Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(fin XVIIe siècle)[1] Du grec ancien ἀνέκδοτος, anékdotos (« non publié, inédit ») et de ἀνέκδοτα, anékdota (« faits inédits »), titre d'un ouvrage de Procope consacré à Justinien et à Théodora, plein de détails sur les personnages de son époque.
L’Encyclopédie[2] crédite Antoine Varillas et ses Anecdotes de Florence, ou l'Histoire secrète de la maison de Médicis — (1685) pour la popularisation du mot en français, et, de là, dans les autres langues européennes.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anecdote anecdotes
\a.nɛk.dɔt\

anecdote \a.nɛk.dɔt\ féminin

  1. Particularité historique.
    • Pour l’anecdote, la plus ancienne étymologie latine du mot, satura, signifiait « macédoine de légumes ». Sans aucun rapport avec la choucroute, mais avec la farce, le mot a ensuite désigné une danse parodique, une pièce dramatique, puis à l'époque classique un poème servant à dénoncer les travers de la société. — (Tristan Savin, Dictionnaire des mots savants (employés à tort et à travers), L'Express, 2011, Bibliomnibus, 2014)
  2. Récit d’un petit fait curieux.
    • Il songe à tout, aux plus petites choses. Il crayonne de malicieux portraits, raconte avec enjouement des anecdotes spirituelles. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • L'anecdote est flatteuse pour la gloire de Raschi. Il ne lui manque que d'être vraie. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Et c'est pour lui […] une chronique qui sinue à travers cent anecdotes tissée de bons mots, de plaisanteries, d'humour wallon. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Quand ses potes et lui ne sont pas en train de fumer le shit volé à ses parents, ils parcourent le quartier à vélo en braillant des anecdotes hilarantes sur toutes les fois où ils se sont comportés comme des trous de balle de première catégorie de la terre. — (Jared Reck, La courte histoire de la fille d’à côté, traduit de l'anglais (États-Unis) par Nathalie Peronny, Gallimard Jeunesse, 2018, chap. 11)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • En 1897, Paul Passy a noté la prononciation sous la forme : « (anɛgdɔt) »  [PP1897] ; avec c prononcé \ɡ\.
  • France : écouter « une anecdote [yn‿anɛkdɔt] »
  • Suisse (canton du Valais) : écouter « anecdote [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier

  • anecdote sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. « anecdote », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. « anecdotes » dans L’Encyclopédie, 1751

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(fin XVIIe siècle) Du français anecdote.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
anecdote
\æ.nɪkˈdoʊt\
anecdotes
\æ.nɪkˈdoʊts\

anecdote \æ.nɪkˈdoʊt\

  1. Anecdote.

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier