Voir aussi : Amazone, Amazonė

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin Amazon, via son pluriel Amazones, beaucoup plus fréquent.
L’étymologie a- privatif + mazos, « sein », variante de mastos, est considérée comme fantaisiste, et reliée au mythe du sein droit qui serait coupé pour mieux tirer à l’arc.
(1779) Le nom d'amazone fut appliqué pour la première fois par le naturaliste français Georges Louis Leclerc, comte de Buffon, dans son Histoire naturelle des oiseaux, aux espèces de psittaciformes rappelant les perroquets et nichant pour la plupart dans les forêts tropicales d'Amazonie, d'où le nom choisi par Buffon.[1]

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
amazone amazones
\a.ma.zon\
 
Une amazone (oiseau) (6).

amazone \a.ma.zon\ féminin

  1. (Mythologie) Femme faisant partie de tribus guerrièresaucun homme n’était admis.
    • (Figuré)Celles-ci, nouvelles amazones, placèrent des sentinelles sur le clocher et se barricadèrent dans le chœur de l'église. — (Gustave Fraipont ; Les Vosges, 1923)
  2. (Par extension) Femme volontaire et indépendante.
  3. (Par extension) Femme d’un courage viril.
  4. Femme qui monte à cheval.
    • Je revêtis à la hâte un habit d’amazone, avec lequel j'avais l'habitude d'accompagner mes frères à la chasse. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Il n'est plus, le temps où les chasses de Condé passaient avec leurs amazones fières, où les cors se répondaient de loin, multipliés par les échos !… — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • Je vis tout à coup, sans m’être aperçu de sa venue, une petite personne assise sur le dos du livre, un genou replié et une jambe pendante, à peu près dans l’attitude que prennent sur leur cheval les amazones d’Hyde-Park ou du bois de Boulogne. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 95.)
  5. Robe, ordinairement de drap, que les femmes portent pour monter à cheval.
    • La jeune fille porte un costume amazone en velours bleu ; sa beauté blonde et lumineuse est de celles qui inspirent de foudroyantes passions. — (Michel Zévaco, Le Capitan, ch. I, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Elle avait bien son amazone, mais n’avait pas pris le temps de mettre ses bottes. — (Pierre Benoit, Le lac salé, 1921, collection Le Livre de Poche, page 120)
    • Il loue un cheval. Elle n’a pas d’amazone et d’ailleurs sait à peine monter : il se dit que ce sera une éducation à faire. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 331)
  6. (Ornithologie) Genre d'oiseau comprenant une trentaine d'espèces de la famille des psittacidés (e.g.perroquets, aras, etc.) exclusives aux forêts humides de l'Amérique tropicale, de taille moyenne (25 à 45 cm selon les espèces), à la silhouette compacte et robuste avec une tête massive, un corps trapu, des ailes larges et une queue courte et carrée (genre Amazona).
    • Piaillant dans d’énormes volières, les turquoisines, amazones et omnicolores, entre autres exotiques, ont charmé le public venu découvrir ces jolis volatiles. — (L’exposition-bourse de l’Oiseau Club n’enregistre que 300 entrées , in Le Progrès, 12 octobre 2015)

NotesModifier

  • Peut être utilisé avec une majuscule (Amazone) pour mettre en avant le fait qu’on donne un caractère générique au mot.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • amazone sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • Nous appellerons perroquets amazones ceux qui ont du rouge sur le fouet de l'aile; ils sont connus en Amérique sous ce nom, parce qu'ils viennent originairement du pays des Amazones; Nous appellerons Criks, du nom que les sauvages de la Guiane leur ont donné, à ceux qui n'ont pas de rouge sur le fouet de l'aile, mais seulement sur l'aile; [...] — (Georges Louis Leclerc, comte de Buffon, Histoire naturelle de Buffon: Histoire des oiseaux, Tome II, Hacquart, Paris, 1799, page 51)