FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de ancre.

Verbe Modifier

ancrer \ɑ̃.kʁe\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’ancrer)

  1. (Intransitif) (Marine) Jeter l’ancre.
    • Je viens d'ancrer "La Flèche" dans le port. — (Marc Bourgne, Franck Bonnet, Les pirates de Barataria, t. 1 : Nouvelle Orléans, Grenoble, Glénat, juin 2009, ISBN 978-27234-6602-8, planche 16, case 1.)
    • Ils trouvèrent que le mouillage était bon en cet endroit, ils y ancrèrent.
  2. (Transitif) Fixer, affermir, accrocher solidement.
    • Le système de raréfaction des naissances est ici tellement ancré dans les esprits, qu’il finit par être jugé comme le signe d’une vie raisonnable. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Partout le rail assied la victoire de l’industrialisation, relance toutes les activités de pointe, ancre le capitalisme. — (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle 1780-1880, Le Seuil (Collection Histoire), 1971, page 78)
    • Toutefois, les perceptions populaires de la version, plus mythique, de l’histoire islamique, sont solidement ancrées dans les masses. — (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, page 109)
  3. (Pronominal) S’attacher, s’accrocher.
    • Il cherche à s’ancrer auprès de ce prince.
    • Il s’est ancré dans cette maison.
    • – Moi, épouser une Chilienne ! me disait un brave Basque, ce serait m’ancrer ici ; je me réserve pour une jolie petite Basquaise ! — (Camille de Cordemoy (1840-1909), Au Chili, 1896)
  4. (Figuré) (Par extension) Établir de façon durable.

SynonymesModifier

établir de façon durable

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

ancrer \Prononciation ?\ transitif, 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie ABCD)

  1. Ancrer.

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le petit Matao, Rue des Scribes, 2007 ISBN 978-2-906064-64-5, page 85
  • Régis Auffray, Chapè Chapiao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché ISBN 9782906064683, page 137