Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De aller et venir.

Locution verbale Modifier

aller et venir \a.le(.ʁ‿)e və.niʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de aller) (se conjugue → voir la conjugaison de venir)

  1. Se déplacer dans un sens, puis aussitôt dans le sens opposé.
  2. (Par extension) Circuler en tous sens, déambuler, divaguer.
    • Nés libres, sur une terre sauvage, ils veulent aller et venir à leur guise, jamais ils ne se laisseront mener à la baguette. — (Les primitifs : études d’ethnologie comparée, Élie Reclus, 1903)
    • Des multitudes d’hommes allaient et venaient ; la plupart, en treillis, travaillaient aux aérostats ; d’autres en uniforme brun faisaient l’exercice. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 112 de l’éd. de 1921)
    • Il y avait surtout beaucoup d’agents qui, leur capuchon sous le bras, allaient et venaient, d’un air paisible et faisait parfois halte pour écouter la musique des bastringues. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il suffisait que des locataires de la maison déménageassent pour qu'elle ne dormît plus et souffrît autant que si on l'eût privée de tout. La pensée qu'on allait et venait près d'elle, qu'on était content de partir ou de s'installer, lui était intolérable. — (Emmanuel Bove, L'Amour de Pierre Neuhart, Le Castor Astral éditeur, 2018, chap. 3)

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier