amphétamine

Voir aussi : amphetamine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot-valise formé par abréviation de ses noms chimiques : alpha-méthyl-phénéthylamine d'où a-m-phe-t-amine.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
amphétamine amphétamines
\ɑ̃.fe.ta.min\

amphétamine \ɑ̃.fe.ta.min\ féminin

  1. (Biochimie, Pharmacologie, Sport) Molécule synthétique de formule brute C9H13N utilisée comme drogue, dopant sportif, stimulant du système nerveux central, coupe-faim ou médicament dans le traitement de l'hyperactivité chez l’enfant, pour ses effets anorexigène et psychoanaleptique.
    • Il avala deux pilules de maxiton. L’usage des dopants à base d’amphétamine d’abord pratiqué par les étudiants pendant les périodes d’examens, est devenu commun chez les ouvriers depuis les années 1948 ; à Bionnas, on les utilise fréquemment pour vaincre la somnolence d’après la sixième ou septième heure du travail aux presses. — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 154)
    • L’amphétamine et ses dérivés font partie de ce qu’on a appelé les dopants de la première génération. — (Henri Fucs, L’abcès, 1979)
    • On trouve le reste en pharmacie : morphine ou méthédrine, une amphétamine prisée des routards ; et en avant la fixette, à moi les cachetons avalés entre deux shiloms. — (Patrick Kurtkowiak, Sexy Sixties, mon doux chaos, Éditions Librinova, 2016, chapitre 9)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier