allégorique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin allegoricus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
allégorique allégoriques
\a.le.gɔ.ʁik\

allégorique \a.le.ɡɔ.ʁik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à l’allégorie ; qui est fait d'allégories.
    • La poésie de la renaissance ne peut pas se contenter de cette simplicité biblique, et, pour célébrer cette nuit de réparation, elle appelle la Joie, personnage allégorique. — (Saint-Marc Girardin, L'Épopée chrétienne, dans la Revue des deux mondes, V. 6, 1850, page 156)
    • L’humble bâtisse qu’érigèrent des Bénédictins dont les noms sont ignorés, portraiture, avec le serpentement de ses lignes, la fuite de ses colonnes, l’obliquité de ses voûtes, l’allégorique figure de Notre-Seigneur sur sa croix. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Entre ces deux garçons dans tout l’éclat de leur jeunesse, Mrs. Ferguson semblait une figure allégorique tant sa face exsangue et ses épaules étroites contrastaient avec les joues vermeilles de David et la carrure de Joseph, mais aucune de ces trois personnes ne se doutait de l’effet qu’elles eussent produit à elles trois sur un observateur. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, pages 142-143)
    • Le merveilleux allégorique est employé dans la Henriade.
    • La Justice et la Vengeance divine poursuivant le Crime, de Prudhon, est un tableau allégorique.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier