Ouvrir le menu principal

Wiktionnaire β

aller aux pâquerettes

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Autrefois les terrains de foot n'étaient pas intégralement tondus, notamment les cages de buts car les encadrements n'étaient pas démontables comme leurs lourds filets. Donc le gazon s'ornait dès le printemps de pâquerettes. Le gardien qui encaissait un but était "envoyé aux pâquerettes" quand il devait aller récupérer le ballon après chaque but encaissé. L'expression "aller aux pâquerettes" s'est introduite dans le langage populaire pour illustrer quelqu'un venant de subir un échec Référence nécessaire. → voir aller, aux et pâquerette.

Locution verbaleModifier

aller aux pâquerettes \a.le o pɑ.kʁɛt\ (se conjugue, voir la conjugaison de aller)

  1. (Familier) (Football) Ne pas arrêter un tir de l’adversaire dans la cage de but, en parlant du gardien de but.
    • D. forçant T. à aller aux pâquerettes à trois reprises. (L'Écho des Sports, 12 mai 1932, in Petiot, 1982).
    • Nous débouchons de partout, à l'escopette, au tromblon, au «420» de marine. Trésor monte. Reprise de volée. Boum ! Ce « salopard » de Schumacher va aux pâquerettes. (Le Spectacle du monde, 1982, n° 244 à 249, p.62)
  2. (Familier) (Cyclisme) (Automobile) (Aviation) Sortir de la route ou de la piste par accident.