Voir aussi : alerion

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Également attesté sous la forme aillerion en moyen français, du vieux-francique *adalaro, aδalarjo (« aigle » → voir Adler en allemand, du gotique *adelâr « noble oiseau » → voir Adèle et *er).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
alérion alérions
\a.le.ʁjɔ̃\
 
Armoiries avec un alérion (sens héraldique)

alérion \a.le.ʁjɔ̃\ masculin

  1. Grand aigle.
    • L’alérion aux bonds sublimes,
      Qui se cabre, immense, indompté,
      Plein du hennissement des cimes,
      Dans la bleue immortalité.
      — (V. Hugo, Les Chansons des rues et des bois, Le Cheval, 1865)
  2. (Héraldique) Meuble représentant une petite aigle mornée dans les armoiries. Il est donc représenté sans bec ni pattes avec un seul œil au milieu de la tête. Contrairement aux aiglettes et aiglons qui font aussi référence à une petite aigle mais représentées en nombre (sauf cas particulier de l’aiglette), l’alérion peut être aussi bien seul qu’en groupe. Il n’y a pas de confusion possible avec l’aigle contrairement à l’aiglette ou l’aiglon.
    • La maison de Lorraine portait d’or à la bande de gueules, chargée de trois alérions d’argent.
    • En écoutant ces belles choses, Lucien, persuadé qu’on le regardait et craignant par-dessus tout le rire fou, étudiait attentivement les alérions de Lorraine, frappés sur la couverture avec des fers à froid. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Sont-ce des aigles déployés, des merlettes ou des alérions, ou des ailettes attachées à des foudres ? — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • En écoutant ces belles choses, Lucien, persuadé qu’on le regardait et craignant par-dessus tout le rire fou, étudiait attentivement les alérions de Lorraine, frappés sur la couverture avec des fers à froid. — (Stendhal, Lucien Leuwen, in Romans et Nouvelles, t. I, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1952, page 862)
    • De gueules au mont de trois coupeaux d’or soutenant un alérion d’argent, qui est de Buhl-Lorraine de Moselle → voir illustration « armoiries avec un alérion »
  3. (Vieilli) Petit avion très léger qui ne peut emporter qu'une seule personne.

SynonymesModifier

  • (Petit avion) ULM

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

(héraldique)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • alérion sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier