alma mater

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin alma mater, composé de almus (« nourricier ») et de mater (« mère »), littéralement « mère nourricière ».

Locution nominale Modifier

alma mater \al.ma ma.tɛʁ\ féminin

  1. (Éducation) Désigne leur université pour les étudiants qui en sont issus.
    • Soyez assuré que mon attachement à mon Alma Mater est profond et sincère.
    • Alors lui aussi, il sucera le lait de l’Alma Mater. Tu feras du latin, n’est-ce pas ? — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 194)
    • Revenir à l’Alma Mater – la mère première – chaque mois de juin, pour y revivre l’ambiance du campus, comme un pèlerinage aux sources. Revenir dans sa jeunesse. Revenir aux sources. — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 278)
  2. (Par extension) Par extension de la locution latine, désigne la terre nourricière, la nature dans sa globalité.
    • Aujourd’hui, la nature est devenue une sorte d’alma mater qui doit être protégée.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de almus (« nourricier ») et de mater (« mère »), littéralement « mère nourricière ».

Nom commun Modifier

alma mater \Prononciation ?\ féminin

  1. Terre nourricière.
  2. Déesse de la fertilité aux premiers temps de Rome.

Voir aussiModifier