FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vingtième siècle). Michel Arrivé indique (1993) que « alfonic » est l’haplologie de « alphabet » et « phonique »[1] qui s’écrivent « alfabè » et « fonic » en alfonic.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
alfonic alfonics
\al.fɔ.nik\

alfonic \al.fɔ.nik\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Écriture simplifiée du français définie par André Martinet (1908-1999), destinée aux enfants qui apprennent à lire dans cette langue.
    • Ce dictionnaire est fait pour ceux qui pratiquent alfonic. Ils peuvent donc lire et écrire en alfonic les mots français qu’ils savent prononcer. Mais ils n’en connaissent pas toujours l’orthographe. On leur présente ici une liste de mots que des filles et des garçons de sept à douze ans peuvent vouloir employer quand ils écrivent. Pour chaque mot, on donne la forme en alfonic et, en face, la forme en orthographe. — (André Martinet et Jeanne Martinet, Dictionnaire de l’orthographe alfonic, SELAF, 1980, 201 pages ISBN 2-85297-088-0, page 9)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • alfonic sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Michel Arrivé, Réformer l’orthographe ?, Presses universitaires de France, 1993, 233 pages, ISBN 2-13-045597-2, page 106 : « Le système Alfonic (haplologie de alphabet et phonique, écrits en Alfonic) élaboré par André Martinet se contente de quelques signes diacritiques ajoutés à certaines lettres pour noter de façon bi-univoque les phonèmes. »