Voir aussi : Aldée

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) Du portugais aldea et aldeia, « village », de l’arabe الضيعة, al dai’a « ferme, bourgade »[1]. On a indiqué d’autres étymologies ; mais l’origine arabe est la seule qui explique bien la terminaison ea.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
aldée aldées
\al.de\

aldée \al.de\ féminin

  1. (Géographie) Sert à désigner les bourgs et les villages des possessions européennes en Afrique, d’Inde et d’Amérique du Sud.
    • Il y a dans chaque village ou aldée et le long des rivières et des grands chemins un mandarin ou douanier pour recevoir les droits du Roy. — (Henri Cordier, Revue de l’Extrême-Orient, volume 3, 1887)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
aldée aldées
\al.de\

aldée \al.de\ féminin

  1. (Botanique) Plante du Chili (probablement une phacélie de la famille des Hydrophyllacées) utilisée dans la teinture noire.

PrononciationModifier

HomophonesModifier

  • Aldée, personnage de Voltaire

RéférencesModifier

AnagrammesModifier

  • Henri Lammens, Remarques sur les mots français dérivés de l'arabe, Beyrouth Impr. Catholique, 1890, p. 9