médecine du sommeil. — (Alain Nicolas, Jean-Michel Dorey, Eric Charles & Jean-Pierre Clement, Sommeil et dépression chez la personne âgée , dans Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement, vol.8, n°3, septembre 2010, p.171)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier