FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de allumer et de feu.

Nom commun Modifier

(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
allume-feu allume-feux
\a.lym.fø\
(orthographe traditionnelle)
Singulier et pluriel
allume-feu
\a.lym.fø\

allume-feu \a.lym.fø\ masculin

  1. Matériau très inflammable servant à allumer un feu.
  2. Ustensile servant à allumer un feu.
    • Il fabriquait des allume-feu qui étaient des petits morceaux de bois enduits de soufre à l’une de leurs extrémités et dont on se servait pour allumer le feu. Il fabriquait et vendait surtout ces mèches d’amadou que l’on faisait prendre, comme on disait alors, en battant le briquet, et que l’on utilisait ensuite pour enflammer les allume-feu. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 117)
    • Il ne se décourageait pas, cependant. Mais une affaire de fabrication d’allume-feu, pour laquelle il prit un brevet, ne fut pas plus heureuse. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 19.)
    • Marcelle, deux cent mètres derrière le taxi, regardait une vitrine de marchand de bois, coke, charbons, briquets et allume-feux. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 63.)

TraductionsModifier