Voir aussi : alcove

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol alcoba, venant lui même de l'arabe القبة (alqobba), « enfoncement dans une chambre pour y mettre un lit », « coupole », puis « petite chambre contigüe ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
alcôve alcôves
\al.kov\
 
Une alcôve, chambre de Napoléon, île d'Aix.

alcôve \al.kov\ féminin

  1. Enfoncement pratiqué dans une chambre, initialement pour y placer un lit.
    • […] en face de l’entrée du salon s’ouvrait la principale chambre à coucher avec une alcôve à l’extrémité d’une estrade sur laquelle était placé un lit de parade. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Dans une sorte d’alcôve, sur un divan pisseux, trois filles se tenaient enlacées […]. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  2. (Par analogie) (Lyonnais) Pièce de petites dimensions située dans le prolongement d'une autre, dans l'habitat traditionnel, qui ne reçoit d'éclairage que par cette dernière et sert habituellement de chambre à coucher.
    • Ou peut-être les appartements avec leurs alcôves, et les alcôves dans les alcôves, et les alcôves dans les alcôves des alcôves, de plus en plus noires, de plus en plus cachées ? La manie de l’étroit, du secret, du pas lavé… — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 69)
    • Deux larges alcôves pouvaient contenir chacune un lit de milieu, portes fermées. — (Marius Bailly, Le Piosou, Action Graphique, 1980)
  3. (Vieilli) Partie de la chambre où certaines femmes tenaient salon.
    • L’alcôve des Précieuses.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   alcôve figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : lit.

TraductionsModifier

SynonymesModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • alcôve sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (alcôve), mais l’article a pu être modifié depuis.
  • Tout ou partie de cet article est issu du Dictionnaire des régionalismes de France, Géographie et histoire d'un patrimoine linguistique dirigé par Pierre Rézeau, Bruxelles, De Boeck-Duculot (Larcier), 2001.