FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1300) egreffin (Viandier valaisan) ; (premier tiers du XIVe siècle) esclefin ; (1554) eglefin (Rondelet, De piscibus marinis). Emprunté au néerlandais schelvisch qui donne esclevis attesté vers 1340, puis esclefin, déformé en eglefin, aiglefin et aigrefin, probablement en raison de l’aspect extérieur du poisson, caractérisé par un corps très allongé et une bouche énorme signe d’une grande voracité → voir aigle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aiglefin aiglefins
\ɛ.ɡlə.fɛ̃\
 
Un aiglefin.

aiglefin \ɛ.ɡlə.fɛ̃\ masculin

  1. (Zoologie) Poisson proche de la morue, de nom scientifique Melanogrammus aeglefinus.
    • L'aiglefin a fait l'objet d'une exploitation intensive dans les pêcheries démarsales de l'Atlantique Nord-Ouest. — (Smith, P.J., Diversité génétique des ressources halieutiques marines, 1995)
    • Peut-il, le goupillon sacré,
      Répandre ses grâces congrues
      Sur l’aiglefin, ventre nacré,
      Et sur les maussades morues ?
      — (Théo Hannon, Eau bénite, « Au clair de la dune », 1909 → lire en ligne)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

NotesModifier

  • Les formes aiglefin et églefin sont aussi fréquentes l’une que l’autre [1]. Au Canada, la forme aiglefin est privilégiée.
  • L’aiglefin fumé est normalement appelé haddock en France.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • aiglefin sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • aiglefin sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier