FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Avec le suffixe -elle, diminutif [1] de l’occitan aire (« baie noire »), attesté sous diverses formes régionales dans le Massif Central ou les Alpes, issu du latin atra, féminin de ater (« noir ») qui donne âtre ; pour la sémantique, à comparer de nigella (« nielle, nigelle »), dérivé botanique du latin niger (« noir »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
airelle airelles
\ɛ.ʁɛl\
 
Un plant d'airelle avec ses fruits.
 
Récolte des airelles.

airelle \ɛ.ʁɛl\ féminin

  1. (Botanique) Sous-arbrisseau à fleurs rougeâtres, de la famille des vacciniées.
    • Des touffes d’airelles et des fourrés de framboisiers foisonnaient dans le demi-jour. — (H. Pourrat, Gaspard des montagnes, La Tour du Levant, 1931)
  2. (Botanique) Fruit charnu, indéhiscent et comestible de cet arbuste, dont les graines sont noyées dans la pulpe, souvent sphériques, rouges ou bleues, d’où le nom de bleuet ou noires, légèrement acide, dont on fait usage en médecine et dans la teinture.
    • Confiture d’airelles.

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • airelle sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • airelle sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
airelle airelles
\Prononciation ?\

airelle \Prononciation ?\ féminin (orthographe non normalisée du gallo)

  1. (Botanique) Airelle.

NotesModifier

Ce terme n’est pas repris par les dictionnaires modernes de gallo, qui utilisent le mot : lucet.

RéférencesModifier

  • « airelle » dans Adolphe Orain, Glossaire patois du département d'Ille-et-Vilaine suivi de chansons populaires avec musique, Maisonneuve Frères et Ch. Leclerc, 1886, 279 pages, page 2 [texte intégral]