Voir aussi : alize

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol alisio.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin alizé
\a.li.ze\

alizés
\a.li.ze\
Féminin alizée
\a.li.ze\
alizées
\a.li.ze\

alizé \a.li.ze\ masculin

  1. Qualifie certains vents qui règnent entre les deux tropiques et qui soufflent de l’est à l’ouest.
    • Je compte me servir des vents alizés, dont la direction est constante. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Cette zone forestière correspond à la région humide des nuages qui ceignent les flancs du pic pendant la majeure partie de l'année et qui se dissipent généralement le soir pour reparaître peu après le lever du soleil. Leur formation est due aux vents alizés du nord-est qui, dans ces parages, règnent deux jours sur trois et soufflent presque sans interruption pendant tout l'été. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1041)
    • […], le 12 mars, par 20 degrés de latitude Nord, je rencontrai les vents alizés, je pouvais compter dorénavant sur une plus faible et agréable navigation dans les mers tropicales. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
alizé alizés
\a.li.ze\

alizé \a.li.ze\ masculin

  1. (Par substantivation) Ces vents eux-mêmes.
    • […], et dans la mer des Antilles je faisais une bonne moyenne de marche poussé par les alizés qui soufflaient frais et réguliers du Nord-Est. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le renforcement des alizés depuis vingt ans y a créé un énorme réservoir de chaleur, « les eaux chaudes y forment une couche plus épaisse », explique Cazenave. Est-ce un effet du changement climatique ? Mystère, […]. — (Sylvestre Huet, Une vue plongeante sur les eaux, dans Libération (journal), 1er mars 2013, p.38)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • alizé sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier