FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de ajour avec le suffixe -er.

Verbe Modifier

ajourer \a.ʒu.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pratiquer des jours, des vides, rendre ajouré.
    • Ajourer du bois, une étoffe.
    • Cette reprise date manifestement de l'époque, le XVIIe siècle sans doute, où de larges et hautes fenêtres aux encadrements de briques sont venues ajourer les murs de la tour-porte, comme de la grosse tour rectangulaire. — (Jean Mesqui, Île-de-France gothique: Les demeures seigneuriales, 1988)
    • L'antisémitisme d'Etat n'a pas disparu avec la révolution de 1917, il ajoure le paravent de l'antisionisme, officiellement affiché par l'URSS. François Duprat n'a besoin de personne pour le comprendre. A l'instar des nationalistes arabes, il s'approprie la propagande soviétique. — (Georges Buisson, L'Ennemi, Grasset, 2019, page 169)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier