Étymologie

modifier
(Xe siècle)[1] Dérivé de mener, avec le préfixe a-, littéralement « mener à »[1][2].

amener \a.mə.ne\ ou \am.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’amener)

  1. Mener d’un lieu à un autre.
    • Les personnes qu’on nous amène ivres mortes et que l’ivrognerie a rendues violentes sont encore plus pathétiques. — (Patrick Pelloux, Histoire d'urgences, Le Cherche-Midi, 2012)
    • Si vous venez nous voir, amenez votre frère.
  2. Conduire, transporter vers un autre endroit.
    • Un aqueduc du IIe siècle, long de 3 km amenait l’eau de la fontaine Bonnet pour alimenter des thermes gallo-romains, situés à un carrefour des voies antiques près de l’actuel presbytère d’Arthon. — (Le Petit Futé Loire-Atlantique 2012-2013, page 119)
    • Nous avons amené d’Angleterre plusieurs chevaux.
  3. (Sens figuré) Parvenir à faire adopter une opinion à quelqu’un.
    • Il me fut impossible de les amener à accepter le compromis.
  4. Tirer à soi.
    • La barque est poussée en avant lorsqu’on amène la rame à soi.
    • Il amène à lui tout le profit de l’affaire.
  5. (Marine) Faire descendre.
    • Le Yacht Club salua mon départ de trois coups de canon, je répondis en amenant le pavillon français. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Sur chaque navire […] les hommes amènent la vergue, la posent sur deux chevalets, ferlent la voile ; arc-boutés, ils font basculer les quatre cents kilos du mât trapu sur son emplanture, le couchent, sortent les avirons, les empoignent de leurs mains crispées par le froid, prennent la cadence de nage. Les Vikings remontent vers Rouen. — (Patrick Louth, La Civilisation des Germains et des Vikings, éditions Famot, Genève, 1976, page 141)
  6. (Marine) (Par extension) Baisser son pavillon pour marquer qu’on se rend à l’ennemi.
  7. (Sens figuré) Introduire, faire adopter, mettre en usage.
    • C’est ce médecin qui a amené l’usage de l’ergothérapie dans l’institution.
  8. Passer d’une chose à une autre qui la suit immédiatement, ou qui en est la conséquence.
    • Notons en passant que le pâturage intensif amène une réduction notable et même la disparition de certaines Graminées (Koeleria, Festuca). — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, page 106)
    • Ce sont eux qui, dans l'élevage gâtineau, tiennent la vedette et la tiendront jusqu'au jour où les perfectionnements apportés aux méthodes culturales les feront reculer au point d'en amener la quasi-disparition. — (Louis Merle, La métairie et l'évolution agraire de la Gâtine poitevine de la fin du Moyen-Age à la Révolution, collection Les Hommes et la terre, tome 2, S.E.V.P.E.N., 1957, page 153)
    • De par sa position, le chef de projet peut être amené à établir lui-même le chiffrage d’une prestation. En général, cette action fait suite à la remise d’une consultation sous la forme d’un cahier des charges. — (Olivier Englender, Fouad Bouchaouir et Yannick Dentinger, Gestion de projet : 50 outils pour agir, Vuibert, 2014, outil 6)
    • Amener un sujet de conversation, c’est faire en sorte que la conversation tombe sur tel ou tel sujet.
    • Ce vent nous amènera de la pluie. — Cet événement allait amener une réforme importante.
  9. (Pronominal) Venir.
  10. (Pronominal) Arriver.
  11. (Acadie) (Gaspésie) Mettre bas, en parlant des animaux.
    • La vache a amené son p'tit hier soir.
  12. (Jeux) Produire un certain numéro en lançant un .
⚠ L'usage confond les verbes "amener" et "apporter", d'ailleurs subissent le même effet les verbes apparentés étymologiquement "emmener" et "emporter". Voici la différence entre les deux verbes :
- APPORTER se dit des choses que l'on peut porter avec soi.
Ainsi, on apporte un livre, des chaussures, son téléphone, ... car un livre est portable, tout comme les chaussures, le téléphone, ... ;
- AMENER se dit des êtres, c'est-à-dire de personnes, ou des choses que l'on ne peut pas porter (comme une grue, de l'eau, ...)
Ainsi, on amène son fils, sa femme au restaurant, ... et on amène aussi la grue, l'eau, ... ou encore, dans le sens figuré, le bonheur, la maladie, ... (car, toujours, on ne peut pas les porter).
C'est réciproquement que l'on ne dit pas : "eh, amène la manette de console", "vous amènerez votre livre demain", ... Référence nécessaire

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Proverbes et phrases toutes faites

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Étymologie

modifier
Dérivé de mener, avec le préfixe a-.

amener \Prononciation ?\

  1. Amener.
  • Voir la conjugaison de mener,

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Étymologie

modifier
De l’ancien français amener.

amener 1er groupe (voir la conjugaison) transitif (graphie ABCD)

  1. Amener.
  2. Engendrer.
  3. Produire.
  4. Provoquer.
  5. (Par extension) Apporter.
  6. (Par extension) Présager.
  7. (Par extension) Susciter.

Prononciation

modifier

Dérivés

modifier

Références

modifier