ajustement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de ajuster avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ajustement ajustements
\a.ʒus.tə.mɑ̃\

ajustement \a.ʒys.tə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’ajuster, de s’ajuster.
    • Chercher, trouver des ajustements dans quelque affaire.
    • Elle n’est pas belle, elle a besoin d’ajustement.
    • Un artiste doit faire concourir l’ajustement à l’aspect général de son œuvre.
  2. Résultat de cette action.
    • L’ajustement de sa maison, de son jardin annonce qu’il a du goût.
  3. (Vieilli) Tempérament, accommodement.
  4. (Vieilli) Habillement, parure.
    • Les soldats se font remarquer par des ajustements singuliers et farouches comme on en prêtait dans le moyen âge aux personnages antiques, orientaux ou juifs, dont on ne connaissait pas le costume. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Les huit jours qui restaient furent employés en préparatifs. Il fallait qu’Anne pût paraître dignement devant ces juges sans indulgence que sont les Bordelaises élégantes. Elle y parvint, aidée sans doute par sa beauté, mais sans que la façon un peu antique de ses ajustements ait fait autre chose que d’ajouter à cette beauté un charme de plus, et non le moindre. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 42)
    • On s’accorde généralement à citer les caprices des modes, qui régentent les ajustements et les parures, comme les manifestations les plus caractéristiques organisées contre le bon sens. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  5. (Audiovisuel) Forme abrégée de ajustement automatique d’intonation.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier